Biographies des membres du Comité consultatif sur les services

Leslie MacLean

Leslie MacLean
Présidente

Sous-ministre déléguée principale d'Emploi et développement social Canada et chef de l'exploitation pour Service Canada

Mary Traversy

Mary Traversy

Chef de l'exploitation, Postes Canada

Sunil Johal

Sunil Johal

Directeur des politiques, Mowat Centre, School of Public Policy and Governance, Université de Toronto

Pina D'Intino

Pina D'Intino

Spécialiste des pratiques mondiales en matière d’accessibilité pour Cognizant et fondatrice et présidente-directrice générale de la firme Aequum Global Access

Shawn Sanderson

Shawn Sanderson

Directeur du secteur numérique : Fintech, l'Internet des objets et les communications

Dre/Dr. Sara Diamond

Dre Sara Diamond

Présidente de l'Ontario College of Art and Design (OCAD)

Maria Ferranti

Maria Ferranti

Vice-présidente, Service à la clientèle et centre d'appels, Bell Canada

Maria Ferranti

Lars Frelle-Petersen

Directeur général adjoint de la confédération de l’industrie danoise

Heather Lloyd

Heather Lloyd

Vice-présidente principale, Technologie de l’information et Solutions au Bureau du dirigeant principal de la technologie, Banque Scotia

Ruth Williams

Ruth Williams

Conseillère auprès des entreprises et gestionnaire du projet, projet Pathways to Technology avec l’entreprise All Nations Trust Company de Kamloops, en Colombie-Britannique

Leslie MacLean, Sous-ministre déléguée principale de l'Emploi et Développement social Canada et chef de l'exploitation pour Service Canada

Leslie MacLean a été nommée sous-ministre déléguée principale de l'Emploi et Développement social Canada et chef de l'exploitation pour Service Canada le 4 juillet 2016.

Mme MacLean a commencé sa carrière à Anciens Combattants Canada, à Charlottetown (Île du Prince-Édouard), et a occupé divers postes de direction au sein de Communications Canada, de Santé Canada et du Service correctionnel Canada. Elle a occupé le poste de secrétaire adjointe au Secteur social et culturel du Secrétariat du Conseil du Trésor et a été nommée plus tard à titre de sous-ministre déléguée de Pêches et Océans Canada.

Mme MacLean possède de l'expérience dans une vaste gamme de disciplines, y compris la prestation de programmes, l'analyse et l'élaboration de politiques, les services hiérarchiques et les communications. Retour vers les membres

Mary Traversy, Chef de l'exploitation, Postes Canada

Nommée chef de l'exploitation en octobre 2015, Mary dirige tous les aspects opérationnels des activités de Postes Canada, y compris les établissements, la livraison, l'ingénierie, le réseau et l'immobilier. Elle est chargée de veiller à ce que Postes Canada maintienne des activités hautement efficaces qui assurent un service fiable en appui à nos stratégies axées sur les clients. Elle relève directement du président-directeur général.

Mary a récemment été reconnue par le Réseau des femmes exécutives comme l'une des leaders canadiennes les plus puissantes en 2016. Elle a fait partie de la liste des 100 leaders féminines à célébrer et prendre pour modèle, dans la catégorie Chefs de file du secteur public.

Mary a entrepris sa carrière couronnée de succès auprès de Postes Canada en 1984 en ressources humaines. Elle a occupé divers postes aux responsabilités grandissantes au cours de sa carrière de plus d'une trentaine d'années auprès de la Société. Elle a notamment été vice-présidente principale, Transformation de l'entreprise; vice-présidente principale, Courrier; directrice principale des Relations de travail et négociatrice en chef; ainsi que vice-présidente, Ressources humaines. Dans le domaine des opérations, elle a notamment occupé les postes de directrice d'établissement, directrice générale régionale et vice-présidente principale des Opérations. Retour vers les membres

Sunil Johal, Directeur des politiques, Mowat Centre, School of Public Policy and Governance, Université de Toronto

Sunil Johal est directeur des politiques au Mowat Centre, un groupe de réflexion indépendant sur les politiques publiques basé à la School of Public Policy and Governance de l'Université de Toronto. Il dirige les activités de recherche du Centre, gère l'équipe de recherche et donne une variété de cours destinés aux cadres supérieurs. Il est souvent invité à conseiller les gouvernements et les organisations internationales sur la technologie perturbatrice et sur des questions de réglementation et de politiques.

Auparavant, il a été directeur au ministère du Développement économique et de l'Innovation de l'Ontario, où il a dirigé les efforts du gouvernement en vue de moderniser l'environnement réglementaire. Il a aussi occupé des postes de cadre supérieur et liés aux politiques auprès du Cabinet, des ministères des Finances et des Affaires intergouvernementales et du Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada. Il a commencé à travailler pour la fonction publique fédérale par l'intermédiaire de l'initiative Recrutement de leaders en politiques en 2003.

Sunil détient des diplômes de la London School of Economics, de la Osgoode Hall Law School et de l'Université Western Ontario. Il est souvent invité à parler de la technologie et des questions de politiques lors de conférences et dans une gamme de médias, comme le Globe and Mail, le Toronto Star, CBC Radio and Television, CTV News, le Guardian, Maclean's et le Ottawa Citizen. Sunil a rédigé de nombreuses publications sur l'utilisation de la technologie numérique au gouvernement et au sujet des répercussions de la technologie sur la politique sociale. Retour vers les membres

Pina D'Intino, Spécialiste des pratiques mondiales en matière d’accessibilité pour Cognizant et fondatrice et présidente-directrice générale de la firme Aequum Global Access

Pina D'Intino, présidente-directrice générale de la firme Aequum Global Access Inc., aide les entreprises à faire preuve d'inclusion et d'accessibilité, de façon égale. Comme elle est connue pour sa solide influence stratégique en matière d'accessibilité organisationnelle, Pina est une consultante et conférencière très sollicitée, à l'échelle internationale. Elle appuie activement l'accessibilité et l'inclusion et ce, tant du point de vue de la haute direction que du point de vue des employés. Parfaitement bilingue en français et en anglais, Pina offre de nombreux programmes destinés aux employés de tous les niveaux et même aux cadres supérieurs qui souhaitent promouvoir une culture orientée vers l'inclusion et l'accessibilité.

Pendant plus de 20 ans, Pina a travaillé au sein d'une institution financière internationale (Banque Scotia), où elle a occupé divers postes dans le domaine de la TI. Depuis 17 ans, elle dirige un centre pluriinstitutionnel sur l'accessibilité et l'inclusion qu'elle a mis sur pied. Pina établit des liens entre les besoins et les points de vue de l'organisation, de l'employé et du client en vue de créer un environnement de travail représentatif des pratiques exemplaires, et ce, en sensibilisant les gens, en créant des analyses de rentabilisation en matière d'accessibilité, en intégrant l'accessibilité dès le début de l'élaboration de projets, de premières conceptions et de logiciels, et en établissant des normes, des stratégies, des feuilles de route et des solutions sur l'accessibilité de la TI.

De plus, Pina fait partie de nombreux comités consultatifs sur les normes de l'Ontario et prend part à de nombreuses initiatives dirigées par l'Université de l'École d'art et de design de l'Ontario (ÉADO) et le Inclusive Design Research Center (IDRC), notamment la conférence annuelle Designing Enabling Economic Policies (DEEP). Elle est présidente de Canada sans Barrières, une organisation de défense à but non lucratif au service des personnes handicapées et vice-présidente de Cadili Inc., une équipe de spécialistes qui concentrent principalement leurs efforts sur l'éducation et la sensibilisation aux besoins des Autochtones, des minorités visibles, des personnes handicapées et des femmes. De plus, Pina participe à l'effort de transformation du milieu de l'éducation visant à le rendre accessible pour les étudiants partout dans le monde dans le cadre de son rôle de spécialiste des pratiques mondiales en matière d’accessibilité à Cognizant.

Pina a fondé le Canadian Financial Institute on Assistive Technologies (CFIAT) et en a été la coprésidente. Elle y réunissait des institutions financières dans le but de collaborer sur des questions et des solutions liées à l'accessibilité. Elle est membre du conseil d'administration de la International Association of Accessibility Professionals (IAAP) de G3ICT, un groupe de leadership mondial. Elle est également présidente honoraire des Services financiers de G3ICT, en plus d'être conseillère sur un grand nombre d'examens et d'initiatives liés à la Loi de 2005 sur l'accessibilité pour les personnes handicapées de l'Ontario. Pina est membre agréée du Project Management Institute et est titulaire d'une maîtrise en conception inclusive de l'Université de l'ÉADO. Elle a également reçu une médaille de la reine Elizabeth II des mains du lieutenant gouverneur pour le travail qu'elle a accompli afin de faire progresser l'emploi chez les personnes handicapées. Retour vers les membres

Shawn Sanderson, Directeur du secteur numérique : Fintech, l'Internet des objets et les communications

Possédant plus de 18 années d'expérience avec Fintech et les technologies Internet et des communications, le concept de machine to machine (M2M) et l'Internet des objets (IdO), Shawn Sanderson offre une expertise dans la sélection et la mise au point de plateformes, la sélection d'applications verticales, les solutions financières, la transformation d'entreprise, la stratégie d'approche « marché », le développement d'équipes, la planification d'entreprise et la préparation du financement d'investissement.

Shawn est actuellement vice-président pour la région Asie-Pacifique pour Juvo. Il y a des milliards de personnes dans le monde qui sont solvables, et Juvo facilite la tâche aux opérateurs mobiles pour les trouver. Plus de 80 % des usagers d'appareils mobiles ont des abonnements prépayés; Juvo transforme la consommation d'abonnements grâce au crédit en temps réel, la première étape vers de meilleurs services financiers mobiles et l'inclusion financière.

De plus, Shawn est un consultant indépendant en matière d'IdO et de transformation numérique; il est également membre du conseil d'administration de la Fondation sciences jeunesse Canada.

Shawn était auparavant vice-président de l'organisation d'IdO à TELUS, où il a été choisi pour mettre au point et lancer la pratique de l'IdO avec le mandat de fournir une connectivité de la vente en gros, des solutions à étiquette blanche et la croissance des revenus et du résultat avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissements (EBITDA). Il a également trouvé des organisations qui appuyaient le développement de cette pratique et a investi dans celles-ci.

Shawn était conférencier invité à la conférence de Windsor 2015 à Vancouver. Il y a parlé de l'utilisation des mégadonnées pour perfectionner la prestation de services et de leurs applications en tant qu'outil pour améliorer le quotidien des gens. La présentation a été bien reçue et a permis de soulever certains enjeux liés à la propriété des données ainsi qu'aux préoccupations en matière de protection des renseignements personnels. Il a aussi souligné les difficultés auxquelles sont confrontés les gouvernements pour suivre le rythme de la technologie afin d'anticiper les défis de l'avenir et de s'assurer que les mégadonnées sont utilisées pour le bien commun.

Shawn a donné un discours principal intitulé « L'avenir de la technologie connectée : moderniser le parcours expérientiel du citoyen » lors de la conférence Connect 2015 du Bureau du dirigeant principal de l'information, organisée par le gouvernement de la Colombie-Britannique. Sa présentation explorait l'avenir de la technologie connectée, la croissance et les tendances du marché, les défis et les possibilités d'adoption pour le gouvernement. Sa présentation soulignait la nature diverse des mises en œuvre et fournissait des exemples quant à la façon dont l'IdO peut améliorer l'efficacité des organisations du secteur public, permettant ainsi d'améliorer les résultats économiques. Retour vers les membres

Dre Sara Diamond, Présidente de l'Université de l'École d'art et de design de l'Ontario (EADO)

Madame Diamond est présidente de l'Université de l'EADO, l'université canadienne de l'imagination. Elle est titulaire d'un doctorat en informatique, technologie de l'information et génie de la University of East London, d'une maîtrise en théorie des médias numériques de la University of the Arts London et d'un baccalauréat ès arts avec spécialisation en histoire et en communications de l'Université Simon-Fraser. Elle a été nommée à l'Ordre de l'Ontario et à l'Académie royale des arts du Canada, en plus d'être récipiendaire de la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II et du Prix de pionnière dans le domaine du numérique du Réseau de centres d'excellence canadien en médias numériques. Elle est également professeure agrégée au Collège Massey, de l'Université de Toronto. En 2014, Toronto Life l'a décrite comme l'une des « 50 personnes les plus influentes de Toronto ».

Tout en conservant les forces traditionnelles de l'Université de l'EADO en arts et design, madame Diamond a guidé l'université afin qu'elle devienne chef de file dans les médias numériques, la recherche en design et les programmes de formation grâce à l'initiative Avenir numérique et aux nouvelles recherches en design inclusif, en santé et design et en technologies durables et design. Elle a également joué un rôle de premier plan dans l'établissement du programme unique Culture visuelle autochtone de l'Université de l'EADO.

Madame Diamond siège actuellement à divers conseils d'administration (Baycrest, ORION [le réseau haute vitesse de l'Ontario], l'organisme Les femmes en communication et technologie et i Canada), tout en étant présidente du comité consultatif de Nuit Blanche Toronto, de la Banque Scotia. Elle a œuvré au service de la plus vaste communauté universitaire à titre de membre du comité consultatif permanent sur la recherche universitaire, à titre de membre actuelle du comité consultatif permanent sur les relations internationales de l'Association des universités et collèges, à titre de présidente du comité permanent sur les relations avec les autres établissements postsecondaires pour le Conseil des universités de l'Ontario (CUO) et à titre de membre du comité de direction du CUO. Elle était également membre du groupe d'experts du Conseil des académies canadiennes sur l'état de la science et de la technologie au Canada en 2011-2012.

Madame Diamond a fondé le Banff New Media Institute 1995 à 2005. Elle est chercheuse, artiste, designer et scientifique dans le domaine de la visualisation de données, de la technologie prêt-à-porter et des médias mobiles. Elle est la présidente fondatrice du Mobile Experience Innovation Centre 2007 à 2014 et était coprésidente de Mobile HCI (ACM) en 2014. Elle est co-chercheuse principale du Centre for Innovation in Information Visualization and Data-Driven Design, une initiative de l'Université de l'EADO et de l'Université York, et chef d'équipe du projet iCity financé par ORF-E ainsi que membre de l'alliance BRAIN. Elle reçoit un financement du Conseil de recherches en sciences humaines et du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada. Madame Diamond continue d'écrire et de présenter des conférences sur les sujets de l'histoire et des pratiques des médias numériques, de l'analyse visuelle, de la mobilité et de la stratégie de design pour des revues scientifiques à comité de lecture et agit à titre de réviseure et d'évaluatrice pour les conférences et les revues de l'ACM et de l'IEEE et les programmes du CRSH, de la FCI et des chaires de recherche du Canada. Ses œuvres d'art sont conservées par de prestigieuses collections telles que le Museum of Modern Art de New York et le Musée des beaux-arts du Canada. Elle a publié récemment le livre Euphoria and Dystopia. Retour vers les membres

Maria Ferranti, Vice-présidente, Soutien au service à la clientèle et Ventes des centres d'appels de Bell

Maria Ferranti occupe le poste de vice-présidente du Soutien au service à la clientèle et des Ventes des services résidentiels et sans fil chez Bell, fournissant des services à plus de 13,5 millions de clients. Elle dirige les équipes de soutien technique, des ventes, du traitement des commandes et du recouvrement chargées de créer les stratégies axées sur l'amélioration de la satisfaction de la clientèle, de la résolution au premier appel et des ventes ainsi que d'en faire la prestation pour l'ensemble des réseaux des centres d'appels.

Maria a mis sur pied de nombreux programmes dont l'impact est important, notamment un nouveau modèle de service de qualité, des cartes de pointage améliorées pour les agents et un processus d'amélioration du rendement. En tant que moteur de changement, Maria est reconnue pour décortiquer des processus complexes et créer des solutions innovatrices afin d'améliorer l'expérience client.

En plus des paramètres opérationnels, l'embauche des bonnes personnes au service à la clientèle constitue un élément important auquel Maria croit fermement; c'est ce qui l'a amenée à mettre en œuvre un processus de recrutement innovateur pour les nouveaux agents. Non seulement cette initiative a-t-elle contribué à une baisse de 59 % des départs des agents chez Bell, elle a permis également d'accélérer la courbe d'apprentissage des nouveaux agents grâce à un meilleur jumelage du profil des agents avec les exigences du rôle.

Maria s'est jointe à Virgin Mobile Canada en 2004 à titre de gestionnaire principale du Service à la clientèle. C'était un environnement de démarrage d'entreprise exigeant qui nécessitait la mise en place de solutions créatives afin d'élaborer des politiques et des processus pour chaque étape du cycle de vie du client, veillant ainsi à la réussite du lancement de la technologie sans fil. Maria a tiré de nombreuses leçons importantes de l'entreprise de Richard Branson; notamment, la philosophie de ce dernier par rapport aux clients et aux employés a beaucoup influé sur la philosophie de service à Virgin Mobile Canada. Grâce à la mise en application de cette philosophie de service, les équipes de service à la clientèle ont reçu, pendant cinq années consécutives, le prix J.D. Power canadien.

En 2008, Maria a été promue au poste de directrice du Service à la clientèle et son équipe est passée à plus de 700 agents afin d'appuyer le lancement de nouveaux services. En 2010, après l'acquisition de Virgin Mobile Canada par Bell, les responsabilités de Maria ont augmenté de façon importante, englobant désormais les équipes de service à la clientèle sans fil et, par la suite, les services résidentiels de Bell.

Depuis le début de sa carrière il y a plus de 20 ans, Maria a démontré une passion égale pour les clients et les membres de ses équipes, lui permettant ainsi de produire d'excellents résultats année après année. Ce succès a propulsé sa carrière, d'une entreprise en démarrage à sa responsabilité actuelle de diriger l'une des plus grandes organisations de services au Canada. Retour vers les membres

Lars Frelle-Petersen, Directeur général adjoint de la confédération de l’industrie danoise

Lars Frelle-Petersen

Avant d’occuper son poste actuel de directeur général adjoint de la confédération des industries danoises, M. Frelle-Petersen a été secrétaire d’État permanent pour le ministère des Finances.

Au cours des 12 dernières années, M. Frelle-Petersen a travaillé dans le domaine des services numériques dans le secteur public, et il a été responsable de nombreuses initiatives de grande envergure touchant les activités numériques et l’efficience dans le secteur public.

De 2011 à 2016, M. Frelle-Petersen a été directeur général de l’Agence pour l’adoption des services numériques du Danemark (au sein du ministère des Finances). Cette agence a été créée en 2011 afin d’accélérer le processus d’adoption des technologies numériques nécessaires pour moderniser le filet social danois. Elle est responsable de gérer la stratégie danoise sur le gouvernement numérique et de mettre en œuvre les ambitions du gouvernement quant à l’utilisation d’outils numériques dans le secteur public.

Monsieur Frelle-Petersen a également été directeur général adjoint à l’Agence de la gestion des activités gouvernementales (au sein du ministère des Finances).

Monsieur Frelle-Petersen est titulaire d’une maîtrise en sciences de l’administration publique. Retour vers les membres

Heather Lloyd Vice-présidente principale, Technologie de l’information et Solutions au Bureau du dirigeant principal de la technologie, Banque Scotia

Heather Lloyd

À titre de vice-présidente principale, Technologie de l’information et Solutions au Bureau du dirigeant principal de la technologie, Heather est responsable de mener les initiatives concernant les risques organisationnels liés à la TI, la gouvernance, les contrôles et les initiatives stratégiques pour l’ensemble de l’organisation, y compris les programmes organisationnels comme la gestion des projets et du portefeuille, la gouvernance des fournisseurs de TI, les risques liés à la TI, la transformation des coûts structurels, le rendement de la TI et les communications. Elle assume ce rôle depuis septembre 2016.

Au cours de son mandat comme vice-présidente principale et chef du International Banking IT Group, Heather était la chef de l’information responsable de la technologie pour les équipes des systèmes des Caraïbes, de l’Amérique latine, de l’Asie-Pacifique et du Mexique. Elle a occupé ces fonctions à partir de 2013.

Heather a amorcé sa carrière voilà 30 ans au bureau exécutif des finances. De là elle a acquis de l’expérience dans le domaine des affaires et celui de la technologie dans une grande variété de postes de direction de plus en plus importants associés au développement, à l’architecture, à l’infrastructure et à la gestion des relations d’affaires. Elle a travaillé dans la Division des finances internationales, des marchés bancaires internationaux et des opérations bancaires internationales.

Heather est membre des conseils d’administration de la Banque Tangerine et de SecureKey.

Elle détient un baccalauréat en informatique. Elle est diplômée du programme de gestion supérieure de la Ivey Business School (Western University). Elle a récemment obtenu un diplôme du programme de leadership de l’Université Duke.

Heather est mariée et a deux enfants. Retour vers les membres

Ruth Williams, Conseillère auprès des entreprises et gestionnaire du projet, projet Pathways to Technology avec l'entreprise All Nations Trust Company de Kamloops, en Colombie-Britannique

Ruth Williams

Ruth Williams est une Indienne inscrite de la bande indienne de High Bar et membre inscrite du gouvernement TL’ETINQOX. Elle possède une vaste expérience en finances, en gestion des risques, en gestion de programmes et en gestion des ressources humaines. Au cours de sa carrière de plus de 40 ans, elle a été une chef de file en développement social et économique pour les Premières Nations de la Colombie-Britannique (C.-B.).

Ruth est actuellement conseillère auprès des entreprises et gestionnaire de projet, dans le cadre du projet Pathways to Technology de l'entreprise All Nations Trust Company (ANTCO). ANTCO, société qu'elle a aidé à fonder et à gérer à titre d'ancienne présidente et chef de la direction de l'entreprise, a vu le jour en 1984. L'entreprise offre des services financiers aux entrepreneurs autochtones. L'entreprise appartient à des Autochtones. Au fil des ans, ANTCO a élargi ses services aux entreprises pour répondre aux besoins financiers de la communauté autochtone. Par l'entremise d'ANTCO, elle a supervisé la gestion d'ententes dont la valeur totale se chiffre à plus de 75 millions de dollars.

Le projet que Ruth supervise actuellement, Pathways to Technology, est une initiative visant à offrir un service Internet haute vitesse abordable et fiable aux 203 Premières Nations de la Colombie-Britannique. Ce projet a reçu une subvention inconditionnelle de 40,5 millions de dollars du gouvernement provincial de la Colombie-Britannique et de Santé Canada, ainsi que des subventions de 28 millions de dollars de Services aux Autochtones Canada.

Ruth est actuellement membre de plusieurs conseils d'administration. Elle représente la Colombie-Britannique au Conseil national de développement économique des Autochtones, conseil consultatif composé de chefs d'entreprise et de dirigeants communautaires des Premières Nations, des Inuits et des Métis de toutes les régions du Canada. Le Conseil national de développement économique des Autochtones conseille le gouvernement fédéral sur les moyens d'accroître la participation économique des hommes et des femmes autochtones à l'économie canadienne. Elle siège également au conseil d'administration de la Kamloops Native Housing Society à titre de présidente, au Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations à titre de vice-présidente et à la Lower Nicola Band Development Corporation, également à titre de vice-présidente.

Ruth a aussi siégé au conseil d'administration du Fonds des premiers citoyens et au comité consultatif sur l'économie des Premières Nations de la Colombie-Britannique. Elle a également été vice-présidente de l'Office de développement économique des autochtones de l'Ouest et membre de son comité exécutif national.

Elle a été une membre fondatrice et active de huit organismes sans but lucratif qui veillent à améliorer la qualité de vie des Autochtones de l'intérieur de la Colombie‑Britannique. Il s'agit notamment du Round Lake Treatment Centre, du Aboriginal Health Advisory Council, de la Little Hands of Friendship Day Care Society, du Aboriginal Education Advisory Council to School District de Kamloops, région de la C.-B.; membre du conseil de l'Université Thompson River et du Central Interior Ministry of Child and Family Services Advisory Board.

Elle a également été membre de dizaines d'autres organismes au fil des ans et a souvent joué un rôle de leadership, particulièrement en ce qui a trait à sa participation aux questions de logement. Elle a participé à titre de membre du comité provincial de la Colombie-Britannique chargé d'élaborer le plan d'action décennal pour le logement autochtone et a fait partie du Aboriginal Housing Committee de la Colombie-Britannique.

Ruth est titulaire d'un doctorat honorifique en droit de l'Université Thompson River. Elle a été intronisée au Temple de la renommée des entreprises autochtones en 2011. En 2013, l'ancien ministre des Services aux citoyens et du Gouvernement transparent de la Colombie-Britannique lui a remis la Médaille du jubilé de diamant de la Reine en reconnaissance de ses réalisations exceptionnelles et des services exceptionnels qu'elle a offerts à ses concitoyens. Au sein de l'administration locale, elle a reçu le prix pour service distingué de la Ville de Kamloops en 2012. Retour vers les membres

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :