La CCSN a pris toutes les mesures nécessaires pour donner suite aux constatations du rapport de vérification 2016 sur l’inspection des centrales nucléaires

Communiqué de presse

Le 31 mars 2017 – Ottawa (Ontario)

La Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) a pris toutes les mesures correctives nécessaires établies dans son plan d'action pour donner suite aux cinq recommandations du vérificateur formulées dans le Rapport de l’automne 2016 de la commissaire à l’environnement et au développement durable sur l’inspection des centrales nucléaires.

Les recommandations portaient sur l’amélioration de la documentation du programme d’inspection sur le site des centrales nucléaires. En date du 31 mars 2017, les cinq recommandations ont été mises en œuvre et sont terminées tel que prévu.

La Commission canadienne de sûreté nucléaire réglemente l’utilisation de l’énergie et des matières nucléaires afin de préserver la santé, la sûreté et la sécurité, de protéger l’environnement, de respecter les engagements internationaux du Canada à l’égard de l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire, et d’informer objectivement le public sur les plans scientifique ou technique ou en ce qui concerne la réglementation du domaine de l’énergie nucléaire.

Pour en savoir plus sur la CCSN et son mandat, veuillez visiter le site suretenucleaire.gc.ca.


Citations

« La CCSN a toujours pris des décisions tenant compte du risque lors de l’inspection des sites : priorisation des zones à inspecter, détermination du nombre d’inspections à réaliser et des ressources requises, réalisations des activités, etc. Notre documentation est maintenant aussi rigoureuse que les inspections proprement dites, et nous pouvons assurer une plus grande uniformité pour l’ensemble des centrales. »

- Michael Binder, président et premier dirigeant de la CCSN

Faits en bref

  • La sûreté des centrales nucléaires n’a jamais été mise en cause.

  • La CCSN réglemente le secteur nucléaire du Canada, y compris les centrales nucléaires, en délivrant des permis, en rédigeant des rapports, en effectuant des activités de vérification et en prenant des mesures d’application de la loi. Pour chaque centrale, le personnel de la CCSN inspecte, évalue et examine, en fonction du risque, les programmes, les processus et le rendement en matière de sûreté des titulaires de permis.

  • La CCSN utilise aussi des méthodes de réglementation fondées sur le risque pour planifier et mener à bien les activités de délivrance de permis et de vérification de la conformité, ce qui lui permet d’établir un contrôle réglementaire adéquat qui correspond aux activités réalisées et aux risques encourus. Son système de gestion rigoureux englobe les processus et les procédures concernant toutes les étapes du processus de conformité, y compris des guides à utiliser dans le cadre des inspections sur le site. Ce système a été établi en 2008 et continue à évoluer.

  • La CCSN publie également un rapport annuel de surveillance réglementaire des centrales nucléaires au Canada, que le public a l’occasion de commenter. Le rapport évalue le niveau auquel les exploitants de centrales satisfont aux exigences réglementaires et aux attentes relatives aux programmes dans les 14 domaines de sûreté et de réglementation, et leur attribue une cote de rendement. Le rapport fait ensuite l’objet de discussions pendant une réunion publique de la Commission diffusée en direct sur le Web. De plus, un rapport  résumant l’état des installations nucléaires canadiennes, y compris les activités et les événements connexes, est examiné à chaque réunion publique de la Commission.

  • Le Programme de réglementation des centrales nucléaires est le fruit d’efforts directs de plus de 200 employés de la CCSN, dont 30 inspecteurs de site qui travaillent en permanence aux centrales nucléaires en exploitation. Au quotidien, ils sont chargés de réaliser des inspections de vérification de la conformité et de surveiller la sûreté.

  • La CCSN a récemment fait l’objet de trois examens internationaux par les pairs : deux missions du Service d’examen intégré de la réglementation ont confirmé l’efficacité du cadre de réglementation nucléaire du Canada et conclu que les mesures prises par la CCSN en réponse aux événements qui se sont produits en mars 2011 à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, au Japon, ont été mises en œuvre de façon rapide, rigoureuse et exhaustive; et une mission du Service consultatif international sur la protection physique (SCIPP) a conclu que les activités de sûreté nucléaire du Canada sont efficaces, solides et durables et que le Canada exploite un régime de sécurité nucléaire bien établi. Par ailleurs, la CCSN est signataire de la Convention sur la sûreté nucléaire, laquelle a force de loi et permet d’évaluer le rendement en matière de sûreté de chaque Partie contractante au moyen d’un processus d’examen par les pairs. Ramzi Jammal, premier vice-président et chef de la réglementation des opérations de la CCSN, est le président élu de la septième réunion d’examen de la Convention.

Personnes-ressources

Aurèle Gervais
Responsable des relations avec les médias
Commission canadienne de sûreté nucléaire
Téléphone : 613-990-0351
Numéro sans frais : 1-800-668-5284

Courriel : cnsc.mediarelations-relationsmedias.ccsn@canada.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :