Le Canada célèbre la Journée de l’air pur 2017 

Communiqué de presse

Le gouvernement du Canada est déterminé à protéger la qualité de notre air et à veiller à ce que les Canadiens puissent vivre et élever leurs familles dans des collectivités saines. Un air plus propre améliorera la santé humaine, en réduisant notamment les symptômes de l’asthme, les risques de décès prématurés et les problèmes cardiaques.

Le gouvernement du Canada a annoncé plusieurs initiatives importantes qui amélioreront la qualité de l’air des Canadiens dans les années à venir :

  • Le 6 mai 2017, le Canada a publié de nouvelles règles qui obligent certaines industries à préparer et à mettre en œuvre des plans de prévention de la pollution pour réduire les polluants atmosphériques toxiques.   
  • Le 25 mai 2017, le Canada a proposé un règlement national visant à réduire les émissions de polluants atmosphériques produites par les secteurs pétrolier et pétrochimique (notamment les usines de valorisation des sables bitumineux) qui sont nocives pour la santé humaine et qui contribuent au smog.
  • Le 26 mai 2017, le Canada a annoncé qu’il allait de l’avant avec ses partenaires provinciaux et territoriaux, l’industrie et des intervenants afin d’élaborer une stratégie nationale visant à accroître le nombre de véhicules zéro émission sur les routes canadiennes d’ici 2018. Les véhicules zéro émission (qui comprennent les véhicules électriques à batterie, les hybrides rechargeables et les véhicules à pile à hydrogène) offrent la possibilité de réduire de façon importante les émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques produites par les automobiles et les camions légers.


Partout dans le monde, le Canada est reconnu pour son air propre. Cette réussite découle de l’étroite collaboration avec les provinces et les territoires visant à établir des normes plus strictes en matière de qualité de l’air, à surveiller la qualité de l’air à des centaines d’endroits et à fournir des incitatifs pour les investissements favorisant l’air propre.

Le Canada joue également un important rôle de chef de file dans la réduction des émissions dans l’Arctique.

Le Conseil de l’Arctique travaille à réduire les polluants climatiques à courte durée de vie, et c’est avec fierté que le Canada s’est joint aux autres pays le mois dernier pour adopter le tout premier objectif commun à l’échelle de l’Arctique visant à réduire davantage les émissions de carbone noir, un polluant qui a des effets sur le climat et la santé humaine.

Le Canada a également pris d’autres mesures à l’égard des émissions de carbone noir. Il a notamment fait des investissements dans l’énergie propre qui aideront les collectivités du Nord et éloignées et les peuples autochtones à réduire leur dépendance au diesel pour la production d’électricité – une des principales mesures prévues dans le Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques.


Citations

« La Journée de l’air pur nous rappelle à quel point nous sommes chanceux de vivre dans ce pays magnifique, où la qualité de l’air est constamment classée parmi les meilleures par l’Organisation mondiale de la santé. Voilà pourquoi nous travaillons ensemble à protéger notre environnement et à bâtir une économie plus propre pour les familles canadiennes et les générations futures. »

– Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

Faits en bref

  • La qualité de l’air du Canada est constamment classée parmi les meilleures par l’Organisation mondiale de la santé.

  • En 2016, l’élaboration d’un règlement visant des milliers de sources de pollution atmosphérique partout au Canada a été parachevée. Les exigences ciblent les chaudières et les fours industriels, les fours à ciment et les moteurs stationnaires, comme ceux qui sont utilisés pour la compression afin de déplacer les gaz dans les gazoducs ou ceux qui sont utilisés comme génératrice de secours.

  • Entre 2000 et 2015, les émissions des principaux polluants atmosphériques provenant d’activités industrielles et non industrielles ont grandement diminué. Par exemple, les émissions d’oxydes de soufre ont diminué de plus de 50 %, et les émissions d’oxydes d’azote ont diminué de plus de 30 %.

  • Le Canada et les États-Unis ont adopté les normes nationales les plus strictes au monde pour les émissions de polluants atmosphériques des nouvelles automobiles et des nouveaux camions légers.

  • Le Canada diffuse chaque jour des cotes et des prévisions sur la qualité l’air en temps réel pour les collectivités de partout au Canada, sur le site Web de la Cote air santé.

  • Le recours aux technologies propres et à l’innovation pour réduire la pollution atmosphérique pourrait créer des milliers de nouveaux emplois bien rémunérés au cours des prochaines années.

  • Le budget de 2017 du gouvernement du Canada propose de fournir jusqu’à 201 millions de dollars sur quatre ans, à compter de 2018-2019, afin de permettre au Canada de continuer à prendre des mesures pour s’attaquer à la pollution de l’air extérieur et intérieur.  

  • Le budget de 2017 propose également d’investir 120 millions de dollars pour le déploiement de l’infrastructure de recharge des véhicules électriques et des postes de ravitaillement en gaz naturel et en hydrogène et le soutien de projets de démonstration de technologies.

Liens connexes

Personnes-ressources

Marie-Pascale Des Rosiers
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l’Environnement et du Changement climatique
613-462-5473

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :