Sept nouveaux projets ont pour objectif de remettre en état des écosystèmes endommagés dans les provinces de l’Atlantique et au Québec

Communiqué de presse

Le 6 juillet 2017 – Dartmouth (Nouvelle-Écosse) – Environnement et Changement climatique Canada

Le Canada s’est engagé à assurer la conservation et la protection de l’environnement et des espèces sauvages, particulièrement dans les collectivités où l’environnement a subi des dommages. Le Fonds pour dommages à l’environnement fait en sorte que les amendes imposées par les tribunaux pour des infractions environnementales sont utilisées pour soutenir des projets visant à remettre en état ou à améliorer des milieux endommagés, afin que les Canadiens puissent vivre dans des collectivités prospères et saines.  

Le gouvernement du Canada investit plus de 445 000 $ dans sept projets environnementaux par l’entremise de la deuxième vague de financement offert dans le cadre du Fonds pour dommage à l’environnement. Ce financement servira à appuyer des initiatives locales de remise en état de l’environnement dans les provinces de l’Atlantique et au Québec, notamment des projets qui viseront à rétablir l’habitat naturel des espèces aquatiques.

Citations

« Notre gouvernement est déterminé à protéger et à restaurer le patrimoine naturel et culturel du Canada. En finançant des projets dans le cadre du Fonds pour dommages à l’environnement, nous nous assurons que les amendes imposées par les tribunaux pour des infractions environnementales sont investies principalement dans des projets visant à remettre en état des milieux endommagés. Les fonds nous permettent également de mettre à profit l’expertise d’organismes locaux compétents et dévoués, ce qui optimise les résultats pour les écosystèmes canadiens. »

– Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

Faits en bref

  • Le Fonds pour dommages à l’environnement se fonde sur le principe du pollueur‑payeur de manière à ce que ceux qui causent des dommages à l’environnement soient tenus responsables de leurs actions.

  • Un principe clé du Fonds pour dommages à l’environnement consiste à investir l’argent du Fonds dans des projets qui remettent en état ou améliorent les ressources endommagées dans la région géographique où les dommages ont été causés. Par exemple, si une organisation ou une personne est mise à l’amende au titre de la Loi sur les pêches pour avoir rejeté une substance nocive (dommageable) dans une rivière, cette amende sera versée au Fonds pour dommages à l’environnement afin de financer des projets visant à remettre en état l’écosystème de la rivière qui a été perturbée.

  • Les amendes sont directement versées au Fonds pour dommages à l’environnement en vertu de 10 lois fédérales, dont :

    • le paragraphe 40(6) de la Loi sur les pêches;
    • la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999);
    • la Loi de 1994 sur la convention concernant les oiseaux migrateurs.
  • Plusieurs autres lois fédérales comportent des clauses discrétionnaires qui peuvent être utilisées pour verser les amendes au Fonds pour dommages à l’environnement, notamment la Loi de 2001 sur la marine marchande et l’alinéa 79.2f) de la Loi sur les pêches.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Marie-Pascale Des Rosiers
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l’Environnement et du Changement climatique
613-462-5473
marie-pascale.desrosiers@canada.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook sur l’environnement et les ressources naturelles au Canada

 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :