Les montagnes centrales de la chaîne Purcell en Colombie-Britannique font partie du plus important investissement dans la nature de l’histoire du Canada

Communiqué de presse

Photo de Starbird Pass et du mont Monica, montagnes centrales de la chaîne Purcell, Colombie-Britannique
Starbird Pass et mont Monica, montagnes centrales de la chaîne Purcell, Colombie-Britannique

Le 18 janvier 2020 – Ottawa (Ontario)

La chaîne de montagnes Purcell est une terre de contrastes, bordée sur deux côtés par le plus grand fleuve au nord-ouest du Pacifique, le puissant fleuve Columbia. Cette chaîne de montagnes, qui s’étend sur plus de 200 000 hectares, est connue pour ses pics imposants et son paysage spectaculaire et constitue le territoire traditionnel de la nation Ktunaxa. Depuis de nombreuses années, le Conseil de la nation Ktunaxa travaille à la protection de cet important élément du patrimoine naturel du Canada.

Aujourd’hui, le gouvernement du Canada a annoncé son appui à cette importante initiative de conservation autochtone. Le Fonds de la nature du Canada contribue à raison de 16,1 millions de dollars pour la planification et la mobilisation de ce projet incroyable dans les montagnes centrales de la chaîne Purcell. Ce financement permettra d’établir officiellement la zone protégée au cours des trois prochaines années. La bande indienne de Shuswap, le gouvernement de la Colombie-Britannique, Conservation de la nature Canada, le Columbia Basin Trust, la Wyss Foundation, la Wilburforce Foundation, Patagonia et la Fondation canadienne Donner ont tous contribué à la réalisation de ce projet.

Le Fonds de la nature du Canada est un acteur important de l’investissement historique de 1,3 milliard de dollars du Patrimoine naturel annoncé dans le budget de 2018. Le Fonds de la nature du Canada permet à la population canadienne de tout le pays de protéger davantage la nature que nous aimons et la faune qui en dépend. Les organisations partenaires partageront les coûts de chaque projet que nous soutenons grâce à ces fonds.

Le gouvernement du Canada s’efforce déjà de doubler l’espace de nature protégé dans les terres et les océans du Canada d’ici la fin de 2020, et s’est maintenant engagé à aller encore plus loin. Le gouvernement proposera un plan visant à conserver 25 pour cent des terres et 25 pour cent des océans du Canada d’ici 2025.

Citations

« Je veux féliciter le Conseil de la Nation Ktunaxa et ses partenaires pour le travail qu’ils ont accompli en vue de créer l’aire protégée et de conservation autochtone des montagnes centrales de la chaîne Purcell. Il a fallu de la clairvoyance et du leadership de la part des Premières Nations locales et d’autres communautés pour pouvoir aujourd’hui mieux protéger l’habitat des espèces en péril présentes dans cette vaste région, soit le grizzli, le caribou des montagnes du Sud et le pin à écorce blanche. Notre gouvernement est fier de vous appuyer dans ce travail en investissant plus de 16 millions de dollars dans cette initiative. En travaillant ensemble, nous atteindrons notre objectif de protection de la nature, qui est de conserver 25 p. 100 des terres et 25 p. 100 des océans du Canada d’ici 2025. »

– L’honorable Jonathan Wilkinson, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« Qat’muk est le foyer spirituel du grizzli et revêt une importance profonde pour notre nation. Grâce au financement accordé au Conseil de la Nation Ktunaxa dans le cadre du Défi de l’objectif 1 du Canada, l’habitat de l’esprit du grizzli fera partie d’une aire protégée et de conservation autochtone plus vaste dans les montagnes centrales de la chaîne Purcell. Nous sommes très reconnaissants du financement du Défi, car il nous permet de clore un triste chapitre et de donner un nouveau départ à Qat’muk, sous la direction des Autochtones. Nous sommes également reconnaissants du financement de contrepartie du Columbia Basin Trust, de Patagonia et des fondations Wyss, Wilburforce et Donner, qui ont facilité et soutenu le financement fédéral. »

– Kathryn Teneese, présidente, Conseil de la Nation Ktunaxa

« L’annonce d’aujourd’hui reflète la force, la ténacité et le courage du peuple Kootenay, en particulier la Première Nation Ktunaxa. Nous avons attendu longtemps pour pouvoir dire que Jumbo, Qat’muk, restera à l’état sauvage. Le fait de travailler à la création d’une aire protégée et de conservation autochtone témoigne de la réconciliation en action, et c’est la chose à faire. « Le slogan « Gardez Jumbo à l’état sauvage » n’est plus un autocollant de pare-chocs plaidant pour le centre même de notre région; c’est devenu une réalité. »

– L’honorable Michelle Mungall, ministre de l’Énergie, des Mines et des Ressources pétrolières de la Colombie-Britannique

“The Qat’muk Indigenous Protected and Conserved Area is critically important to the Columbia Basin’s ecological and cultural integrity. Together with the Wyss Foundation, Wilburforce Foundation, Patagonia and Donner Canadian Foundation, we are honoured to support the Ktunaxa Nation in their generation-long work to protect and conserve this area for current and future generations.”

─ Johnny Strilaeff, President and CEO, Columbia Basin Trust

« Cette annonce marque une étape importante vers la conservation à perpétuité d’une aire importante sur le plan écologique et culturel des montagnes centrales de la chaîne Purcell. Il est vital, alors que nous nous dirigeons vers l’avenir, de travailler ensemble pour maintenir des habitats naturels cruciaux tout en protégeant les relations culturelles vivantes avec la terre. Conservation de la nature Canada félicite tous les partenaires qui ont participé à cette initiative pour leur engagement et leur leadership. »

– Nancy Newhouse, vice-présidente régionale (Colombie-Britannique), Conservation de la nature Canada

Faits en bref

  • Le Défi lié à l’initiative En route vers l’objectif 1 du Canada, doté de 175 millions de dollars, permettra de progresser en permanence vers l’atteinte de l’objectif 1 du Canada, qui consiste à conserver 17 p. 100 de nos terres et de nos eaux douces d’ici la fin de 2020.

  • Le réseau d’aires protégées et de conservation du Canada joue un rôle important pour atténuer les impacts des changements climatiques en protégeant et en restaurant des écosystèmes sains et résilients et en contribuant au rétablissement des espèces en péril. Les forêts et les milieux humides intacts captent et stockent également le dioxyde de carbone et peuvent aider à protéger les communautés des impacts des changements climatiques.

  • Le Canada met le leadership autochtone au cœur des efforts de conservation. Jusqu’à 27 aires protégées et de conservation autochtones devraient être établies dans le cadre du Défi de l’objectif 1 du Fonds de la nature du Canada. De plus, dans le budget de 2017, le gouvernement a annoncé un appui aux programmes de gardiens autochtones, qui renforcent la conservation autochtone au moyen d’initiatives d’intendance sur le terrain.

Liens connexes

Personnes-ressources

Sabrina Kim
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-743-7138
sabrina.kim2@canada.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
ec.media.ec@canada.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d’Environnement et Changement climatique Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :