Retour de la lauréate du prix Nobel de physique 2018 au Conseil national de recherches du Canada

Communiqué de presse

Mme Donna Strickland rend visite à ses mentors et présente ses travaux.

18 janvier 2019 — Ottawa (Ontario) — En compagnie de chercheurs et d’étudiants, M. Iain Stewart, président du Conseil national de recherches du Canada (CNRC), a accueilli aujourd’hui Mme Donna Strickland, lauréate du prix Nobel de physique 2018, à l’occasion de son passage au CNRC.

Mme Strickland a abordé l’historique de la physique qui sous-tend les processus d’ionisation et la génération d’harmoniques d’ordres élevés, et qui l’a menée à mettre au point le laser d’amplification d’impulsions comprimées (aussi appelé amplification par dérive de fréquence ou chirped-pulse amplification en anglais). Les résultats de ses recherches sur ce laser, qu’elle a conçu et assemblé, ont ouvert la voie à plusieurs applications, la plus notable étant la correction de la vue au laser.

Mme Strickland a commencé sa carrière au CNRC comme étudiante d’été en métrologie. Elle est ensuite revenue en 1988 pour poursuivre ses études postdoctorales sous la tutelle de M. Paul Corkum, chercheur au Conseil national de recherches du Canada et titulaire de la chaire de recherche de l’Université d’Ottawa en photonique de l’attoseconde. Mme Strickland est actuellement professeure à l’Université de Waterloo. 

Contexte

  • L’excellence en recherche et en innovation est un pilier du CNRC, le plus grand organisme de recherche au pays.
  • Le gouvernement du Canada et le CNRC encouragent les femmes à jouer un rôle de premier plan dans les domaines des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM), et appuient les jeunes femmes qui souhaitent s’engager dans ces domaines pour garantir un avenir plus inclusif et équitable dans l’apprentissage des STIM. 

Citations

« La reconnaissance des contributions de Mme Strickland par la communauté scientifique internationale marque une journée mémorable pour les femmes dans les domaines des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques. Nous la félicitons pour cette réalisation inspirante. »

– L’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences et des Sports

« Mme Strickland est la cinquième Canadienne et seulement la troisième femme à remporter un prix Nobel de physique. Elle se joint ainsi à un groupe illustre de lauréats d’un prix Nobel ayant travaillé au CNRC au cours de leurs carrières, comme Bertram Brockhouse, John Polanyi et Gerhard Herzberg. Il s’agit d’une réalisation incroyable pour la communauté scientifique internationale, et nous sommes extrêmement heureux de la féliciter en personne aujourd’hui. »

– M. Iain Stewart, président du Conseil national de recherches du Canada

Faits en bref

  • Le CNRC est le plus grand organisme de recherche du gouvernement du Canada. Il est également un élément clé du Plan pour l’innovation et les compétences et de l’engagement pris dans le budget de 2018 d’aider les chercheurs du Canada à bâtir une économie plus novatrice. 

  • Mme Strickland partage le prix Nobel de physique 2018 avec Gérard Mourou, qui a dirigé sa thèse sur l’invention du laser d’amplification d’impulsions comprimées.

  • Mme Strickland détient un doctorat en physique optique de l’Université de Rochester, ainsi qu’un baccalauréat en génie de l’Université McMaster. Elle est actuellement professeure à l’Université de Waterloo.  

  • De 1988 à 1991, Mme Strickland a travaillé comme attachée de recherches au CNRC avec Paul Corkum au sein du groupe des phénomènes ultrarapides. 

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Conseil national de recherches du Canada
613-991-1431
1-855-282-1637
media@nrc-cnrc.gc.ca
Twitter : @cnrc_nrc


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :