Faire tomber les barrières : Langage clair

Le langage clair, également appelé langage simple, est décrit comme « une communication que votre public peut comprendre la première fois qu’il la lit ou l’entend ».

Cette méthode de rédaction aide les coprésidents de la nouvelle Communauté de pratique du langage clair, Chris Coulter, conseiller principal en communications à Transports Canada, et Asha St-Hilaire, conseillère en communications stratégiques à Services partagés Canada, à écrire beaucoup plus clairement.

Portrait de Chris Coulter
Chris Coulter

« Je suis prêt à supprimer presque tous les textes fades et passe-partout qui n’apportent aucune valeur ajoutée. Si le texte ne sert pas un but précis, je le supprime, ce qui est apprécié par ma direction », a déclaré Chris.

Selon les experts en langage clair, cette approche utilise des mots de tous les jours que les gens comprennent, tout en évitant le jargon gouvernemental.

« Il s’agit d’être clair et sans ambiguïté, a expliqué Asha. Il ne s’agit pas de minimiser les mots, mais d’utiliser intentionnellement des mots plus simples. »

Il existe de nombreuses idées fausses sur le langage clair, notamment le mythe selon lequel les gestionnaires et les partenaires des programmes et des politiques n’approuveront jamais un contenu rédigé dans un langage clair et simple. Asha et Chris déboulonnent ce mythe en expliquant que personne ne s’offusque lorsque quelque chose est facile à comprendre, et que la plupart des gestionnaires apprécient en fait les contenus rédigés dans un langage clair et simple.

Portrait de Asha St-Hilaire
Asha St-Hilaire

« Chaque jour, les gens sont ralentis par un excès d’information qui manque de clarté et qui n’est pas vraiment écrite pour eux. En tant que personne travaillant dans les communications internes, je peux vous dire que la manière la plus efficace d’inciter les employés à agir – que ce soit en participant à un événement ou en respectant un délai – est d’écrire dans un langage clair », a déclaré Chris.

Comme pour tout conseil sur la façon d’écrire en langage clair, Asha et Chris recommandent de comprendre le sujet sur lequel vous communiquez, de connaître votre public et de mettre cette méthode en pratique dans les échanges de tous les jours, entre autres dans les courriels et les échanges par clavardage.

« Pour écrire en langage clair, il faut vraiment comprendre le sujet et se mettre à la place du lecteur », a déclaré Asha.

La Communauté de pratique du langage clair est un réseau de professionnels des communications qui s’efforcent d’aider les fonctionnaires à communiquer en langage clair et simple avec leur public. Pour en savoir plus sur le langage clair, lisez les 12 conseils sur le langage clair (accessible uniquement sur le réseau du gouvernement du Canada) et communiquez avec la Communauté de pratique du langage clair.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :