2010 RFPH - Chapitre 1 : Niveau de vie

Le niveau de vie est lié à de nombreux aspects importants de notre vie : l’accès à des services de santé, une éducation de qualité, un emploi rémunérateur et l’accès à des biens matériels et à des services. Les indicateurs de la qualité de vie comme les loisirs, la sécurité, la vie sociale, la liberté de religion et de culture ainsi qu’un environnement sain sont parfois inclus dans le concept de niveau de vie.

Les groupes vulnérables, incluant les personnes handicapées, ont tendance à avoir un niveau de vie inférieur à la moyenne en raison de divers facteurs comme un faible revenu, un faible niveau de scolarité, un manque d’accès à des logements abordables et des besoins d’accessoires et d’appareils médicaux insatisfaits.

Compte tenu de la complexité du concept de niveau de vie, il est difficile de trouver une mesure adéquate. Habituellement, le bien-être individuel est mesuré au moyen d’un seul indicateur financier, soit le revenu du ménage ou les dépenses du ménage. Les taux de pauvreté et les inégalités dans la croissance du revenu sont des mesures populaires du niveau de vie qui reposent sur ces indicateurs financiers. Compte tenu du fait qu’il existe de nombreuses méthodes de mesure du niveau de vie, le présent chapitre explore le niveau de vie des Canadiens handicapés en fonction du seuil de faible revenu, du revenu d’emploi, du revenu des ménages et des données sur le logement.

Sujets

Revenu

Les personnes handicapées sont surreprésentées au sein de la population à faible revenu Note de bas de page 2 . Elles sont également plus susceptibles que les personnes non handicapées de ne pas avoir de diplôme d’études secondaires et de vivre seules. Les personnes seules sont particulièrement vulnérables au faible revenu en raison de l’absence d’un autre soutien économique à l’intérieur du ménage. De plus, les répercussions d’un handicap sur l’emploi (p. ex. profession, heures de travail et salaire) contribuent à expliquer la prévalence du faible revenu chez les personnes handicapées.

Les seuils de faible revenu

Une méthode courante de calcul de l’incidence du faible revenu au Canada consiste à utiliser les seuils de faible revenu (SFR) Note de bas de page 3 établis par Statistique Canada. On considère qu’une famille vit sous le SFR après impôt si la part moyenne du revenu qu’elle consacre à l’achat de nécessités comme la nourriture, le logement et l’habillement est supérieure de 20 points à celle de la famille moyenne, et ce, en fonction de la taille de la famille et de la communauté.

Le graphique 1.1 présente le pourcentage d’adultes handicapés ou non qui vivent dans un ménage dont le revenu est inférieur au SFR après impôt. Approximativement un adulte handicapé en âge de travailler sur cinq (20,2 p. 100) vit dans un ménage à faible revenu.

Graphique 1.1 : Adultes vivant dans un ménage dont le revenu est inférieur au SFR après impôt, selon le groupe d’âge et la situation relative à l’incapacité, 2006 (%)

Une description textuelle du graphique 1.1 est disponible ci-dessous
Description textuelle du graphique 1.1

Cette ligne verticale illustre le nombre d’adultes vivant dans un ménage dont le revenu était inférieur au SFR après impôt, selon le groupe d’âge et la situation relative à l’incapacité, 2006 (pourcentage).

Le graphique est divisé en six sections, qui représentent chacune un groupe d’âge. L’axe horizontal indique les groupes d’âge. Sur cet axe, de gauche à droite, on trouve les catégories suivantes :

  • 15 à 24 ans
  • 25 à 54 ans
  • 55 à 64 ans
  • 65 à 74 ans
  • 75 ans et plus
  • Total

L’axe vertical est exprimé en pourcentage et augmente par intervalles de 5, allant de 0 à 25.

Dans le groupe d’âge des 15 à 24 ans, le pourcentage de personnes handicapées vivant dans un ménage dont le revenu était inférieur au SFR après impôt est de 20,6.

Dans le groupe d’âge des 15 à 24 ans, le pourcentage de personnes non handicapées vivant dans un ménage dont le revenu était inférieur au SFR après impôt est de 14,4.

Dans le groupe d’âge des 25 à 54 ans, le pourcentage de personnes handicapées vivant dans un ménage dont le revenu était inférieur au SFR après impôt est de 20,5.

Dans le groupe d’âge des 25 à 54 ans, le pourcentage de personnes non handicapées vivant dans un ménage dont le revenu était inférieur au SFR après impôt est de 10,0.

Dans le groupe d’âge des 55 à 64 ans, le pourcentage de personnes handicapées vivant dans un ménage dont le revenu était inférieur au SFR après impôt est de 19,6.

Dans le groupe d’âge des 55 à 64 ans, le pourcentage de personnes non handicapées vivant dans un ménage dont le revenu était inférieur au SFR après impôt est de 8,3.

Dans le groupe d’âge des 65 à 74 ans, le pourcentage de personnes handicapées vivant dans un ménage dont le revenu était inférieur au SFR après impôt est de 6,1.

Dans le groupe d’âge des 65 à 74 ans, le pourcentage de personnes non handicapées vivant dans un ménage dont le revenu était inférieur au SFR après impôt est de 5,0.

Dans le groupe d’âge des 75 ans et plus, le pourcentage de personnes handicapées vivant dans un ménage dont le revenu était inférieur au SFR après impôt est de 14,2.

Dans le groupe d’âge des 75 ans et plus, le pourcentage de personnes non handicapées vivant dans un ménage dont le revenu était inférieur au SFR après impôt est de 10,1.

Source: Statistique Canada, Enquête sur la participation et les limitations d’activités de 2006.

Avec l’âge, les personnes handicapées sont moins susceptibles de vivre sous le SFR après impôt. Lorsque les personnes handicapées atteignent l’âge de 65 ans et deviennent admissibles à la Sécurité de la vieillesse, au Supplément de revenu garanti, au Régime de pensions du Canada, au Régime de rentes du Québec ou à toute autre prestation gouvernementale, le taux de faible revenu a tendance à diminuer, ce qui fait que le taux de faible revenu des adultes handicapés se rapproche progressivement de celui des personnes non handicapées Note de bas de page 4 . Comme l’indique le graphique 1.1, le pourcentage global d’adultes handicapés vivant dans un ménage à faible revenu est de 14,2 p. 100, comparativement à 10,1 p. 100 pour les adultes non handicapés.

Revenu d’emploi

Le revenu d’emploi moyen Note de bas de page5 des adultes handicapés en âge de travailler est de 29 393 $, ce qui est inférieur de 22,5 p. 100 à la moyenne de 37 994 $ des adultes non handicapés en âge de travailler. La gravité de l’incapacité a une incidence sur le revenu : les revenus d’emploi moyens des personnes ayant une incapacité grave ou très grave sont de 23 786 $ et de 19 447 $ respectivement, comparativement à 33 427 $ pour les personnes ayant une incapacité légère.

De plus, les expériences en milieu de travail des adultes en âge de travailler varient considérablement en fonction des différents types d’incapacités. Les personnes présentant des troubles du développement ont le revenu d’emploi moyen le plus faible (18 172 $), suivi des personnes ayant des problèmes de santé mentale (19 063 $) et puis de celles ayant des troubles de communication (19 485 $). En comparaison, les personnes ayant une déficience auditive ont le revenu d’emploi moyen le plus élevé (32 676 $).

Les revenus d’emploi varient souvent en fonction des différentes professions. Par exemple, le tableau 1.2 indique que les personnes qui occupent des postes de gestion ont un revenu considérablement plus élevé que les personnes qui travaillent dans le domaine des ventes et des services. Les adultes handicapés en âge de travailler sont plus susceptibles de travailler dans certains domaines professionnels. Par conséquent, puisque le revenu est lié à la profession et que la profession est associée à un handicap, il est important d’explorer les relations entre le revenu d’emploi moyen et la profession.

Tableau 1.2 : Revenu d’emploi moyen des adultes en âge de travailler, selon la profession, la situation relative à l’incapacité et le sexe, 2006 ($)
Secteur professionnel Note de bas de page 6 Femmes Hommes Total
Handicapées Non handicapées Total Handicapés Non handicapés Total Personnes handicapées Personnes non handicapées Total
Gestion 33 278 45 900 45 003 42 052 68 252 66 233 39 047 60 278 58 690
Affaires, finance et administration 22 208 29 963 29 270 32 785 50 550 49 243 24 773 35 637 34 711
Sciences naturelles et appliquées 41 724 45 711 44 728 44 702 53 208 52 986 43 050 51 583 51 302
Secteur de la santé 29 915 36 068 35 373 42 394 77 404 74 969 31 264 44 480 42 641
Sciences sociales, enseignement, administration publique et religion 28 359 34 459 33 933 39 648 51 760 50 476 32 062 40 743 39 888
Arts, culture, loisirs et sports 23 400 24 744 24 856 27 287 31 125 29 641 23 834 27 816 27 151
Ventes et services 13 906 17 474 17 102 26 598 33 673 33 066 18 540 24 372 23 774
Métiers, transport et machinerie 22 556 20 734 21 110 29 948 37 208 36 485 29 220 36 082 35 389
Secteur primaire 9 665 13 741 13 452 20 006 28 150 27 514 18 165 24 930 24 386
Transformation, fabrication et services d’utilité publique 22 986 21 635 21 887 31 338 36 549 35 981 29 132 30 832 30 697
Description textuelle du tableau 1.2

Ce tableau décrit le revenu d’emploi moyen par secteur professionnel (rangées) pour les hommes, pour les femmes et au total (colonnes).

Les colonnes sont divisées en sections, de gauche à droite, comme suit :

  • Femmes handicapées
  • Femmes non handicapées
  • Femmes, total
  • Hommes handicapés
  • Hommes non handicapés
  • Hommes, total
  • Total des personnes handicapées
  • Total des personnes non handicapées
  • Total cumulatif

Les rangées sont divisées en secteurs professionnels :

  • Gestion
  • Affaires, finance et administration
  • Sciences naturelles et appliquées
  • Santé
  • Sciences sociales, enseignement, administration publique et religion
  • Arts, culture, loisirs et sports
  • Vente et services
  • Métiers, transport et machinerie
  • Secteur primaire
  • Transformation, fabrication et services d’utilité publique

Pour le secteur de la gestion

  • Le revenu d’emploi moyen pour les femmes handicapées était de 33 278 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour les femmes non handicapées était de 45 000 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour toutes les femmes était de 45 003 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour les hommes handicapés était de 45 052 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour les hommes non handicapés était de 68 252 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour tous les hommes était de 66 233 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen total pour les hommes et les femmes handicapés était de 39 047 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen total pour les hommes et les femmes non handicapés était de 60 078 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen total pour tous les hommes et les femmes était de 58 690 dollars

Pour le secteur des affaires, de la finance et de l’administration

  • Le revenu d’emploi moyen pour les femmes handicapées était de 22 028 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour les femmes non handicapées était de 29 963 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour toutes les femmes était de 29 270 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour les hommes handicapés était de 32 785 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour les hommes non handicapés était de 50 550 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour tous les hommes était de 49 243 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen total pour les hommes et les femmes handicapés était de 24 773 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen total pour les hommes et les femmes non handicapés était de 35 637 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen total pour tous les hommes et les femmes était de 34 711 dollars

Pour le secteur des sciences naturelles et appliquées

  • Le revenu d’emploi moyen pour les femmes handicapées était de 41 724 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour les femmes non handicapées était de 45 711 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour toutes les femmes était de 44 728 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour les hommes handicapés était de 44 702 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour les hommes non handicapés était de 53 208 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour tous les hommes était de 52 986 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen total pour les hommes et les femmes handicapés était de 43 050 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen total pour les hommes et les femmes non handicapés était de 51 583 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen total pour tous les hommes et les femmes était de 51 302 dollars

Pour le secteur de la santé

  • Le revenu d’emploi moyen pour les femmes handicapées était de 29 215 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour les femmes non handicapées était de 36 068 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour toutes les femmes était de 35 373 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour les hommes handicapés était de 42 394 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour les hommes non handicapés était de 77 404 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour tous les hommes était de 74 969 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen total pour les hommes et les femmes handicapés était de 31 264 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen total pour les hommes et les femmes non handicapés était de 44 480 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen total pour tous les hommes et les femmes était de 42 641 dollars

Pour le secteur des sciences sociales, de l’enseignement, de l’administration publique et de la religion

  • Le revenu d’emploi moyen pour les femmes handicapées était de 28 359 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour les femmes non handicapées était de 34 459 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour toutes les femmes était de 33 933 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour les hommes handicapés était de 39 648 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour les hommes non handicapés était de 51 760 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour tous les hommes était de 50 476 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen total pour les hommes et les femmes handicapés était de 32 062 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen total pour les hommes et les femmes non handicapés était de 40 743 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen total pour tous les hommes et les femmes était de 39 888 dollars

Pour le secteur des arts, de la culture, des loisirs et des sports

  • Le revenu d’emploi moyen pour les femmes handicapées était de 23 400 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour les femmes non handicapées était de 24 744 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour toutes les femmes était de 24 856 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour les hommes handicapés était de 27 287 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour les hommes non handicapés était de 31 125 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour tous les hommes était de 29 641 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen total pour les hommes et les femmes handicapés était de 23 834 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen total pour les hommes et les femmes non handicapés était de 27 816 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen total pour tous les hommes et les femmes était de 27 151 dollars

Pour le secteur de la vente et des services

  • Le revenu d’emploi moyen pour les femmes handicapées était de 13 906 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour les femmes non handicapées était de 17 474 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour toutes les femmes était de 17 102 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour les hommes handicapés était de 26 598 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour les hommes non handicapés était de 33 673 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour tous les hommes était de 33 066 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen total pour les hommes et les femmes handicapés était de 18 540 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen total pour les hommes et les femmes non handicapés était de 24 372 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen total pour tous les hommes et les femmes était de 23 774 dollars

Pour le secteur des métiers, du transport et de la machinerie

  • Le revenu d’emploi moyen pour les femmes handicapées était de 22 556 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour les femmes non handicapées était de 20 734 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour toutes les femmes était de 21 110 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour les hommes handicapés était de 29 948 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour les hommes non handicapés était de 37 208 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour tous les hommes était de 36 485 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen total pour les hommes et les femmes handicapés était de 29 220 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen total pour les hommes et les femmes non handicapés est de 36 082 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen total pour tous les hommes et les femmes était de 35 389 dollars

Pour le secteur primaire

  • Le revenu d’emploi moyen pour les femmes handicapées était de 9 665 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour les femmes non handicapées était de 13 741 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour toutes les femmes était de 13 452 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour les hommes handicapés était de 20 006 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour les hommes non handicapés était de 28 150 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour tous les hommes était de 27 514 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen total pour les hommes et les femmes handicapés était de 18 165 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen total pour les hommes et les femmes non handicapés était de 24 930 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen total pour tous les hommes et les femmes était de 24 386 dollars

Pour le secteur de la transformation, de la fabrication et des services d’utilité publique

  • Le revenu d’emploi moyen pour les femmes handicapées était de 22 986 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour les femmes non handicapées était de 21 635 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour toutes les femmes était de 21 887 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour les hommes handicapés était de 31 338 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour les hommes non handicapés était de 36 549 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen pour tous les hommes était de 35 981 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen total pour les hommes et les femmes handicapés était de 29 132 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen total pour les hommes et les femmes non handicapés était de 30 832 dollars
  • Le revenu d’emploi moyen total pour tous les hommes et les femmes était de 30 697 dollars
  1. Le revenu d’emploi moyen par profession est normalisé en fonction de l’âge.

Source: Statistique Canada, Enquête sur la participation et les limitations d’activités de 2006.

Comme l’indique le tableau 1.2, les adultes handicapés en âge de travailler ont un revenu d’emploi moyen inférieur à celui des adultes non handicapés en âge de travailler dans tous les secteurs professionnels. C’est dans le secteur de la transformation, de la fabrication et des services d’utilité publique que l’écart entre les personnes handicapées et non handicapées est le plus faible (1 700 $). Il existe des écarts importants entre les revenus des hommes et des femmes dans les secteurs de la gestion, de la santé et des affaires, finance et administration.

Bien que, dans l’ensemble, les adultes handicapés en âge de travailler aient un revenu inférieur à celui des adultes non handicapés en âge de travailler, les expériences des hommes et des femmes diffèrent. Les femmes handicapées ont en moyenne un revenu supérieur à celui des femmes non handicapées dans les domaines des métiers, du transport et de la machinerie ainsi que de la transformation, de la fabrication et des services d’utilité publique. En moyenne, les hommes handicapés ont un revenu inférieur à celui des hommes non handicapés de tous les secteurs professionnels. Cependant, c’est dans le secteur des arts, de la culture, des loisirs et des sports que l’écart entre les hommes handicapés et non handicapés est le plus faible (3 838 $). En règle générale, les revenus des femmes handicapées sont assez semblables à ceux des femmes non handicapées, tandis que les hommes handicapés ont un revenu moyen nettement inférieur à celui des hommes non handicapés.

Revenu des ménages

Tandis que l’examen du revenu d’emploi ne fournit de l’information que sur les adultes handicapés qui ont un emploi, le revenu des ménages Note de bas de page 7 fournit de l’information sur toutes les sources de revenu d’un ménage. Puisque de nombreuses personnes handicapées sont aidées financièrement par les autres membres du ménage ou ont des revenus découlant des transferts sociaux, le revenu des ménages peut fournir encore plus d’information sur le niveau de vie.

En moyenne, le revenu des ménages des adultes handicapés est inférieur à celui des adultes non handicapés. Les adultes handicapés en âge de travailler ont un revenu de ménage moyen de 64 565 $, comparativement à 89 480 $ pour les adultes non handicapés. Dans l’ensemble, les adultes handicapés en âge de travailler vivent dans des ménages dont le revenu est inférieur de 27,8 p. 100 au revenu des ménages d’adultes non handicapés en âge de travailler. Les personnes handicapées mariées ou qui vivent en union de fait ont un revenu de ménage moyen de 78 020 $, ce qui est inférieur de 19,7 p. 100 au revenu moyen des personnes non handicapées mariées ou vivant en union de fait (97 140 $). Parmi les jeunes adultes en âge de travailler, le revenu moyen des ménages de personnes seules handicapées est de 45 730 $, comparativement à 68 180 $ pour les personnes seules non handicapées.

Logement

Qu’on soit handicapé ou non, le logement est la pierre angulaire de l’autonomie et du sentiment d’appartenance. Pour les personnes handicapées, l’abordabilité, la qualité, la taille convenable et l’accessibilité d’un logement sont essentielles à leur intégration dans la collectivité et à leur autonomie Note de bas de page 8 .

Étant donné que les personnes handicapées sont plus susceptibles d’avoir un faible revenu, elles peuvent avoir de la difficulté à trouver un logement de qualité : 9,9 p. 100 des adultes handicapés habitent un logement non conforme (c.-à-d. un logement qui nécessite des réparations majeures), comparativement à 6,4 p. 100 des adultes non handicapés. Parmi les personnes handicapées qui ont un faible revenu, 13,9 p. 100 habitent un logement qui nécessite des réparations majeures, comparativement à 9,2 p. 100 chez les adultes non handicapés à faible revenu. Un logement nécessitant des réparations majeures peut avoir des effets nuisibles graves sur les propriétaires et les locataires, notamment des problèmes de santé, de la détresse psychologique et de l’isolement social.

Les personnes à faible revenu sont plus susceptibles d’être locataires que propriétaires de leur logement. Parmi les adultes handicapés à faible revenu, seulement 35,5 p. 100 sont propriétaires de leur logement, comparativement à 77,5 p. 100 des adultes handicapés qui vivent au-dessus du seuil de faible revenu. Bien que les tendances soient similaires chez les personnes non handicapées, le pourcentage de propriétaires est légèrement supérieur. Ainsi, 41,6 p. 100 des adultes non handicapés à faible revenu sont propriétaires comparativement à 79,6 p. 100 des adultes non handicapés qui vivent au-dessus du seuil de faible revenu.

Les adultes handicapés à faible revenu sont plus susceptibles d’habiter un appartement Note de bas de page 9 (55,6 p. 100) qu’une maison individuelle non attenante (31,1 p. 100). C’est le contraire pour les adultes handicapés qui vivent au-dessus du seuil de faible revenu; ils sont plus susceptibles d’habiter une maison individuelle non attenante (63,0 p. 100) qu’un appartement (25,0 p. 100). Le faible revenu a le même effet chez les personnes non handicapées; 54,5 p. 100 des adultes non handicapés à faible revenu habitent un appartement, tandis que 32,5 p. 100 habitent une maison individuelle non attenante.

L’accessibilité d’un édifice est habituellement définie selon le point de vue des personnes à mobilité réduite qui utilisent un fauteuil roulant et qui ont besoin de rampes d’accès pour entrer ou sortir d’un bâtiment. Bien que les rampes d’accès constituent une caractéristique importante qui devrait être intégrée à tout bâtiment, les personnes à mobilité réduite ne sont pas les seules personnes handicapées qui rencontrent des problèmes d’accessibilité. Les personnes ayant une déficience auditive, une déficience visuelle, un trouble de la mémoire, des douleurs chroniques ou d’autres types d’incapacités sont aussi susceptibles de rencontrer des obstacles dans leur résidence et leur environnement immédiat. Par exemple, les personnes ayant une déficience auditive peuvent être incapables d’entendre une alarme d’incendie.

De nombreux adultes handicapés (9,0 p. 100 ou 334 020 adultes handicapés) ont recours à des dispositifs d’accessibilité à la maison, notamment des portes d’entrée ou des couloirs élargis, des mains courantes ou des rampes d’accès, des dispositifs d’alarme visuelle ou sonore et des ascenseurs ou des appareils de levage. Dans l’ensemble, 5,0 p. 100 des adultes handicapés ont besoin d’un dispositif d’accessibilité à la maison, mais elles n’en ont pas.

Bien que les personnes ayant d’autres types d’incapacités aient également des besoins non satisfaits en matière d’accessibilité, les besoins non satisfaits les plus communs demeurent liés à la mobilité : les ascenseurs ou les appareils de levage, les barres d’appui dans la salle de bain et les rampes d’accès à l’entrée et à la sortie de la résidence sont les besoins non satisfaits les plus communs, comme l’indique le tableau 1.3.

Tableau 1.3 : Besoins non satisfaits liés aux dispositifs d’accessibilité résidentiels des adultes handicapés, 2006
Dispositifs d’accessibilité résidentiels Nombre Pourcentage
Ascenseurs ou appareils de levage 59 160 31,8
Barres d’appui dans la salle de bains 41 890 22,5
Mains courantes 40 210 21,6
Siège élévateur de bain 14 370  7,7
Portes automatiques  9 650  5,2
Rampes d’accès  8 860  4,8
Portes faciles à ouvrir  7 680  4,1
Portes d’entrée ou couloirs élargis  7 500  4,0
Comptoirs de cuisine abaissés  6 070  3,3
Dispositifs d’alarme visuels ou sonores  3 150  1,7
Autres dispositifs 55 970 30,0
Description textuelle du tableau 1.3

Ce tableau décrit les dispositifs d’accessibilité résidentiels (rangées) par nombre et par pourcentage (colonnes).

Les colonnes sont divisées en sections, de gauche à droite, comme suit :

  • Dispositifs d’accessibilité résidentiels
  • Nombre
  • Pourcentage

Les rangées décrivent les différents types de dispositifs d’accessibilité résidentiels.

Pour les ascenseurs ou appareils de levage, le nombre de cas de besoins non satisfaits était de 59 160 ou 31,8 p. 100.

Pour les barres d’appui dans la salle de bains, le nombre de cas de besoins non satisfaits était de 41 890 ou 22,5 p. 100.

Pour les mains courantes, le nombre de cas de besoins non satisfaits était de 40 210 ou 21,6 p. 100.

Pour les sièges élévateurs de bain, le nombre de cas de besoins non satisfaits était de 14 370 ou 7,7 p. 100.

Pour les portes automatiques, le nombre de cas de besoins non satisfaits était de 9 650 ou 5,2 p. 100.

Pour les rampes d’accès, le nombre de cas de besoins non satisfaits était de 8 860 ou 4,8 p. 100.

Pour les portes faciles à ouvrir, le nombre de cas de besoins non satisfaits était de 7 680 ou 4,1 p. 100.

Pour les portes d’entrée ou couloirs élargis, le nombre de cas de besoins non satisfaits était de 7 500 ou 4,0 p. 100.

Pour les comptoirs de cuisine abaissés, le nombre de cas de besoins non satisfaits était de 6 070 ou 3,3 p. 100.

Pour les dispositifs d’alarme visuels ou sonores, le nombre de cas de besoins non satisfaits était de 3,150 ou 1,7 p. 100.

Pour les autres dispositifs, le nombre de cas de besoins non satisfaits était de 55 970 ou 30,0 p. 100.

  1. Les nombres diffèrent de ceux d’autres rapports similaires en raison de la méthodologie utilisée.
  2. La population se compose des 5,0 p. 100 d’adultes handicapés qui ont besoin de dispositifs d’accessibilité, mais dont la résidence n’est pas aménagée en conséquence.
  3. Les répondants pouvaient choisir plusieurs options.

Source: Statistique Canada, Enquête sur la participation et les limitations d’activités de 2006.

En outre, 5,2 p. 100 des adultes handicapés rencontrent des difficultés dans leurs activités quotidiennes en raison de la conception et de l’aménagement de leur résidence. Parmi ceux qui rencontrent des difficultés, 52,2 p. 100 ont des difficultés mineures, 31,9 p. 100 ont beaucoup de difficultés et 12,9 p. 100 sont incapables de participer aux activités quotidiennes.

Conclusion

Il est essentiel de soutenir les personnes handicapées en favorisant leur autonomie et leur bien-être afin de leur assurer un niveau de vie adéquat. Le revenu et le logement sont deux des principaux facteurs du bien-être. Cependant, les statistiques citées dans le présent chapitre révèlent que chez certains adultes handicapés, ces besoins essentiels ne sont pas comblés. Les difficultés que ces personnes rencontrent réduisent leur qualité de vie et leur capacité de participer pleinement à la société, et elles peuvent avoir des conséquences négatives à long terme sur le plan social et économique. Grâce au soutien continu fourni par les programmes sociaux financés par le gouvernement et des organismes à but non lucratif, les personnes handicapées en situation de vulnérabilité pourront recevoir l’aide nécessaire pour combler leurs besoins essentiels. Une fois ces besoins satisfaits, des portes s’ouvriront sur d’autres aspects de la vie comme l’éducation et l’emploi.

Pleins feux sur les programmes : Programme d’aide à la remise en état des logements pour personnes handicapées

Dans le cadre du Programme d’aide à la remise en état des logements pour personnes handicapées, la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) offre une aide financière aux propriétaires-occupants et aux propriétaires bailleurs à faible revenu afin qu’ils entreprennent des travaux de rénovation dans le but d’améliorer l’accessibilité des logements occupés ou susceptibles d’être occupés par des personnes handicapées à faible revenu.

Les modifications doivent être liées au logement et avoir un lien raisonnable avec le handicap de l’occupant. Voici des exemples des modifications admissibles : rampes d’accès, main courante, lève-fauteuil, siège élévateur de bain, comptoirs surbaissés et signaux avertisseurs pour les sonnettes de porte ou les alarmes-incendie.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur ce programme, communiquer avec la SCHL au numéro sans frais 1-800-668-2642. Les personnes qui utilisent un ATS doivent composer le 1-800-309-3388.

Pleins feux sur l’ancien bureau de poste du Rocky Mountain House en Alberta

Lorsque Postes Canada a construit un nouveau bureau de poste au Rocky Mountain House, en Alberta, un conseiller municipal a eu l’idée de convertir l’ancien bureau de poste en un immeuble à logements abordables et un centre de services communautaires. Ce projet a donné lieu à un partenariat entre les gouvernements fédéral et provinciaux, l’administration municipale et les groupes communautaires visant la construction de logements abordables pour les familles à faible revenu et les personnes seules avec une incapacité physique.

Comme la majorité des bâtiments gouvernementaux, l’ancien bureau de poste a été construit pour durer. Ainsi, cet édifice pouvait être aisément converti en immeuble à logements. Le bureau de poste converti comporte maintenant cinq logements accessibles destinés aux personnes handicapées. Au rez-de-chaussée se trouvent une maison d’hébergement pour femmes et les bureaux de cinq organismes de services communautaires locaux.

La SCHL et le gouvernement de l’Alberta ont fourni 350 000 $ dans le cadre de l’Initiative en matière de logement abordable. La majeure partie des coûts restants a été couverte par le Programme d’aide à la remise en état des logements de la SCHL, ce qui représente 168 000 $ provenant du volet de conversion du programme et 96 000 $ du volet personnes handicapées susmentionné.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :