Patrimoine naturel bonifié

Principales constatations de l’évaluation environnementale stratégique réalisée pour le Patrimoine naturel bonifié – Financement pour conserver les terres et les eaux douces du Canada, protéger les espèces, faire avancer la réconciliation avec les peuples autochtones et augmenter l’accès à la nature.

Cette initiative du gouvernement du Canada répond à la crise mondiale de la biodiversité, aux menaces qui pèsent sur l’écosystème et la faune du Canada et aux pressions qui s’exercent en faveur d’un rétablissement et d’un bien-être durables pour les Canadiens, comme suit :

L’approche intégrée implique le leadership fédéral dans les aires protégées et tire parti de partenariats avec les provinces et les territoires, les Autochtones, le secteur privé, les ONG et les municipalités.

Le budget de 2021 a financé cette initiative :

Résultats escomptés

Cette initiative contribuera également à protéger 25 % des terres et des eaux intérieures du Canada d’ici 2025 et à faire progresser la protection et le rétablissement des espèces en péril. Cette initiative a d’importants effets positifs sur l’environnement. Même si le Canada possède d’abondants milieux humides, forêts, espèces sauvages, eaux douces et zones marines et côtières, ils sont gravement en déclin.

Un réseau bien connecté d’aires protégées et de conservation est essentiel à la préservation d’écosystèmes intacts qui maintiennent la biodiversité et les services écosystémiques. Cette initiative introduit la création d’un réseau de parcs urbains qui aura une influence positive sur les environnements urbains et périurbains en appuyant la protection de la biodiversité et en fournissant des services écosystémiques. En outre, en donnant aux provinces et aux territoires, aux groupes autochtones et à d’autres partenaires la possibilité de collaborer à des mesures d’intendance sur le terrain et dans l’eau, y compris la récupération des engins de pêche perdus et abandonnés, des progrès seront réalisés en ce qui concerne le rétablissement et la protection des espèces aquatiques en péril. Cette incidence positive sur l’environnement devrait également avoir une incidence sur la santé et le bien-être des Canadiens.  

Au moyen du Fonds pour l’infrastructure naturelle, des investissements seront faits dans les collectivités dans des projets d’infrastructure naturelle et hybride, comme la plantation et la restauration de l’espace vert urbain (par exemple, forêts urbaines, parcs, toits verts), la restauration des milieux humides, la reconstruction des rives, les étangs et digues d’eaux pluviales naturalisés et les passages fauniques.

Les projets financés devraient :

En ce qui concerne les répercussions attendues sur les émissions de gaz à effet de serre (GES), la création de nouvelles aires protégées pourrait aider à maintenir les puits de carbone existants afin qu’ils gardent le carbone séquestré. De plus, cette initiative appuiera l’amélioration de la gestion et de la restauration des terres de conservation, qui contribueront également à la capture et au stockage des GES.

Cette initiative contribuera à l’atteinte des objectifs suivants de la Stratégie fédérale de développement durable de 2019-2022 :

Gestion durable des terres et les forêts; Des lacs et des rivières intacts; et des côtes et des océans sains

L’initiative permettra de conserver l’habitat et les espèces, ainsi que les services écologiques naturels pour la santé, le bien-être et la résilience face aux événements environnementaux. La protection des équipements naturels bénéficie à la santé humaine, par exemple en gardant l’eau propre, en absorbant les produits chimiques nocifs et en générant de l’oxygène. Cette initiative permettra également de maintenir ou d’améliorer l’intégrité écologique des écosystèmes des parcs nationaux, de conserver l’habitat et les espèces dans les terres administrées par l’Agence Parcs Canada, de relier les aires protégées au moyen des corridors écologiques, de créer des parcs urbains et des services écologiques naturels pour la santé, le bien-être et la résilience face aux événements environnementaux.

Populations d’espèces sauvages en santé

La protection des habitats aidera à protéger la faune contre les effets potentiellement dommageables et isolants de la croissance de la population humaine et du développement du paysage. Cette initiative fera progresser la protection et le rétablissement d’un maximum de 350 espèces terrestres et aquatiques en péril en s’attaquant aux espèces prioritaires clés, en protégeant l’habitat essentiel, y compris les endroits prioritaires, et en appuyant les partenariats autochtones. Des approches écosystémiques et visant des espèces multiples pour la protection et le rétablissement des espèces seront mises en œuvre en collaboration avec les provinces, les territoires et les peuples autochtones.

Connecter les Canadiens à la nature

Passer du temps dans la nature peut améliorer la santé physique et mentale, en particulier pendant la crise de COVID-19, et atténuer le « trouble déficitaire de la nature » qui se produit lorsque les gens se déconnectent de leur environnement naturel. Dans le cadre de cette initiative, Parcs Canada et Environnement et Changement climatique Canada préserveront la nature pour les loisirs et le tourisme. Avec le leadership de Parcs Canada dans la création d’un réseau de parcs urbains, l’initiative permettra aux Canadiens d’avoir un meilleur accès à la nature et au patrimoine canadien, favorisant ainsi l’enthousiasme pour le patrimoine naturel et culturel du Canada. Environnement et Changement climatique Canada renforcera l’initiative de Connecter les Canadiens à la nature, au moyen de programmes de sensibilisation du public et de la promotion des réserves nationales de faune et des refuges d’oiseaux migrateurs situés à proximité des zones urbaines. En outre, le financement appuiera le leadership autochtone en matière de conservation et d’intendance, en reconnaissant et en appuyant le rôle des peuples autochtones en tant que gestionnaires de la terre. Cela contribuera à la réconciliation et à la poursuite des objectifs de conservation, car les connaissances et l’expertise autochtones constituent un apport précieux aux stratégies qui protègent et conservent les écosystèmes, les paysages et la biodiversité.

Mesures relatives aux changements climatiques

En favorisant la protection et la conservation des écosystèmes, cette initiative contribuera à l’adaptation au changement climatique et permettra de sécuriser les puits de carbone naturels, en évitant les émissions de carbone qui seraient causées par les perturbations des terres pour l’aménagement. La fourniture d’infrastructures naturelles pour amortir les inondations et d’autres perturbations contribuera à la résilience et à l’adaptation au changement climatique.

Infrastructure moderne, durable et résiliente

En appuyant l’utilisation d’infrastructures naturelles, cette initiative appuiera la prestation de services d’infrastructures résilientes au climat par des approches fondées sur la nature. Ces services pourraient comprendre des avantages pour la gestion de l’eau d’orage, de l’eau potable et des eaux usées, l’atténuation de l’érosion côtière/riveraine qui protège contre les répercussions du changement climatique et la réduction des répercussions des dangers naturels dans les collectivités. Par conséquent, l’initiative permet de protéger l’environnement naturel, de soutenir des collectivités saines et résilientes et la croissance économique, et d’améliorer la qualité de vie.

De plus, l’initiative contribue directement aux Objectifs de développement durable (ODD) de l’Agenda 2030 des Nations Unies suivants: ODD n° 13 – Lutte contre les changements climatiques, ODD n° 14 – Vie aquatique, ainsi que ODD n° 15 – Vie terrestre.

 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :