Le gouvernement du Canada organise une Table ronde sur la Loi sur les espèces en péril avec l’apport d’un tout nouveau comité consultatif

Communiqué de presse

Le 27 avril 2017 – Ottawa (Ontario) – Environnement et Changement climatique Canada

La conservation des espèces en péril est indispensable à l’environnement naturel du Canada et soutient notre santé et notre économie Le gouvernement du Canada tient à travailler avec les provinces, les territoires, les peuples autochtones et d’autres intervenants clés pour gérer et appuyer le rétablissement des espèces en péril.

Aujourd’hui, la ministre de l’Environnement et du Changement climatique, l’honorable Catherine McKenna, a animé la Table ronde de la ministre sur la Loi sur les espèces en péril, afin de discuter des principales questions liées à la mise en œuvre de la Loi. Parmi les participants, il y avait des représentants du tout nouveau Comité consultatif sur les espèces en péril (CCEP), lui-même composé de représentants aptes à fournir un vaste éventail de points de vue, y compris ceux des Autochtones, des ONGE, de l’industrie et du secteur agricole.

Les participants ont discuté de leurs expériences avec la Loi et ont convenu de la nécessité de collaborer dans le cadre d’approches multipartites, multi-espèces et adaptées au milieu pour assurer la protection et le rétablissement des espèces en péril. La ministre de l’Environnement et du Changement climatique entend bien poursuivre les travaux de conservation avec tous ses partenaires, car ces approches collaboratives nous permettront d’atteindre nos objectifs en matière d’économie forte et d’environnement sain. La prochaine réunion de la Table ronde de la ministre aura lieu en 2018.


Citations

« Les Canadiens ont vraiment à cœur la protection des espèces sauvages canadiennes d’un bout à l’autre du pays. Je suis très fière que notre gouvernement ait réuni de nouveau le Comité consultatif sur les espèces en péril, et cette fois-ci, en y incorporant des représentants des peuples autochtones. Ce groupe d’experts diversifiés et incroyablement talentueux fournira de précieux conseils sur la manière dont nous pouvons travailler ensemble afin d’améliorer sans cesse la mise en œuvre de la Loi sur les espèces en péril. Ces travaux s’inscrivent dans la foulée d’une récente réunion avec mes homologues provinciaux et territoriaux, qui jouent un rôle crucial dans la protection et le rétablissement des espèces en péril. »

- L’honorable ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna

Faits en bref

  • Le gouvernement du Canada a adopté la Loi sur les espèces en péril en 2002 pour fournir un cadre juridique à la gestion, à la protection et au rétablissement des espèces sauvages.

  • Le CCEP est un organisme consultatif multipartite créé en application du paragraphe 9(1) de la Loi sur les espèces en péril et dont le mandat consiste à fournir des conseils sur l’application de la Loi.

  • Aux termes de l’article 127 de la Loi, la ministre de l’Environnement et du Changement climatique organise au moins tous les deux ans une table ronde réunissant des personnes concernées par les questions de protection des espèces sauvages en péril au Canada et chargée de l’aviser sur ces questions.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Marie-Pascale Des Rosiers
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l’Environnement et du Changement climatique
613-462-5473

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook sur l’environnement et les ressources naturelles au Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :