Les gouvernements du Canada et de l’Ontario publient le plan d’action visant à réduire les proliférations d’algues nocives dans le lac Érié 

Communiqué de presse

Le 22 février 2018 – Ottawa (Ontario)

La protection et la gestion de la qualité de l’eau de nos lacs et de nos rivières sont essentielles au bien-être des Canadiens, à notre environnement et à la prospérité économique. La protection de l’environnement et la croissance économique vont de pair.

Aujourd’hui, les gouvernements du Canada et de l’Ontario ont publié le Plan d’action pour le lac Érié.

Le plan désigne plus de 120 mesures prises par le gouvernement fédéral, le gouvernement de l’Ontario ou des partenaires, fondées sur des approches obligatoires ou volontaires, pour contribuer à l’atteinte de l’objectif visant à réduire de 40 % les apports de phosphore dans le lac Érié. Le plan sera examiné et revu au besoin au fil du temps pour assurer des progrès continus vers l’atteinte des cibles.

Le phosphore qui pénètre dans le lac Érié provient de nombreuses sources, y compris le ruissellement depuis les terres agricoles, les centres urbains, les usines de traitement des eaux d’égout et les installations septiques. Les mesures prévues dans le plan pour réduire les charges de phosphore sont notamment la modernisation des systèmes de traitement et de collecte des eaux usées municipales, la promotion de techniques efficaces permettant de garder le phosphore sur les terres agricoles et à l’extérieur du bassin versant et l’amélioration de la conservation des terres humides.

Le phosphore est un des principaux facteurs à l’origine des proliférations d’algues nocives pouvant avoir une foule de répercussions sur l’environnement, la santé humaine et l’économie : détérioration de la qualité de l’eau, des habitats et des populations de poissons et d’espèces fauniques; plages souillées; prises d’eau bouchées; pêches commerciales menacées, et présence de toxines pouvant présenter un risque pour les humains.

Le plan d’action a été élaboré à la suite de vastes consultations publiques et d’une étroite collaboration avec des collectivités autochtones, des municipalités, des organisations agricoles, des offices de conservation, des groupes d’intérêt et autres.

Les peuples autochtones, en tant que gardiens des terres, ont été des partenaires précieux lors de l’élaboration de ce plan d’action. Le Canada et l’Ontario continueront de collaborer avec les collectivités autochtones situées dans le bassin du lac Érié afin de mettre en œuvre le plan.

Le secteur agricole continue aussi d’être un partenaire de premier plan dans la prise de mesures visant à réduire les apports de phosphore dans le lac Érié depuis les terres agricoles et dans l’adoption de moyens pour réduire leurs effets environnementaux globaux.

Le Plan d’action pour le lac Érié du Canada et de l’Ontario est un jalon important de la protection des eaux partagées des Grands Lacs et il respecte les engagements pris au titre de l’Accord Canada–États-Unis relatif à la qualité de l’eau des Grands Lacs et de l’Accord Canada-Ontario sur la qualité de l’eau et la santé de l’écosystème des Grands Lacs. Le plan est également conforme aux engagements pris au titre de la Loi de 2015 sur la protection des Grands Lacs et des accords conclus entre l’Ontario et les États américains.

Citations

« Les Grands Lacs sont une richesse pour tous les Canadiens. Grâce au Plan d’action pour le lac Érié, nous travaillons avec nos partenaires et nous concrétisons un engagement clé pris au titre de l’Accord relatif à la qualité de l’eau des Grands Lacs. Ensemble, nous protégeons notre environnement et nous renforçons notre économie, et ce faisant, nous améliorons nos ressources d’eau douce afin que les Canadiens puissent nager, boire et pêcher. »

– Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« La protection et la restauration de la santé du lac Érié sont primordiales pour tous les habitants de l’Ontario. En misant sur notre Loi de 2015 sur la protection des Grands Lacs et en collaborant avec le Canada et nos partenaires, nous créons des eaux plus propres et plus durables, des collectivités plus saines et plus fortes et un meilleur avenir pour les générations futures. »

Chris Ballard, ministre de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique de l’Ontario

« Les agriculteurs canadiens savent qu’il est important de protéger nos terres et nos eaux en ayant recours à des pratiques durables. Le gouvernement du Canada est déterminé à travailler avec l’Ontario et le secteur agricole à la protection et au rétablissement des ressources en eau en appuyant les mesures environnementales liées aux activité agricoles et la recherche scientifique sur la gestion du phosphore dans le bassin du lac Érié. »

Lawrence MacAulay, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire

« Je suis heureux que le secteur agricole de l’Ontario continue d’être un chef de file pour ce qui est de trouver et de mettre en œuvre des manières de réduire les apports de phosphore dans nos Grands Lacs. En travaillant ensemble avec ses partenaires, l’Ontario continuera de gérer ce dossier environnemental crucial. »

Jeff Leal, ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario

« Les Grands Lacs sont d’une importance capitale pour la qualité de vie, la prospérité économique et le bien-être général des Ontariens. Il est impératif que nous mettions tout en œuvre pour régler les problèmes qui menacent la santé des Grands Lacs, et le Plan d’action pour le lac Érié est une étape importante pour veiller à ce que l’écosystème du lac Érié se rétablisse et continue de nous faire profiter de tout ce qu’il a à offrir. »

Nathalie Des Rosiers, ministre des Richesses naturelles et des Forêts de l’Ontario

« Le lac Érié est une richesse binationale et intergouvernementale qui dépend d’une intendance financière, environnementale et sociale constante et rigoureuse. De nombreuses organisations binationales continuent à travailler de manière proactive afin d’assurer l’intendance financière, environnementale et sociale. Le Plan d’action du lac Érié permettra de revitaliser les collectivités riveraines, comme la ville de Port Colborne, de protéger la santé publique, de renforcer l’économie de la rive sud du Niagara et de s’assurer que la station de traitement des eaux de la ville est moins vulnérable grâce à la diminution de la quantité de phosphore et d’algues dans le lac Érié. »

– Vance Badawer, député de Niagara Centre 

Faits en bref

  • Le lac Érié, qui est le moins profond et le plus productif des Grands Lacs sur le plan biologique, reçoit d’importantes charges de phosphore, ce qui le rend très propice aux proliférations d’algues nuisibles et d’algues bleues nocives.

  • Selon les estimations, ces proliférations d’algues pourraient coûter 272 millions de dollars par année à l’économie du bassin canadien du lac Érié.

  • Les études montrent que nous pouvons nous attendre à des retombées économiques pouvant atteindre 2 $ pour chaque dollar que nous investissons afin d’améliorer la santé des Grands Lacs.

  • Environ 40 % de l’activité économique du Canada a lieu dans le bassin ontarien des Grands Lacs.

Liens connexes

Personnes-ressources

Marie-Pascale Des Rosiers
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l’Environnement et du Changement climatique
613-462-5473
marie-pascale.desrosiers@canada.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
ec.media.ec@canada.ca

Anna Milner
Attachée de presse
Cabinet du ministre
Ministère de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique de l’Ontario
416-314-6736
Anna.Milner@ontario.ca

Gary Wheeler
Direction générale des communications
Ministère de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique de l’Ontario
416-314-6666
Gary.S.Wheeler@ontario.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook sur l’environnement et les ressources naturelles au Canada

Page Twitter du ministère de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique de l’Ontario

Page Facebook du Ministère de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique de l’Ontario


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :