Mobilisation des Canadiens autour d’une stratégie nationale d’adaptation pour créer une économie et des collectivités adaptées au climat

Communiqué de presse

Le 16 mai 2022 – Montréal (Québec)

La création d’un avenir sain et prometteur pour les Canadiens signifie qu’il faut bâtir des maisons, des infrastructures et une économie adaptées aux effets des changements climatiques. Pour ce faire, le Canada a besoin d’une intervention coordonnée à l’échelle nationale.

Aujourd’hui, le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, l’honorable Steven Guilbeault, a lancé des consultations publiques en vue de l’élaboration de la première stratégie nationale d’adaptation du Canada, qui se veut un plan directeur pansociétal prévoyant des mesures coordonnées dans l’ensemble du pays pour faire en sorte que les collectivités et les Canadiens soient préparés aux impacts des changements climatiques. Le ministre a donné le coup d’envoi lors d’une conférence virtuelle sur l’adaptation qui a attiré quelque mille participants, y compris des représentants des provinces et des territoires, des dirigeants d’organisations autochtones nationales ainsi que des experts de l’adaptation aux changements climatiques, des représentants de l’industrie et des membres du public.

Pour amorcer les consultations publiques, le gouvernement a publié un document de travail qui établit des principes directeurs ainsi que des buts et des objectifs autour de cinq thèmes prioritaires : la santé et le bien-être, les infrastructures naturelles et bâties, l’environnement, l’économie, et la résilience et la sécurité en cas de catastrophe.

S’adapter au climat signifie prendre des mesures comme interdire la construction de maisons sur des plaines inondables, augmenter le nombre d’arbres dans les forêts urbaines pour réduire les effets des vagues de chaleur et utiliser des données pour cartographier et gérer les risques d’incendies de forêt.

La stratégie reposera sur une base solide de mesures prises dans tout le pays, comme le Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes du gouvernement fédéral, qui a bénéficié d’une forte hausse de son budget, lequel s’élève maintenant à 3,4 milliards de dollars, pour financer des projets d’infrastructure afin d’aider les collectivités à mieux se préparer aux éventuelles catastrophes liées au climat.

La population canadienne, les organismes communautaires et les parties intéressées sont tous invités à faire connaître leurs opinions en participant au portail dynamique de consultation en ligne, à https://parlonsadaptation.ca, d’ici le 15 juillet 2022. Le gouvernement du Canada s’est engagé à parachever la stratégie nationale d’adaptation d’ici l’automne 2022.

Preuve de son leadership dans le domaine de l’adaptation aux changements climatiques, le Canada sera l’hôte de la 7e édition de la conférence mondiale biennale Adaptation Futures, le plus grand événement mondial consacré à l’adaptation, qui se tiendra à Montréal en octobre 2023. Le gouvernement du Canada versera 650 000 dollars pour soutenir cette conférence, qui est organisée par Ouranos, en partenariat avec le World Adaptation Science Programme. Elle rassemblera des décideurs de premier plan, des responsables des politiques, des scientifiques et des praticiens de partout sur la planète, afin d’échanger des connaissances sur les défis et les débouchés liés à l’adaptation.

Citations

« Pour une personne comme moi qui a passé des dizaines d’années à se battre pour accroître la sensibilisation et mettre fin à la pollution responsable des changements climatiques, l’adaptation aux nombreuses répercussions de l’évolution de notre climat équivaut à livrer une bataille sur deux fronts. Nous pouvons et nous devons à la fois atténuer les effets et nous y adapter, donc nous porter à l’attaque et nous défendre, pour que notre effort soit absolu. Il nous faut une stratégie nationale d’adaptation qui fait participer toute la population canadienne à la conversation, surtout les populations vulnérables. Lorsqu’elle sera parachevée, la nouvelle stratégie nationale d’adaptation veillera à ce que nous soyons préparés à affronter le climat d’aujourd’hui et de demain et à ce que nous prenions des mesures pour assurer la sécurité et le bien-être de nos familles, de nos collectivités et de l’environnement. »

– L’honorable Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« La preuve est faite : nous devons en faire plus pour aider les Canadiens à s’adapter aux effets des changements climatiques. Ces effets, qui affectent notre sécurité, notre société et notre économie, sont indéniables et diversifiés, allant de la hausse de la fréquence et de la gravité des catastrophes, comme les inondations et les incendies de forêt, à des impacts plus subtils, comme la hausse du niveau de la mer, la fonte du pergélisol et la modification des écosystèmes. La stratégie nationale d’adaptation fournira les outils et les connaissances nécessaires pour appuyer une approche collaborative, et elle établira une vision commune et un cadre d’action pour réduire les impacts des futures catastrophes climatiques, afin d’aider les Canadiens à prospérer dans un climat changeant. »

– L’honorable Jonathan Wilkinson, ministre des Ressources naturelles

« Les inondations, les incendies et d’autres catastrophes naturelles ont eu des répercussions dévastatrices sur nos collectivités, et avec les changements climatiques, de tels phénomènes continueront de prendre de l’ampleur et seront de plus en plus fréquents. La stratégie nationale d’adaptation est au cœur de notre travail visant à nous préparer aux urgences climatiques. Fondée sur notre Stratégie de sécurité civile, elle nous permettra de mieux évaluer les risques lors de nos activités de surveillance, d’intervention et de rétablissement en cas de phénomènes météorologiques extrêmes, et de renforcer la résilience des collectivités partout au pays. »

– L’honorable Bill Blair, président du Conseil privé de la Reine pour le Canada et ministre de la Protection civile

Faits en bref

  • Selon l’Institut climatique du Canada, le nombre et le coût des catastrophes météorologiques au cours de la dernière décennie ont été deux fois plus élevés qu’au cours des deux dernières décennies réunies (de 1983 à 2009). Le Bureau d’assurance du Canada a déterminé que les conditions météorologiques extrêmes ont causé pour 2,1 milliards de dollars de dommages assurés en 2021 et a affirmé que la « nouvelle norme » concernant le coût des pertes assurées causées par le temps violent dans l’ensemble du Canada s’élève à 2 milliards par année. On estime que les pertes non assurées correspondent au double de ce montant.

  • Pour éclairer l’élaboration de la stratégie nationale d’adaptation, le gouvernement du Canada a mobilisé et consulté les provinces et les territoires, les administrations municipales et les peuples et organisations autochtones.

  • Le gouvernement du Canada a lancé cinq tables consultatives à l’automne 2021, afin que les experts qui y siègent fournissent des avis sur les buts et objectifs transformationnels de la stratégie nationale d’adaptation en fonction de cinq thèmes clés : la santé et le bien-être, les infrastructures naturelles et bâties, l’environnement, l’économie, et la résilience et la sécurité en cas de catastrophe.

  • Pour se préparer à l’avenir, il faut se préparer aux changements climatiques à long terme. Comme le climat continue de changer, nos mesures de préparation et de réponse aux impacts de ces changements doivent également s’intensifier et évoluer. La stratégie nationale d’adaptation prévoit de constantes réévaluations à mesure que nous réalisons des progrès et que nous prenons des mesures.

  • S’appuyant sur les importants investissements faits jusqu’à présent, le gouvernement fédéral a annoncé dans le budget de 2022 des éléments clés pour faire avancer ses mesures d’adaptation, y compris du financement visant à soutenir le leadership autochtone dans le domaine du climat et l’élaboration d’une stratégie canadienne pour des résidences écologiques qui vise à accroître la résilience climatique des constructions existantes. D’autres investissements ont été annoncés dans le budget de 2022 en lien avec l’adaptation, comme le financement d’initiatives sur l’eau douce et l’agriculture, la gestion des incendies de forêt et une meilleure coordination fédérale des mesures d’intervention en cas d’urgence.

  • Le gouvernement du Canada est aussi à la recherche d’histoires, de photos ou de vidéos de Canadiens pour montrer comment les particuliers et les collectivités s’adaptent et se préparent aux impacts des changements climatiques (p. ex., l’aménagement de jardins communautaires, la protection ou la restauration d’un milieu humide, la plantation d’arbres pour prévenir l’érosion, la création de zones de rassemblement en cas d’urgence, etc.). Il suffit d’envoyer le tout par courriel d’ici le 15 juillet 2022 sur le site Web parlonsadaptation.ca.

Liens connexes

Personnes-ressources

Kaitlin Power
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-230-1557
Kaitlin.Power@ec.gc.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
media@ec.gc.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d’Environnement et Changement climatique Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :