Archivée - Lignes directrices en matière de nomination : facteurs à prendre en considération - Discussions informelles



Discussions informelles

Lorsque l'administrateur général prend une décision portant sur la discussion informelle, il peut prendre en considération les facteurs suivants :

  • Le fait de diffuser l'information pertinente dans les meilleurs délais suivant la décision de rejeter la candidature d'une personne, à toute étape du processus interne de nomination, peut contribuer à éliminer les retards inutiles dans le processus de nomination.
  • La discussion informelle permet aux gestionnaires de résoudre des enjeux, de corriger toute erreur ou omission et de mener à terme le processus de nomination de façon efficiente. La préparation des gestionnaires est donc essentielle à la qualité et aux résultats de la discussion ainsi qu'à la crédibilité du processus.
  • L'information fournie durant une discussion informelle individuelle devrait porter uniquement sur la personne dont la candidature n'a pas été retenue, qui s'est prévalue de la discussion informelle.
  • Fixer des délais raisonnables pour une discussion informelle (lorsqu'aucune nouvelle information n'est disponible).
  • Organiser des séances de discussion informelle en groupe pour aborder les questions d'intérêt commun.
  • Si la raison pour laquelle la candidature d'une personne qui n'a pas été retenue n'a pas changé, la possibilité de la tenue d'une seule discussion informelle suffit. Il importe de noter que si les autres critères de mérite applicables à une nomination donnée diffèrent, alors, cela peut avoir une incidence sur la raison pour laquelle la candidature d'une personne a été rejetée.
  • Dans l'éventualité où l'on constaterait l'existence d'une faille dans le processus, la personne en cause pourrait voir sa candidature réévaluée et elle pourrait alors être réinscrite dans le processus de nomination; par exemple, si la correction d'un outil d'évaluation a été faite de façon incorrecte ou non uniforme.
  • Il se peut que les mesures correctives prises à l'endroit d'une personne aient une incidence sur les autres participants; par exemple, pour être juste envers tous, il peut être nécessaire de réévaluer d'autres personnes s'il est déterminé qu'un outil d'évaluation est impropre.
  • Bien qu'une discussion informelle se veuille une occasion pour un gestionnaire et pour la personne qui a demandé la tenue d'une telle discussion d'avoir un dialogue productif sur les décisions de nomination, l'un ou l'autre, ou les deux, peuvent souhaiter qu'une tierce personne y participe.
  • La discussion informelle vise à traiter des décisions prises dans le cadre d'un processus de nomination, mais la personne qui a demandé la tenue d'une telle discussion et le gestionnaire peuvent convenir d'aborder d'autres sujets, comme la formation, le perfectionnement ou le rendement, le cas échéant.
  • En fournissant aux personnes dont la candidature n'est pas retenue l'occasion de discuter des décisions les concernant, on appuie l'application des valeurs directrices de justice et de transparence.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :