Aperçu

Le chapitre 1 explore la question des niveaux de vie. Voici quelques résultats :

  • Les adultes handicapés sont plus susceptibles d’être en situation de faible revenu : 14,2 p. 100 des adultes vivent dans des familles à faible revenu, comparativement à 10,1 p. 100 chez les adultes non handicapés.
  • Les adultes handicapés ont un revenu inférieur à celui des adultes non handicapés : le revenu d’emploi moyen des adultes handicapés en âge de travailler est de 29 393 $, ce qui est inférieur de 22,5 p. 100 à la moyenne de 37 944 $ des adultes non handicapés en âge de travailler.
  • 9,9 p. 100 des adultes handicapés vivent dans des logements inadéquats, c’est-à-dire des logements nécessitant d’importants travaux de réparation, comparativement à 6,4 p. 100 des adultes non handicapés.

Le chapitre 2 examine l’accès aux services de soins de santé ainsi qu’aux aides, aux appareils et aux accessoires médicaux. Voici quelques résultats :

  • 32,3 p. 100 des adultes handicapés consultent un médecin au moins une fois par mois.
  • 24,3 p. 100 des adultes handicapés qui ont consulté un professionnel de la santé en 2005-2006 ont dû payer des frais pour ces consultations. Les adultes ayant des incapacités graves ou très graves doivent payer des frais environ 50 p. 100 plus élevés que les adultes ayant des incapacités légères ou moyennes pour consulter des professionnels de la santé.
  • 12,9 p. 100 des adultes handicapés ne sont pas en mesure de se procurer tous les médicaments dont ils ont besoin en raison des coûts. Chez les adultes ayant des incapacités très graves, ce pourcentage s’élève à 23,8 p. 100.

Le chapitre 3 traite des expériences d’apprentissage de la petite enfance jusqu’à l’âge adulte. Voici quelques résultats :

  • De nombreux enfants plus âgés ayant un handicap (68,5 p. 100) ont souvent ou presque toujours hâte d’aller à l’école. Parmi les 16,4 p. 100 qui ont rarement ou presque jamais hâte d’aller à l’école, 56,2 p. 100 ont des incapacités graves ou très graves.
  • 56,3 p. 100 des jeunes handicapés sont inscrits dans une école, un collège ou une université. La majorité (89,8 p. 100) d’entre eux sont inscrits comme étudiants à temps plein. Parmi les 10,2 p. 100 de jeunes inscrits à temps partiel, 50,9 p. 100 fréquentent l’école à temps partiel en raison de leur incapacité.
  • 28,2 p. 100 des jeunes adultes et des adultes plus âgés en âge de travailler qui ont une incapacité sont retournés à l’école pour suivre une formation d’appoint en raison de leur incapacité. Les adultes dont l’incapacité s’est d’abord manifestée entre 25 et 34 ans sont plus susceptibles de retourner à l’école pour suivre une formation d’appoint (38,5 p. 100), tandis que les adultes dont l’incapacité est apparue entre 45 et 64 ans sont moins susceptibles de retourner à l’école (21,9 p. 100).

Le chapitre 4 explore les expériences relatives à l’équité en emploi, à la participation au marché du travail et aux besoins des personnes handicapées en milieu de travail. Voici quelques résultats :

  • Les adultes handicapés sont sur-représentés au sein de la fonction publique fédérale et sous-représentés dans les autres secteurs d’emploi réglementés.
  • Près de la moitié (48,9 p. 100) des adultes handicapés occupent le même emploi qu’ils occupaient avant l’apparition de leur incapacité. Parmi ceux qui ont changé d’emploi depuis leur handicap, 77,5 p. 100 attribuent le changement de leurs responsabilités professionnelles à leur handicap.
  • 74,7 p. 100 des adultes handicapés qui ont un travail ont informé leur employeur de leur handicap.
  • 26,1 p. 100 des adultes handicapés sans emploi estiment qu’ils n’ont pas été embauchés en raison de leur handicap.

Le chapitre 5 examine l’accès aux services de soins de santé ainsi qu’aux aides, aux appareils et aux accessoires médicaux. Voici quelques résultats :

  • 34,4 p. 100 des adultes handicapés ont participé à des activités bénévoles non rémunérées en 2005-2006. Parmi ceux qui ont participé à ces activités, 54,5 p. 100 ont contribué à l’organisation ou à la supervision des activités.
  • Chez les adultes d’un même groupe d’âge, le pourcentage de la participation électorale des adultes handicapés lors de la dernière élection fédérale était légèrement inférieur à celui des adultes non handicapés.
  • Les adultes handicapés sont plus susceptibles de participer à des activités récréatives simples comme rendre visite à des amis ou faire de l’exercice qu’à des événements communautaires ou à la visite de musées, de bibliothèques ou de parcs nationaux et provinciaux.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :