Le Conseil national de recherches du Canada et Aspect Biosystems s'emploient à trouver de nouvelles façons d'administrer des traitements au cerveau, le Saint-Graal des sciences biopharmaceutiques

Communiqué de presse

Bio-imprimante RX1TM
Des chercheurs du Conseil national de recherches du Canada utilisent une bio-imprimante RX1TM, une plateforme de bio-impression 3D microfluidique conçue par Aspect Biosystems de Colombie-Britannique pour développer un modèle tridimensionnel de la barrière hémato-encéphalique.

De nouveaux modèles 3D de la barrière hémato-encéphalique pourraient mener à des traitements améliorés contre la maladie d’Alzheimer, la sclérose latérale amyotrophique et d’autres maladies du système nerveux central

Le 13 février 2019 — Ottawa (Ontario) — Pendant que les maladies du système nerveux central, notamment la maladie d’Alzheimer, continuent d’affecter de nombreux Canadiens, le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) et Aspect Biosystems tentent de développer de nouveaux modèles thérapeutiques dans l’espoir d’améliorer l’efficacité des traitements et le pronostic des personnes souffrant de maladies cérébrales.

Comme on pouvait s'y attendre, le cerveau est doté de mécanismes de protection naturels très efficaces. La barrière hémato-encéphalique a pour mission d’isoler le cerveau des substances nocives susceptibles de circuler dans le sang, comme les toxines et autres pathogènes. Malheureusement, elle empêche également majorité des médicaments d’atteindre leur cible, ce qui limite considérablement le nombre de traitements efficaces contre les maladies cérébrales. Amener les médicaments à franchir cette barrière demeure à ce jour l’un des problèmes non résolus les plus importants de l’industrie pharmaceutique et un obstacle majeur à la découverte et au développement de traitements contre les maladies et les troubles neurologiques.

Le CNRC a déjà développé un modèle bidimensionnel révolutionnaire de la barrière hémato-encéphalique qui permet de mieux prédire les traitements susceptibles de se rendre au cerveau. Ce modèle repose sur l’utilisation de cellules souches spécialisées capables de générer toutes les formes de cellules du corps humain, y compris les cellules du cerveau.

Maintenant en collaborant avec Aspect Biosystems et en tirant parti de sa technologie unique de bio-impression 3D microfluidique, le CNRC travaille à la création d'un modèle 3D qui permettra de mieux comprendre la barrière hémato-encéphalique et de mettre au point des traitements qui permettront d'atteindre le cerveau humain plus sûrement.

Cette collaboration offre une nouvelle occasion passionnante de contribuer à la recherche de pointe en vue de créer une plateforme de dépistage de médicaments qui sera essentielle au développement de traitements pour les maladies neurologiques.

À propos du Conseil national de recherches du Canada

Le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) est la plus grande organisation de recherche du gouvernement du Canada. Acteur clé du Plan pour l’innovation et les compétences et de l’engagement budgétaire de 2018 d’aider les chercheurs canadiens à bâtir une économie plus novatrice, le CNRC aide le Canada à devenir un chef de file mondial en collaborant davantage avec les intervenants des écosystèmes régionaux ainsi qu’avec les universités, les écoles polytechniques et les collèges du pays, de même qu’en mettant sur pied des centres de collaboration d’un bout à l’autre du pays.

À propos d’Aspect Biosystems

Aspect Biosystems (en anglais seulement) est une société de biotechnologie détenue par des intérêts privés qui effectue de la recherche avant-gardiste dans le secteur de la bio-impression microfluidique 3D de tissus humains vivants. La technologie exclusive de l’entreprise permet des avancées importantes dans la compréhension de la biologie fondamentale, la recherche sur les maladies, le développement de nouveaux agents thérapeutiques et la médecine régénérative. En plus de mener ses programmes internes, Aspect Biosystems se concentre sur la conclusion de partenariats stratégiques avec des entreprises du secteur de la pharmaceutique et de la biotechnologie, ainsi qu’avec des chercheurs des milieux de l’enseignement, en vue de créer des tissus humains vivants destinés à la recherche médicale, à la découverte d’agents thérapeutiques et à des produits de médecine régénérative.

Citations

« Un modèle 3D nous permettra de reproduire la diversité cellulaire de la barrière hémato-encéphalique afin de mieux comprendre les interactions possibles entre cette barrière et les traitements médicaux envisagés, ce qui nous placera à l'avant-garde de nouvelles recherches prometteuses. »

— Anna Jezierski, Agent de recherche, Thérapeutiques au-delà de la barrière hémato-encéphalique, Conseil national de recherches du Canada

« Nous sommes ravis de nous lancer dans ce projet de collaboration multidisciplinaire qui s’appuie sur le savoir-faire combiné du CNRC et d’Aspect Biosystems. En développant des modèles “vivants” de la barrière hémato-encéphalique dont la structure et l’organisation sont similaires à celles du cerveau humain, nous espérons trouver de nouvelles stratégies pour que les agents thérapeutiques se rendent au cerveau, le Graal de la biopharmaceutique. »

— Danica Stanimirovic, Responsable de programme, Thérapeutiques au-delà de la barrière hémato-encéphalique, Conseil national de recherches du Canada

« L’objectif consiste à combiner la puissance de notre plateforme de bio-impression microfluidique 3D aux compétences approfondies du CNRC dans ce domaine pour créer un modèle de la barrière hémato-encéphalique qui conviendra au criblage in vitro dans une perspective de commercialisation. Nous donnerons ainsi aux développeurs de médicaments des outils plus efficaces pour la mise au point d’agents neurothérapeutiques qui serviront au traitement d’un large éventail de maladies et de troubles du cerveau. »

— Tamer Mohamed, Chef de la direction, Aspect Biosystems

Faits en bref

  • La barrière hémato-encéphalique est le moyen qu’a trouvé la nature pour protéger le cerveau humain. Constituée de cellules spécialisées ayant des propriétés uniques qui bloquent l’accès au cerveau de la plupart des médicaments à petites molécules et de pratiquement tous les médicaments biologiques à grosses molécules, elle fait obstacle aux chercheurs qui tentent de développer de nouveaux médicaments pour traiter les personnes atteintes de maladies ou de troubles du système nerveux central.

  • Au moyen de la technologie de bio-impression microfluidique 3D d’Aspect Biosystems, les chercheurs du CNRC s’efforcent maintenant de créer un modèle tridimensionnel qui reproduira avec plus de précision le microenvironnement de la barrière hémato-encéphalique.

  • L’objectif est d’approfondir notre compréhension de la barrière hémato-encéphalique afin de créer une plateforme de criblage physiologiquement plus pertinente qui atténuera les risques liés au développement de filières de médicaments neurothérapeutiques.

  • L'acquisition de la Bio-imprimante RX1TM par le CNRC a été rendue possible grâce au financement du Programme d’innovation Construire au Canada.

Liens connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Conseil national de recherches du Canada
613-991-1431
1-855-282-1637
media@nrc-cnrc.gc.ca
Twitter : @cnrc_nrc
Instagram : @nrc_cnrc

Natalie Korenic
Directrice, Marketing et communications
Aspect Biosystems
1-604-263-0502
media@aspectbiosystems.com
Twitter : @aspectbiosys


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :