Rendre les véhicules électriques plus abordables pour les Québécois et les entreprises québécoises

Communiqué de presse

Le 11 avril 2022 – Sherbrooke (Québec)

Pour favoriser une économie plus propre et plus forte et lutter contre les changements climatiques, il faut aider la population canadienne et les entreprises à se tourner vers des véhicules électriques qui réduisent notre dépendance aux combustibles fossiles et qui diminuent la pollution liée aux gaz à effet de serre.

Aujourd’hui, le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, l’honorable Steven Guilbeault, a souligné que le gouvernement prévoit investir 547,5 millions de dollars sur quatre ans pour lancer un nouveau programme d’incitatifs pour l’achat de véhicules zéro émission moyens et lourds afin d’aider les entreprises à moderniser leurs parcs de véhicules.

Le ministre Guilbeault a fait cette annonce aux installations de Motrec International Inc., une entreprise mondiale dont le siège social est situé au Canada et qui construit des véhicules électriques industriels. Le ministre Guilbeault était accompagné de la ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire du Canada, l’honorable Marie-Claude Bibeau, de la députée de Sherbrooke, Élisabeth Brière; et de Blair McIntosh, président-directeur général de Motrec.

Le budget de 2022 propose un certain nombre de mesures pour réduire les émissions du secteur des transports, en misant sur l’objectif de rendre les véhicules zéro émission plus abordables pour la population canadienne et les entreprises canadiennes :

  • Une somme de 1,7 milliard de dollars pour prolonger le programme Incitatifs pour l’achat de véhicules zéro émission jusqu’en mars 2025, afin qu’un plus grand nombre de Canadiens et de Canadiennes soient en mesure de se procurer des véhicules zéro émission;
  • Un investissement de 500 millions de dollars fait par la Banque de l’infrastructure du Canada dans l’infrastructure urbaine et commerciale de recharge et de ravitaillement des véhicules zéro émission, une infrastructure à grande échelle;
  • Un montant de 400 millions de dollars sur cinq ans, à compter de 2022-2023, afin de financer le déploiement de l’infrastructure de recharge des véhicules zéro émission dans les communautés suburbaines et éloignées dans le cadre du Programme d’infrastructure pour les véhicules à émission zéro (PIVEZ).

Citations

« Le secteur des transports est responsable de 41 p. cent des gaz à effet de serre polluants que nous émettons au Québec. Aider les Québécois et les Québécoises à faire la transition vers des véhicules électriques est absolument nécessaire pour réduire notre dépendance aux combustibles fossiles et bâtir une économie à faibles émissions de carbone. Voilà pourquoi notre gouvernement fait en sorte qu’il soit plus facile pour les Québécois et Québécoises ainsi que pour les entreprises d’ici d’acquérir des véhicules électriques moyens et lourds. »
– L’honorable Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« Le passage à l’électrique dans le domaine automobile est l'un des gestes les plus significatifs que les Québécois et les entreprises québécoises peuvent poser pour lutter contre les changements climatiques et bâtir une économie durable. Dans notre plus récent budget, nous présentons une stratégie complète, du développement des chaînes d’approvisionnement en minéraux critiques au soutien financier des consommateurs, pour favoriser l’accès aux véhicules électriques, de la fabrication à l’acquisition. »

 – Marie-Claude Bibeau, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire Canada

« Motrec est un excellent exemple du genre d’innovation dont avaient besoin les véhicules industriels pour que tous les secteurs de l’économie se tournent vers les véhicules électriques. Nous sommes extrêmement fiers de cette entreprise de Sherbrooke, qui fait des affaires partout dans le monde. Elle contribue à placer Sherbrooke, le Québec et le Canada au cœur de la transition mondiale vers les véhicules électriques. »

– Élisabeth Brière, députée de Sherbrooke

Faits en bref

  • Selon la Régie de l’énergie du Canada, en 2018, la consommation moyenne du Québec en produits pétroliers raffinés s’élevait à 2 682 litres par personne.

  • Les principaux secteurs émetteurs au Québec sont le secteur des transports (41 p. cent des émissions), le secteur des industries lourdes (25 p. cent), et le secteur du bâtiment (14 p. cent).

  • Le gouvernement lancera une stratégie intégrée pour réduire les émissions des véhicules moyens et lourds (VML), comme les camions et les autobus, dont l’objectif est de faire en sorte que 35 p. cent de tous les VML vendus soient des véhicules zéro émission d’ici 2030.

  • Le gouvernement travaillera avec les provinces et les territoires à l’élaboration et à l’harmonisation des règlements et à la réalisation d’essais de sécurité pour les grands routiers zéro émission.

  • Pour appuyer la décarbonisation des véhicules qui sont déjà sur les routes, le budget de 2022 propose d’affecter 199,6 millions de dollars sur cinq ans, à compter de 2022-2023, pour élargir le Programme d’évaluation écoénergétique des flottes de transport des marchandises, qui sera renommé le Programme de flottes de transport des marchandises écoénergétiques. Ce financement appuiera l’évaluation et la modernisation d’un plus grand nombre de véhicules et une diversité accrue des flottes et des types de véhicules.

  • Le gouvernement aidera également les sociétés de transport municipal et les commissions scolaires à changer leurs flottes d’autobus pour des technologies zéro émission, en soutenant la planification, l’achat et le déploiement d’au moins 5 000 autobus zéro émission et des infrastructures connexes.

Liens connexes

Personnes-ressources

Kaitlin Power
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-230-1557
Kaitlin.Power@ec.gc.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
media@ec.gc.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d’Environnement et Changement climatique Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :