Le gouvernement du Canada investit 1,16 milliard de dollars pour poursuivre l’assainissement des sites contaminés

Communiqué de presse

Le 24 juillet 2019 – Victoria (Colombie-Britannique)

Les mesures de décontamination sont essentielles pour protéger la nature et créer des collectivités saines pour nos enfants et nos petits-enfants. C’est pourquoi le gouvernement du Canada continue de réaffirmer son engagement à assainir les sites contaminés sous sa responsabilité.

Aujourd’hui, l’honorable Marc Garneau, ministre des Transports, a annoncé au nom de la ministre de l’Environnement et du Changement climatique, l’honorable Catherine McKenna, que le gouvernement du Canada renouvelle le Plan d’action pour les sites contaminés fédéraux pour un autre cycle de 15 ans (2020–2034) et investira 1,16 milliard de dollars de 2020 à 2024. Ce nouvel investissement contribuera à soutenir les efforts d’assainissement des sites contaminés, à améliorer la santé de notre environnement, à stimuler la croissance économique et à créer des emplois, notamment dans les communautés autochtones et celles du Nord.

Le renouvellement et le financement s’appuient sur le succès du Plan d’action pour les sites contaminés fédéraux. Depuis la mise en œuvre du plan en 2005, 4,54 milliards de dollars ont été investis afin de contribuer à la fermeture de près de 17 000 sites contaminés.

Ce nouveau financement permettra notamment d’évaluer quelque 242 sites et de prendre des mesures visant l’assainissement de 1 316 autres, dont environ 475 se trouvent sur les terres des réserves des Premières Nations. Les travaux réalisés sur ces sites soutiennent l’engagement du gouvernement à créer de nouveaux partenariats avec les peuples autochtones et d’en reconduire d’autres, en plus de renouveler l’accès aux réserves des communautés des Premières Nations. Cet investissement devrait se traduire par la création et le maintien de 6 400 emplois dans le secteur privé dans le domaine de la gestion des déchets et de l’assainissement au Canada sur une période de cinq ans.

Le ministre Garneau a également annoncé aujourd’hui l’achèvement du projet d’assainissement du port médian de Victoria, en Colombie-Britannique. En tout, 3 000 tonnes de sédiments contaminés ont été retirés du port de Victoria et 75 000 tonnes de sols contaminés, soit 52 chargements de barge, ont été retirés du Laurel Point Park. Également, une entente de principe permettra le transfert de la propriété du Laurel Point Park de Transports Canada à la Ville de Victoria. Ce projet est un bon exemple d’assainissement d’un site contaminé grâce à des fonds du Plan d’action pour les sites contaminés fédéraux, et il permettra aux résidents et aux touristes de profiter de la région pendant des générations à venir.

Citations

« Une économie forte et un environnement sain vont de pair. Ce nouvel investissement fédéral aidera à assainir plus d’un millier de sites contaminés, ce qui rendra notre environnement plus sain, stimulera la croissance économique et appuiera des milliers de bons emplois pour la classe moyenne, notamment dans les communautés autochtones et du Nord. Cet investissement profitera à nos collectivités aujourd’hui et laissera un environnement plus sain à nos enfants et à nos petits-enfants. »
– L’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« Le gouvernement du Canada prend très au sérieux ses responsabilités en matière de protection du public et de l’environnement. Le financement annoncé aujourd’hui servira à soutenir des mesures concrètes qui permettront d’éliminer les effets néfastes des pratiques du passé comme celles qui ont eu lieu ici au port de Victoria, et ainsi de réduire les dangers que les contaminants représentent pour la santé humaine et l’environnement. »
– L’honorable Marc Garneau, ministre des Transports

« Nous sommes plus conscients que jamais des risques qui pèsent sur notre environnement, et le renouvellement du Plan d’action pour les sites contaminés fédéraux démontre notre engagement ferme à protéger l’environnement. Tous les Canadiens pourront continuer à suivre les progrès réalisés, de façon transparente, par l’entremise de l’Inventaire des sites contaminés fédéraux, qui est disponible en ligne. »
– L’honorable Joyce Murray, présidente du Conseil du Trésor et ministre du Gouvernement numérique

Faits en bref

  • Le Plan d’action pour les sites contaminés fédéraux reconnaît la nécessité de s’attaquer aux effets néfastes des pratiques du passé.

  • La contamination survenue dans le cadre d’activités fédérales antérieures peut diminuer l’efficacité de l’utilisation de la propriété et constituer un risque pour la santé humaine et l’environnement. Ces sites de biens immobiliers fédéraux se trouvent, entre autres, dans des parcs nationaux (anciennes installations d’entretien), des ports fédéraux (anciennes installations industrielles) et sur les terres des réserves des Premières Nations (déversement de carburant). La taille et le type de sites sont variés. Il peut s’agir de petites zones de sols contaminés par des déversements de combustibles, des fuites de batteries, ou encore de très grands sites miniers abandonnés qui ont été contaminés par des métaux lourds et d’autres substances dangereuses.

  • Les sites sont classés par ordre de priorité d’intervention selon les effets néfastes actuels et potentiels sur la santé humaine ou l’environnement.

  • Le financement de 1,16 milliard de dollars sera distribué à 18 gardiens de notre environnement, c’est-à-dire des ministères et organismes fédéraux et les sociétés d’État consolidées qui gèrent des sites contaminés dans le cadre de leur portefeuille.

  • L’Inventaire des sites contaminés fédéraux contient des renseignements sur plus de 23 600 sites fédéraux dont la contamination est connue ou présumée. De ce nombre, plus de 70 p. 100 sont maintenant « fermés », parce que les travaux d’assainissement sont terminés et qu’aucune autre mesure n’est nécessaire. Les autres sites sont soit en cours d’évaluation ou d’assainissement ou font l’objet d’une surveillance à long terme.

Liens connexes

Personnes-ressources

Bronwen Jervis
Conseillère en communications
Cabinet de la ministre de l’Environnement et du Changement climatique
873-353-8851
bronwen.jervis@canada.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
ec.media.ec@canada.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d’Environnement et Changement climatique Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :