Espèces exotiques et espèces exotiques envahissantes

Dans le monde entier, de nombreuses espèces de plantes, d’animaux et même de microorganismes ont réussi à s’établir à l’extérieur de leur aire de répartition naturelle pour vivre dans un milieu complètement nouveau. Parfois, certaines espèces communes dans une région du Canada sont introduites dans d’autres régions situées hors de leur aire de répartition naturelle, c’est-à-dire dans une autre région du pays où, historiquement, on ne les trouve pas. Parfois, cependant, ces espèces proviennent de l’étranger et elles ont été déplacées grâce à l’activité humaine.

Les espèces qui réussissent à s’établir à l’extérieur de leur aire de répartition naturelle sont appelées "espèces exotiques". Habituellement, les espèces exotiques ne présentent aucune menace significative et certaines peuvent même avoir des effets bénéfiques. Cependant, lorsque les espèces exotiques sont capables de causer des dommages à l’environnement, à l’économie et à la société, elles portent le nom "d’espèces exotiques envahissantes".

Au Canada, on trouve de nombreux exemples d’introduction d’espèces exotiques et d’espèces exotiques envahissantes. Certaines de ces espèces sont citées ci-dessous :
Photo d'espèces exotiques Nom de l'espèces exotiques Photo d'espèces exotiques envahissantes Nom de l'espèces exotiques envahissantes
 Araignée à pieds noirs est une exemple d'espèces exotiques © Tom Adams, Canadianarachnology.org Araignée à pieds noirs  Agrile du frêne © David Cappaert, Michigan State University, bugwood.org Agrile du frêne
 Common plantain est une exemple d'espèces exotiques  © Lynn Sosnoskie, University of Georgia, bugwood.org Common plantain (Plantain majeur)  Crabe vert © Pêches et Océans Canada Crabe vert
 Lièvre d'Europe est une exemple d'espèces exotiques © Terry Spivey, USDA Forest Service, bugwood.org Lièvre d'Europe  Chancre du noyer cendré  © Joseph O'Brian, USDA Forest Service, Bugwood.org Chancre du noyer cendré
 Tortue à tempes rouges © Behler, 1994 Tortue à tempes rouges  Berce du Caucase  © Invasive Plant Council of BC, 2006 Berce du Caucase

Les espèces indigènes

Les espèces indigènes sont des espèces que l’on retrouve naturellement dans une zone ou une région particulière. En général, ces espèces ont évolué pendant des milliers d’années en s’adaptant à leur environnement et elles sont devenues un élément important de l’écosystème local.

Comme la majorité des espèces, les espèces indigènes se disputent constamment les ressources. Les changements climatiques, les perturbations météorologiques, les feux, les inondations, l’introduction d’espèces exotiques envahissantes et l’activité humaine peuvent avoir une incidence importante sur la croissance ou le déclin d’une population indigène. Au fil du temps, certaines espèces peuvent même être chassées complètement d’une région ou d’une zone.

Les populations croissantes ou décroissantes d’espèces indigènes peuvent avoir un effet important sur les écosystèmes locaux. Ces changements peuvent parfois être très dommageables. Par exemple, les populations de livrée des forêts (Malacosoma disstria), une espèce indigène, croissent parfois si rapidement qu’elles peuvent dépouiller complètement de leurs feuilles de grandes zones de forêts décidues. Même si cette espèce vit souvent en équilibre avec d’autres espèces, les fluctuations de sa population peuvent causer de sérieux dommages à l’économie, à l’environnement et à la société.

Le dendroctone du pin ponderosa (Dendroctonus ponderosae) est une autre espèce indigène qui peut ravager son environnement. Les adultes pondent leurs œufs sur l’écorce de différentes espèces de pins. Une fois les œufs éclos, la larve se nourrit du phloème (dans la région de l’écorce interne), ce qui peut ultimement tuer l’arbre. Comme pour la livrée des forêts, les hausses importantes des populations de dendroctone du pin ponderosa peuvent endommager sérieusement les populations locales d’arbres.

Le dendroctone du pin ponderosa est présent depuis des siècles dans les pinèdes de la Colombie-Britannique. Les périodes d’infestation répertoriées ont été brèves et locales. Toutefois, plus récemment, la population de dendroctone du pin ponderosa a explosé, ce qui a provoqué une mortalité des arbres sans précédent et des problèmes pour l’industrie forestière.

Même s’il n’y a jamais eu d’infestation aussi importante, les impacts du dendroctone du pin ponderosa sont actuellement restreints à son aire de distribution historique ou naturelle. Cette situation est toutefois surveillée de près et elle sera réévaluée si les conditions changent et si l’aire de distribution s’étend à des zones où l’espèce est considérée comme envahissante.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :