Rapport du Conseil national des aînés sur le bénévolat chez les aînés et le vieillissement positif et actif

Conclusion

Le Conseil national des aînés reconnaît ce que la plupart des Canadiens savent déjà, c'est à dire que les aînés sont un groupe riche et dynamique de la société qui apporte une précieuse contribution au Canada. Les aînés canadiens vivent plus longtemps et jouissent d'une bonne santé physique et mentale pendant un plus grand nombre d'années. En raison du vieillissement de la population du Canada, il est important que tous les secteurs de la société collaborent pour s'assurer que les aînés demeurent en santé et engagés dans les collectivités le plus longtemps possible.

Les neuf tables rondes qui ont eu lieu à différents endroits au Canada ont constitué pour le Conseil une importante occasion d'échanger en personne avec un grand nombre de Canadiens et de discuter de vieillissement positif et actif ainsi que de bénévolat chez les aînés. Le lien entre le vieillissement positif et actif et le bénévolat chez les aînés a aussi été soulevé à de nombreuses reprises. En effet, les participants ont mentionné qu'il y a une relation de cause à effet entre le vieillissement positif et actif et le bénévolat, c'est à dire que les personnes qui vieillissent de façon positive et active ont également tendance à faire du bénévolat et que celles qui en font ont tendance à vieillir de façon positive et active.

La volonté du Conseil d'examiner ces questions s'appuyait sur l'idée que si nous entreprenons un dialogue et nous nous engageons auprès d'un groupe de Canadiens, nous pouvons grandement contribuer à garantir que le vieillissement positif et actif et le bénévolat chez les aînés demeurent un important objectif stratégique public au Canada. Le Conseil fait remarquer que l'âgisme, les mauvais traitements envers les aînés et l'accès aux services et la connaissance de ceux-ci sont tous des obstacles qui doivent être surmontés pour veiller à ce que les aînés canadiens vieillissent de façon positive et active. De la même façon, les obstacles au bénévolat chez les aînés sont nombreux et incluent des responsabilités conflictuelles chez les jeunes aînés et les baby-boomers, l'accès à des occasions de faire du bénévolat et les coûts associés à celui-ci.

Toutefois, les aînés du Canada sont soutenus par un solide réseau de programmes et de services accessibles dans tout le pays. Le Conseil reconnaît le travail important que le gouvernement du Canada a déjà entrepris pour soutenir le vieillissement positif et actif et le bénévolat chez les aînés. Les tables rondes ont aussi donné au Conseil l'occasion d'en apprendre davantage sur les pratiques prometteuses et les initiatives entreprises par les provinces, les territoires et les municipalités de même que dans les secteurs privé et sans but lucratif.

Le Conseil national des aînés reconnaît que le vieillissement positif et actif et le bénévolat chez les aînés sont des problèmes complexes qui doivent être abordés par tous les secteurs de la société compte tenu du vieillissement de la population du Canada. Le Conseil croit que les mesures proposées dans le présent rapport, mises en œuvre par les partenaires et les intervenants clés, sont propices au changement.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :