Rapport du Conseil national des aînés sur les mauvais traitements envers les aînés

Avant-propos

Jean-Guy Soulière
Président du Conseil national des aînés

Le Conseil national des aînés a été instauré au mois de mars 2007. À sa réunion d’ouverture en mai 2007 à Ottawa, la secrétaire d’État (Aînés) a défini ses deux premières priorités : concevoir des méthodes de sensibilisation aux mauvais traitements envers les aînés et combattre ce phénomène; mieux connaître les facteurs responsables du faible revenu de certaines catégories d’aînés parmi ceux qui vivent seuls et, en particulier, de celui des femmes. C’est avec plaisir que le Conseil national des aînés présente un rapport sur cette première priorité et fait le point sur le travail qu’il a effectué pour satisfaire à la seconde priorité, conformément au rôle défini par son mandat, à savoir formuler des avis au gouvernement du Canada.

Les mauvais traitements envers les aînés

Cet automne, le Conseil national des aînés a rencontré au total cinquante experts et intervenants, à l’occasion de réunions régionales organisées sur la nature et l’étendue des mauvais traitements envers les aînés au Canada. La rétroaction des participants a été très positive; ils ont réservé un accueil très favorable à ces réunions et ont approuvé sans réserve la poursuite du dialogue sur la violence envers les aînés.

Ce degré de participation et d’intérêt a témoigné du profond engagement de ces personnes et de leurs organismes dans la lutte contre les mauvais traitements envers les aînés et dans l’amélioration de la qualité de la vie des aînés de toutes les régions du Canada. Le respect des aînés qui le méritent tant était tout aussi manifeste dans leur travail. Enfin, et c’est plus important, il a fait clairement comprendre au Conseil national des aînés que la violence envers les aînés est un problème social grave, contre lequel les gouvernements doivent prendre des mesures supplémentaires.

Ce rapport du Conseil national des aînés formule des conseils concrets au gouvernement fédéral afin de résoudre le problème des mauvais traitements envers les aînés. Ces conseils s’appuient sur les réseaux, la capacité d’action, l’expertise et le dévouement qui existent dans tout le pays.

Le Conseil national des aînés souhaite remercier tous les participants aux réunions, dont beaucoup ont fait don de leur temps et de leur expertise pour résoudre le problème de la violence envers les aînés, d’avoir accepté de nous communiquer leurs opinions.

Les aînés à faible revenu

Le Conseil national des aînés s’est penché sur la question des aînés à faible revenu en commençant par examiner les schémas des revenus, des patrimoines et des dépenses, ainsi que les pensions, les programmes et les politiques du gouvernement. Les conclusions suivantes se sont dégagées de ce travail d’analyse :

  • depuis 1980, la proportion d’aînés à faible revenu a nettement diminué (de 21,3 pour cent en 1980 à 6,1 pour cent en 2004), en partie grâce aux pensions gouvernementales du Canada et au Supplément de revenu garanti qu’elles prévoient pour les aînés à faible revenu;
  • comme de plus en plus de femmes appartiennent à la population active, ces améliorations vont vraisemblablement se poursuivre pour cette catégorie d’aînés;
  • le revenu d’un groupe d’aînés relativement peu nombreux reste faible. Qu’il s’agisse d’hommes ou de femmes, les aînés vivant seuls et aux antécédents professionnels insuffisants (et au patrimoine de retraite ou aux économies personnelles par conséquent peu abondants), risquent beaucoup plus de disposer d’un faible revenu pendant leur vieillesse;
  • Les provinces et les territoires assistent les aînés à faible revenu grâce à des suppléments de revenu, des programmes et des services qui réduisent leurs dépenses.

Le Conseil national des aînés étudiera le type de travail à réaliser éventuellement à l’avenir dans ce domaine, en tenant compte des questions de compétence.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :