Rapport annuel 2017-2018 : Transcriptions

Message des Commissaires : Faits saillants du rapport

Commissaire Dan Tucker :

Le Rapport annuel donne un aperçu des activités d’embauche à la fonction publique et fournit de précieux renseignements sur l’état général du système de dotation. Il fournit aussi des renseignements utiles sur les améliorations à apporter dans certains domaines. Nous avons apporté bien d’autres améliorations au Rapport annuel, comme l’ajout de témoignages vidéo et d’aperçus sur l’expérience des fonctionnaires fédéraux. Le rapport donne aussi des exemples concrets sur l’innovation et la gestion des risques en dotation.

Commissaire Susan Cartwright :

Je crois que la CFP a adopté au fil des années de nombreuses approches différentes pour influencer les pratiques de dotation dans la fonction publique. La présente Commission croit très fortement à une solide collaboration avec les ministères et organismes qui sont directement responsables des activités de dotation et exercent les pouvoirs de nomination qui leur ont été délégués par la CFP.

Patrick Borbey, Président de la CFP :

Le renouvellement de la fonction publique est sûrement un des plus grands défis de l’heure… pour l’ensemble la fonction publique… c’est un partenariat auquel tous les intervenants doivent participer. La CFP a évidemment un rôle important à jouer à cet égard mais les administrateurs généraux, les gestionnaires d’embauche… et tous les employés ont aussi un rôle de premier plan à jouer pour contribuer au renouvellement de la fonction publique. Il s’agit de trouver un juste équilibre : une partie de la tâche consiste à attirer et à recruter de nouveaux talents et des employés qui possèdent les compétences qui font défaut dans la fonction publique. Mais, d’un autre côté, il faudra aussi nous assurer de maintenir en poste les employés talentueux qui travaillent déjà à la fonction publique et de parfaire leurs compétences.

Commissaire Susan Cartwright :

De plus, nous travaillons fort afin de recruter de nouveaux talents partout au pays, dans différentes communautés, pour nous assurer que la fonction publique fédérale reflète la riche diversité de la population canadienne.

Expérimenter avec la dotation à Services partagés Canada

Richard Hagarty, gestionnaire d’embauche :

(J’ai) travaillé à Services Partagés Canada l’année dernière. On essaye de mettre en place un nouveau processus au niveau de la dotation qui était le concept d’un « open house. »

Le concept était vraiment basé sur (l’idée) de donner l’opportunité au candidat ainsi qu’au gestionnaire de faire un face à face puis d’octroyer une position non-basé sur seulement des compétences, mais sur un « best fit. »

On a fait aussi des compétitions qui étaient beaucoup plus « focussées », qui allaient à l’encontre un petit peu du mouvement, qui étaient des bassins très génériques, (pour) attirer beaucoup plus de candidats possibles. Moi j’ai poussé en même temps pour aller chercher des candidats qui étaient vraiment plus spécialisés dans un domaine. On a amené ces gens-là à la table pour vraiment comprendre comment on pouvait utiliser les processus existants avec les outils existants pour vraiment essayer d’innover la façon d’aller chercher les clients… beaucoup plus de marketing. On a mis en place toute l’équipe d’outreach du ministère, pour être capables de faire beaucoup plus de publicité à l’extérieur. On parle beaucoup du côté des sites de recrutement autres que juste les sites du gouvernement. 

Amélie Desjardins, conseillère en RH :

La nouvelle orientation en dotation, et toutes les flexibilités qu’elle apporte, permet d’adapter la dotation au contexte de chaque organisation. Dans le fond, par exemple à Services partagés Canada, nous… on participe à plusieurs foires d’emploi dans des collèges, dans des universités pour faire du recrutement très ciblé.

Richard Hagarty, gestionnaire d’embauche :

Ce que j’ai vu comme impact, c’était cette ouverture-là de faire les choses différemment. Comme j’ai pu mentionner, dans le passé, le processus était beaucoup plus formel, aujourd’hui on semble avoir beaucoup plus de flexibilité à tenter des nouvelles méthodes pour recruter les gens.

Amélie Desjardins, conseillère en RH :

Aussi, on utilise beaucoup les réseaux sociaux maintenant pour justement s’adapter à la nouvelle génération, comme LinkedIn, Twitter. Puis, aussi, on essaye de créer des nouvelles méthodes de recrutement innovatrices. Par exemple, on a fait plusieurs journées de réseautage entre des candidats qualifiés dans nos bassins et les gestionnaires d’embauche. Puis, ça nous a permis d’émettre plusieurs lettres d’offres conditionnelles, qui en ont résulté à plusieurs embauches.

Opportunité d'emploi pour étudiants autochtones

Jon-Evan Quoquochi, étudiant, Opportunité d'emploi pour étudiants autochtones

Kwai! (présentation dans sa langue maternelle) –

Salut, je m’appelle Jon-Evan Quoquochi et je suis ici actuellement à Gatineau pour étudier en sciences politiques l’an prochain. Je viens d’une communauté qui s’appelle Wemotaci.

Quand j’ai envoyé ma candidature, j’étais en pleine fin de session ici durant mes études, je ne me suis pas trop concentré quand j’ai envoyé ça. Une semaine après avoir rempli ma demande, l’affiche là, j’ai reçu toute suite une notification par courrier. Ce que j’ai vraiment aimé c’est qu’il y avait toujours du mouvement. Puis, peut-être une semaine et demie après avoir envoyé ma candidature, j’ai reçu un premier appel, puis là c’est la gestionnaire actuelle que je travaille actuellement avec. Fait que, cela a duré deux, trois semaines avant que j’aie la lettre d’offre. Personnellement ça me… j’ai appris beaucoup de choses; comment on travaille en tant que fonctionnaire. J’ai appris qu’il y a plusieurs mentalités. Il y avait une diversité de mentalités, une diversité de cultures, puis… ça… J’ai trouvé ça vraiment beau à voir à mes yeux…comment on travaillait tous ensemble dans la même direction, peu importe l’histoire de l’autre. Et cela m’a amené à accepter des différentes idées qu’il y a aussi.

Opportunité d’emploi d’été pour l’accessibilité des jeunes étudiants (OEEAJ)

Brianna Jennett-McNeil,étudiante, OEEAJ

Mon nom est Brianna Jennett-McNeil. Je suis étudiante en psychologie, avec concentration en médecine légale et une mineure en études sur les femmes et le genre. Je travaille présentement au Conseil du Trésor, au bureau de la Dirigeante principale des ressources humaines.

La navigation pour postuler à ce programme était très simple. L’annonce en ligne fournissait déjà une description informative du programme. Après avoir postulé en ligne au Programme fédéral d’expérience de travail étudiant et reçu une notification indiquant que mon curriculum vitae avait été envoyé à un gestionnaire, au mois de mars il me semble, j’ai reçu dès le mois d’avril, si je me souviens bien, un appel de Francine, ma gestionnaire actuelle. Tout est allé très vite : j’ai rapidement reçu un appel de la gestionnaire et il a été très facile de discuter avec elle. Elle m’a simplement invitée par courriel à passer une entrevue, et ce n’était pas plus compliqués que ça!

Francine Séguin, Analyste principale, recherché en ressources humaines

Pour commencer, je suis gestionnaire depuis 15 ans et j’ai eu l’occasion d’embaucher de nombreux étudiants au fil des années. Le programme Opportunité d’emploi d’été pour l’accessibilité des jeunes étudiants vous offre une toute nouvelle perspective sur la gestion. Ce programme vous offre aussi… d’autant plus que nous parlons davantage de diversité, d’inclusion et d’accessibilité maintenant… il vous offre vraiment… toutes ces conversations que j’ai eues avec mon étudiante stagiaire, et avec les autres étudiants du programme, pour organiser des activités… vous oblige à repenser comment organiser vos activités, réunions et vos méthodes de travail… et vos pratiques de gestion aussi.

Brianna Jennett-McNeil, étudiante, OEEAJ

Il était important pour moi d’avoir la possibilité de partager avec d’autres étudiants mon expérience dans le cadre de ce programme.  J’ai toujours voulu avoir un impact direct sur les gens et ma participation au programme OEEAJ était pour moi un bon moyen de faire cela.

Perspectives d’avenir

Patrick Borbey, Président de la CFP :

Nous aurons bien des occasions de faire entrer nos programmes et services dans l’ère numérique. Ce sera d’ailleurs une des principales priorités de la Commission de la fonction publique au cours de la prochaine année.

Nous allons aussi examiner tous nos programmes et nos services, procéder avec des projets pilotes comme on a déjà lancé pour la question des évaluations de langue seconde et nous assurer que ces programmes, ces services répondent bien aux besoins de tous nos utilisateurs à l’ère moderne. Donc, on a beaucoup de travail à faire, tant au niveau de la plateforme principale de recrutement qu’au niveau des services et des programmes qu’on offre à l’ensemble de la fonction publique.

La nouvelle législation sur l’accessibilité nous donnera aussi l’occasion de poursuivre notre travail et nos efforts, afin de trouver partout au Canada les talents que nous n’avions pas vraiment cherchés ou auxquels nous n’avions pas accès.

Un rapide coup d’œil  à nos programmes montre que le nombre de postulants n’est malheureusement pas très élevé en ce qui concerne les autochtones et les personnes handicapées. Nous nous en tirons assez bien en ce qui concerne le nombre de postulants des groupes de minorités visibles, mais nous pourrions certainement faire beaucoup mieux pour ces autres groupes, afin d’attirer plus de candidats et de les convaincre que la fonction publique est un bon choix de carrière pour eux.

Il nous reste donc encore beaucoup de travail à faire. Je compte bien sûr sur tout le monde à la Commission pour aller au-delà des chiffres et de la définition traditionnelle de la diversité. Il faudra aussi mettre davantage l’accent sur l’inclusion. Il ne s’agit pas seulement d’attirer à la fonction publique des gens de tous les horizons mais aussi de nous assurer qu’ils se sentent à leur place, qu’ils sont bien accueillis et qu’ils seront en mesure des contribuer à l’excellence de la fonction publique à l’avenir.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :