Le Canada investit dans la protection de la nature à l’échelle de la Nouvelle-Écosse

Communiqué de presse

Le 5 septembre 2019 – Musquodoboit Harbour (Nouvelle-Écosse)

Les Canadiens chérissent la nature, qui leur procure de l’air pur et de l’eau propre, qui assure la vitalité de leurs collectivités et qui leur permet de trouver des solutions aux changements climatiques. Le Canada possède le plus long littoral du monde, le quart des milieux humides et des forêts boréales de la planète et 20 p. 100 des réserves mondiales d’eau douce, et il procure un habitat précieux aux oiseaux, aux poissons et aux mammifères; ainsi, il a la responsabilité particulière de protéger la nature aujourd’hui et pour les générations à venir.

La protection de la nature est vitale pour notre santé, notre bien-être et nos efforts de lutte contre les changements climatiques. C’est pourquoi nous travaillons en étroite collaboration avec les provinces, les territoires, les peuples autochtones et d’autres intervenants pour doubler la superficie de nature protégée d’un océan à l’autre.

Aujourd’hui, le secrétaire parlementaire de la ministre de l’Environnement et du Changement climatique et député de Nova-Centre, Sean Fraser, a annoncé que le gouvernement du Canada accorde plus de 14 millions de dollars à la Province de la Nouvelle-Écosse dans le cadre du Fonds de la nature du Canada. Ces fonds aideront à protéger d’importants habitats fauniques, à conserver et à restaurer les milieux humides, et à agrandir la superficie des aires protégées.

Grâce à ces fonds, la Province de la Nouvelle-Écosse travaillera en étroite collaboration avec les Premières Nations locales, les propriétaires fonciers privés, les universités, les organismes sans but lucratif et d’autres intervenants afin d’accroître la superficie des aires protégées et de conservation dans toute la province. La Nouvelle-Écosse a l’intention de protéger des espèces en péril comme le Pluvier siffleur, la tortue mouchetée et l’orignal de la partie continentale de la province ainsi que l’habitat essentiel, les forêts anciennes, les milieux humides, la connectivité écologique et la qualité de l’eau.

Le 19 août 2019, la ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, a annoncé que 67 projets de conservation sont financés partout au Canada dans le cadre du Défi de l’objectif 1 du Fonds de la nature du Canada. L’annonce faite aujourd’hui avec la Nouvelle Écosse porte sur l’un des projets qui nous aideront à doubler la superficie de nature protégée du Canada, à nous acquitter de nos obligations internationales et à nous garantir un accès à de l’air pur et à de l’eau propre. Par-dessus tout, nous nous assurons de créer un avenir plus sain et plus prospère pour nos enfants et nos petits-enfants.

Citations

« La nature est l’une des ressources les plus précieuses du Canada. En travaillant avec les peuples autochtones et d’autres partenaires dans tout le pays pour protéger la nature, nous pouvons soutenir le dynamisme des collectivités, renverser le déclin alarmant des plantes et des animaux et contrer les effets des changements climatiques, afin que nos enfants et nos petits-enfants puissent eux aussi profiter des paysages naturels et des régions sauvages extraordinaires que nous chérissons aujourd’hui. »
– Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« Les Néo-Écossais et tous les Canadiens partagent un amour profond pour la nature et veulent qu’elle soit protégée. En Nouvelle-Écosse, ces investissements nous aideront à protéger les espèces en péril, à promouvoir la réconciliation avec les peuples autochtones et à léguer un héritage naturel à nos enfants et petits-enfants. La protection de la nature nous aide également à réduire nos émissions et à lutter contre les changements climatiques. En travaillant avec tous les ordres de gouvernement, les groupes autochtones, les organismes sans but lucratif et d’autres intervenants, nous faisons preuve de leadership et nous faisons progresser notre objectif qui consiste à doubler la superficie de nature protégée au Canada. »
– Sean Fraser, secrétaire parlementaire de la ministre de l’Environnement et du Changement climatique et député de Nova-Centre

« Les aires protégées sont importantes pour les écosystèmes et la biodiversité ainsi que pour la pratique de loisirs et l’écotourisme, qui représentent des débouchés économiques. Nous remercions nos partenaires du gouvernement fédéral pour cet investissement. Il nous tarde de collaborer avec nos partenaires du domaine de la conservation à l’échelle provinciale en vue de protéger davantage de terres. »
– Gordon Wilson, ministre de l’Environnement de la Nouvelle-Écosse

Faits en bref

  • Le gouvernement du Canada s’est engagé à doubler la superficie de nature protégée dans nos terres et nos eaux, partout au Canada.

  • Dans le budget de 2018, le gouvernement a consacré un montant historique de 1,35 milliard de dollars dans la protection de la nature du Canada, y compris au moyen de la création de nouvelles aires protégées et de conservation ainsi que de nouvelles aires protégées et de conservation autochtones.

  • Grâce au Fonds de la nature du Canada doté de 500 millions de dollars, le gouvernement du Canada appuie les efforts déployés par ses partenaires dans l’ensemble du pays afin de protéger la nature. Tous les investissements fédéraux sont égalés par des fonds de contrepartie versés par des fondations philanthropiques, des sociétés, des organisations à but non lucratif, des provinces, des territoires et d’autres partenaires, ce qui permettra d’atteindre un montant total d’un milliard de dollars pour soutenir les mesures de conservation au Canada.

  • À l’échelle mondiale, le Canada possède 20 p. 100 des réserves d’eau douce, 24 p. 100 des milieux humides, 25 p. 100 de la superficie de forêt pluviale tempérée et 28 p. 100 des dernières forêts boréales.

  • Le Canada possède également près d’un tiers de l’ensemble de la capacité de stockage terrestre du carbone : un élément vital de la lutte contre les changements climatiques.

  • Le gouvernement du Canada accorde un financement direct de 14,3 millions de dollars à la Province de la Nouvelle-Écosse dans le cadre du Fonds de la nature du Canada.

  • Contrairement à la plupart des régions du Canada, près de 70 p. 100 du territoire de la Nouvelle-Écosse est de propriété privée.

  • La Province de la Nouvelle-Écosse s’affaire à la préparation de plans de conservation en étroite collaboration avec les Mi’kmaq de la Nouvelle-Écosse et d’autres organisations.

Personnes-ressources

Caroline Thériault
Directrice adjointe des Communications
Cabinet de la ministre de l’Environnement et du Changement climatique
613-462-5473
caroline.theriault2@canada.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
ec.media.ec@canada.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d’Environnement et Changement climatique Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :