Le rapport annuel du Comité mixte sur l’action climatique met en évidence le leadership des Premières Nations dans la lutte contre les changements climatiques

Communiqué de presse

Le 13 août 2021 – Ottawa (Ontario)

Les Premières Nations subissent de plein fouet les répercussions des changements climatiques, mais possèdent également des connaissances et une perspective unique pour lutter contre les changements climatiques et s’y adapter. Les dirigeants, les organisations et les collectivités des Premières Nations ont confirmé le besoin pour le Canada d’adopter une approche ambitieuse et globale visant à réduire la pollution par le carbone, à s’adapter aux effets des changements climatiques et à améliorer les façons de protéger et de respecter l’environnement naturel. Le gouvernement du Canada estime que le soutien d’une action climatique autodéterminée est essentiel pour tous les Canadiens et contribuera à faire progresser la réconciliation du pays avec les Premières Nations.

Aujourd’hui, le Comité mixte sur l’action climatique Premières Nations-Canada a publié son troisième rapport annuel destiné au premier ministre et au chef national de l’Assemblée des Premières Nations. Le rapport annuel du Comité documente les progrès accomplis pour favoriser la réconciliation et établir un partenariat climatique plus solide en 2020. Le rapport de cette année souligne le travail réalisé par le Comité mixte dans cinq domaines clés :

  • assurer la participation pleine et entière des Premières Nations aux programmes fédéraux sur la croissance propre et la lutte contre les changements climatiques;
  • renforcer l’autodétermination des Premières Nations dans le cadre des nouvelles occasions de prendre des mesures pour le climat;
  • promouvoir une participation concrète des Premières Nations au système de tarification de la pollution par le carbone;
  • établir des indicateurs et des critères propres aux Premières Nations pour rendre compte de la mise en œuvre et des résultats des programmes de financement fédéraux liés au climat pour les Premières Nations;
  • favoriser un dialogue intergénérationnel sur la lutte contre les changements climatiques.
Actuellement, le Comité concentre son travail sur l’amélioration de l’accès aux programmes fédéraux tout en tenant compte des priorités climatiques des Premières Nations, et sur la promotion de l’autodétermination des Premières Nations dans les occasions émergentes de croissance propre. Le gouvernement du Canada continuera de travailler en partenariat avec les Premières Nations pour prendre en considération leurs circonstances particulières et les aider en les munissant des outils dont elles ont besoin pour réagir à l’évolution du climat.  

Citations

« Le gouvernement fédéral est déterminé à prendre des mesures conjointes de lutte contre les changements climatiques qui sont éclairées par les Premières Nations et qui reposent sur le partenariat ainsi que sur une réelle reconnaissance de la gouvernance, des droits, du leadership et du savoir des Premières Nations. Ces éléments sont essentiels pour veiller à ce que le plan climatique renforcé du Canada, récemment annoncé, soit mis en œuvre de façon à appuyer les priorités climatiques des Premières Nations. »
– L’honorable Jonathan Wilkinson, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« Les Premières Nations sont en première ligne des changements climatiques et ont été les premiers intervenants concernant l’urgence climatique mondiale. À l’heure actuelle, un grand nombre de Premières Nations de la Colombie-Britannique et du Nord-Ouest de l’Ontario ont été évacuées ou sont sur le qui-vive en raison des incendies de forêt. Les Premières Nations, grâce à leurs connaissances et leurs pratiques traditionnelles, disposent de l’expertise et de l’expérience vécue nécessaires pour protéger la Terre mère; leurs voix doivent être entendues et doivent orienter la prise de mesures. La participation directe et significative des détenteurs de droits et de titres des Premières Nations est cruciale à toute discussion sur les changements climatiques, et j’attends avec intérêt la mise en œuvre des importantes conclusions de ce rapport et la poursuite des travaux de ce comité mixte. »
– RoseAnne Archibald, cheffe nationale de l’Assemblée des Premières Nations

Faits en bref

  • Le Comité mixte sur l’action climatique fait suite à la résolution 22/2017 de l’Assemblée des Premières Nations (en anglais seulement). Il a été créé en 2016 par le premier ministre et le chef national de l’Assemblée des Premières Nations. Son travail est axé sur les changements climatiques et la croissance propre et est fondé sur la reconnaissance des droits, la collaboration et les partenariats.

  • Le Comité cherche à favoriser la participation pleine et entière des Premières Nations aux mesures fédérales de lutte contre les changements climatiques. Il agit à titre de forum unique où les représentants des Premières Nations et les représentants fédéraux se réunissent pour discuter des priorités relatives aux changements climatiques et collaborent à l’élaboration des politiques climatiques.

  • Le mandat du Comité ne remplace pas et ne dispense pas la Couronne de ses obligations relatives à la consultation des détenteurs de droits des Premières Nations à l’échelle locale, régionale et nationale sur les questions liées aux changements climatiques.

  • Le travail du Comité consiste notamment à repérer les obstacles qui entravent la participation des Premières Nations aux processus décisionnels et leur accès aux programmes liés aux changements climatiques, et à trouver des moyens de faire progresser l’autodétermination des Premières Nations en ce qui a trait aux mesures pour le climat.

  • Le Comité regroupe des représentants des Premières Nations de toutes les régions du Canada, des représentants de l’Assemblée des Premières Nations et des représentants du gouvernement du Canada provenant de plusieurs ministères fédéraux, dont Environnement et Changement climatique Canada, Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada, Services aux Autochtones Canada, Ressources naturelles Canada et Infrastructure Canada.

Liens connexes

Personnes-ressources

Joanna Sivasankaran
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-790-1907
joanna.sivasankaran@ec.gc.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
media@ec.gc.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d’Environnement et Changement climatique Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :