Environnement et Changement climatique Canada célèbre son 50e anniversaire et 150 ans de prévisions météorologiques 

Communiqué de presse

Célébrons 50 ans d’action environnementale au Canada
Célébrons 50 ans d’action environnementale au Canada

Le 14 janvier 2021 – Gatineau (Québec)

Cette année, Environnement et Changement climatique Canada célèbre 50 ans de protection de l’environnement au Canada. Le Service météorologique du Canada, l’une des directions générales d’Environnement et Changement climatique Canada, célèbre 150 ans de prestation de services d’information et de prévisions météorologiques de qualité aux Canadiens.

En 1971, le Canada a été l’un des premiers pays du monde à créer officiellement un ministère de l’environnement déterminé à préserver et à améliorer la qualité de l’environnement naturel, et à coordonner les politiques et les programmes pour atteindre ces objectifs importants.

Lorsque le ministère de l’Environnement, aujourd’hui Environnement et Changement climatique Canada, a été créé il y a 50 ans, il réunissait un certain nombre d’organisations déjà établies comme le Service canadien de la faune, la division des Relevés hydrologiques du Canada et le Service météorologique du Canada, l’une des plus anciennes institutions gouvernementales au service des Canadiens depuis 1871.

Environnement et Changement climatique Canada est aujourd’hui un chef de file à l’échelle nationale et internationale lorsqu’il s’agit de l’avancement, de la communication et de l’application des connaissances scientifiques permettant de s’attaquer aux enjeux environnementaux les plus pressants.

Environnement et Changement climatique Canada accomplit un travail qui consiste à contrer les menaces que pose la pollution, à surveiller les conditions de l’eau et du climat, à conserver et à restaurer l’environnement naturel du Canada, à appliquer nos lois environnementales et à tirer profit des débouchés économiques de la lutte contre les changements climatiques. Environnement et Changement climatique Canada travaille souvent en partenariat avec les provinces, les territoires, les peuples autochtones, les scientifiques et d’autres intervenants.

Tout au long de 2021, Environnement et Changement climatique Canada et le Service météorologique du Canada célébreront les nombreuses étapes importantes de leur histoire en mettant en valeur les personnes, d’hier et d’aujourd’hui, qui ont contribué aux maintes réalisations du Ministère. Les Canadiens peuvent trouver des récits et des événements à ce sujet en consultant la page Web du 50e anniversaire et nous suivre sur les médias sociaux. 

Citations

« C’est un honneur, en ma qualité de ministre de l’Environnement et du Changement climatique, de célébrer les nombreuses réalisations du Ministère au cours de ses 50 ans d’existence, ainsi que les personnes passionnées – d’hier et d’aujourd’hui – qui ont contribué à faire du Canada un chef de file mondial et un innovateur en matière de conservation et de protection de l’environnement, de météorologie et de science environnementale. Les solides fondations d’Environnement et Changement climatique Canada nous permettront de prendre appui sur nos réalisations passées et de garantir notre capacité à continuer à protéger notre environnement naturel pour les générations à venir. »
– L’honorable Jonathan Wilkinson, ministre de l’Environnement et du Changement climatique 

Faits en bref

  • Le 1er mai 1871, le Parlement du Canada a octroyé 5 000 dollars pour la mise sur pied d’un service météorologique national. George Kingston, directeur de l’Observatoire de Toronto et professeur à l’Université de Toronto, a créé le premier bureau météorologique national à Toronto. 

  • Le Service fédéral de la faune a été créé par décret en novembre 1947 et doté d’un effectif comptant moins de 30 personnes provenant de divers organismes fédéraux. En 1950, le nom a été changé en Service canadien de la faune, désormais reconnu mondialement. 

  • L’Accord relatif à la qualité de l’eau dans les Grands Lacs signé en 1972 par le Canada et les États-Unis, selon lequel les deux pays s’engagent à restaurer et à améliorer la qualité de l’eau dans le réseau des Grands Lacs, marque une étape importante dans les affaires environnementales internationales. 

  • En 1973, la Loi sur les espèces sauvages du Canada a été proclamée, et a permis la création, la gestion et la protection des réserves d’espèces sauvages pour la recherche sur la faune ou pour la conservation ou l’interprétation visant les espèces sauvages. Aujourd’hui, 54 réserves nationales de faune et une réserve marine nationale de faune sont patrouillées et protégées par des agents fédéraux de protection de la faune, de même que 92 refuges d’oiseaux migrateurs.  

  • Le Canada, qui est l’un des premiers signataires du Protocole de Montréal relatif aux substances qui appauvrissent la couche d’ozone conclu en 1987, a accompli des progrès marqués dans la réduction des émissions de substances appauvrissant la couche d’ozone grâce à la mise en œuvre de strictes mesures de contrôle par les gouvernements fédéraux, provinciaux et territoriaux, aux nouvelles technologies et aux mesures volontaires prises par l’industrie. 

  • En 1992, avec le lancement du Programme de conseils sur les UV, le Canada a été le premier pays à établir un indice ultraviolet national et à publier un indice ultraviolet quotidien à l’échelle du pays pour avertir les Canadiens des dangers d’une surexposition au soleil.  

  • Le 19 novembre 2020, le ministre de l’Environnement et du Changement climatique a tenu l’engagement du gouvernement de légiférer sur l’objectif du Canada d’atteindre zéro émission nette d’ici 2050, en déposant à la Chambre des communes la Loi canadienne sur la responsabilité en matière de carboneutralité. La mise en place d’une économie à zéro émission nette d’ici 2050 est impérative pour éviter les pires conséquences des changements climatiques. 

  • Le 11 décembre 2020, le gouvernement a présenté Un environnement sain et une économie saine, le plan climatique renforcé du Canada qui réunit des politiques et des programmes fédéraux ainsi que des investissements de 15 milliards de dollars pour bâtir une économie plus forte, plus propre, plus résistante et plus inclusive. Il s’appuie sur les succès du Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques et, une fois pleinement mis en œuvre, il permettra au Canada de dépasser son objectif actuel de réduction des gaz à effet de serre pour 2030. 

  • Aujourd’hui, Environnement et Changement climatique Canada est une organisation qui compte plus de sept mille employés dévoués répartis dans 111 endroits au Canada, et travaillant dans des bureaux, des laboratoires, sur la route et sur le terrain. 

Liens connexes

Personnes-ressources

Moira Kelly
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-271-6218
moira.kelly@canada.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
ec.media.ec@canada.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d’Environnement et Changement climatique Canada 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :