Liste des documents de l’étude du bassin des lacs Turkey : 2002


02-01 Scott*, B.F., C. Spencer, C.H. Marvin, D.C. MacTavish, and D.C.G. Muir. Distribution of haloacetic acids in the water columns of the Laurentian Great Lakes and Lake Malawi. Environ. Sci. Technol. 36: 1893-1898, 2002. (*Pour toute demande d’information, communiquer avec D.S. Jeffries).

Résumé: Le BLT (Algoma) a fait partie d’une étude ayant pour but d’évaluer l’influence de l’urbanisation sur les concentrations et profils d’acides haloacétiques (AHAs) dans les Grands Lacs canadiens et dans le lac Malawi en Afrique. Les concentrations d’acide trifluoroacétique (ATF) étaient uniformes dans la colonne d’eau, mais les concentrations d’acide chloroacétique (ACA) variaient avec la profondeur. Les concentrations d’ATF augmentaient du lac Supérieur au lac Ontario (18 à 150 mg/l). Les précipitations (mesurées au BLT) peuvent être une source majeure d’AHA dans le lac Supérieur, particulièrement puisque celui-ci possède un temps de rétention de 191 ans. Les concentrations d’ACA étaient plus élevées dans les régions urbanisées le long de la rivière Détroit, mais de faibles concentrations mesurées dans le bassin très peuplé du lac Malawi indiquent que la seule densité de population n’est pas une source importante d’AHAs. En général, des niveaux élevés d’AHAs semblent être reliés à l’activité industrielle.

02-02 Treitz*, P.M., and St-Onge, B. Three-dimensional analysis of forest structure and terrain using LIDAR technology. GEOIDE Project #50 Final Report, GEOIDE Business Centre, Université Laval, Laval, QC, 27pp, (+3 Appendices), 2002 (*Pour toute demande d’information, communiquer avec D.S. Jeffries).

Résumé: L’objectif du projet était de développer des méthodes et des algorithmes pour la collecte, le traitement et l’analyse de données de détection et télémétrie par la lumière (DTL) afin de dériver des informations sur la structure des forêts et du terrain. Un modèle numérique d’élévation (MNE) à haute résolution dérivé de ces données a été acquis pour le BLT; celui-ci surpassait toute autre source de données. Le MNE aquis par DTL a été utilisé à l’aide de photographies aériennes afin de fournir des informations en trois dimensions sur la canopée de la forêt.

02-03     Eimers*, M.C., 02-03 Eimers, M.C. Sources and control of sulphur export in Precambrian Shield catchments in south-central Ontario. PhD thesis, Dep’t. Of Biology, Waterloo University, Waterloo, Ontario. 229pp, 2002. (*Pour toute demande d’information, communiquer avec D.S. Jeffries).

Résumé: Alors que la thèse se concentre sur le lac Plastic à Haliburton, en Ontario, les échantillons de sol des hautes-terres et des terres humides du sous-bassin 50 dans le bassin des lacs Turkey ont été inclus dans des expériences de laboratoire visant à déterminer l’effet du séchage/de la ré-humidification et de la hausse de la température sur la libération du SO4 (Chapitre 5). Le SO4 mobile dans les sols organiques (Sphagnum) a augmenté de 3 à 4 fois suite au séchage et à la ré-humidification. La température a eu une influence relativement plus faible sur la libération du SO4. Les sols minéraux qui contiennent un bassin relativement plus grand de S total ne sont pas aussi sensibles aux changements de l’humidité.

02-04      Lim, K.P, Treitz, I. Morrison, and K. Baldwin. Estimating aboveground biomass using lidar remote sensing. In: Proc. Society of Photo-Optical Instrumentation Engineers, 4879: 289-296, 2002.

Résumé: Des données de terrain sur la biomasse dans le bassin des lacs Turkey furent recueillies à 49 sites en juillet 2000 et utilisées pour confirmer des mesures de données DTL (détection et télémétrie par la lumière). Les données de retour de l’intensité (LHIR) se sont avérées la meilleure variable explicative de la biomasse totale au-dessus du sol.

02-05 Buehler, S.S, and R.A. Hites. The Great Lakes Integrated Atmospheric Deposition Network. Environ. Sci. Technol. 36, 354A - 359A, 2002. (*Pour toute demande d’information, communiquer avec D.S. Jeffries).

Résumé: Un réseau conjoint USA/Canada pour mesurer les concentrations atmosphériques de substances toxiques près des Grands Lacs a été établi en 1990. Le RMDA (Réseau de mesure des dépôts atmosphériques) est composé de stations de contrôle sur chacun des Grands Lacs, le bassin des lacs Turkey représentant le Lac Supérieur. Un ensemble de données à long terme mesurant les tendances temporelles et spatiales de substances organiques toxiques dans les précipitations et dans l’atmosphère ainsi que les charges en BPCs et en HAPs, fournit une précieuse ressource pour les chercheurs du gouvernement et des universités cherchant à identifier les sources possibles de polluants entrant dans les Grands Lacs.

02-06  Jeffries, D.S. Foreword: The Turkey Lakes Watershed study after two decades. Wat Air Soil Pollut: Focus 2: 1-3, 2002.

Résumé: Une introduction à la troisième parution du journal du BLT. Cette parution, ainsi que la parution précédente (Ecosystems 4: 501-567, 2001), contiennent des présentations effectuées à l’Atelier de Travail du BLT de 1999.

02-07 Foster*, N.W., and P.W. Hazlett. Trends in water chemistry in a maple forest on a steep slope at the Turkey Lakes Watershed. Focus : pollution aquatique, terrestre et atmosphérique, 2, 23-36, 2002. (*Pour toute demande d'information, communiquer avec D.S. Jeffries).

Résumé: On a déterminé la composition chimique des précipitations globales et de l'eau de percolation de la couche morte et de la zone située sous la rhizosphère principale d'une forêt d'érables matures située en terrain à pente abrupte en vue de déterminer les tendances monotones. Au cours de la période de surveillance (de 1985 à 1998), les concentrations de SO4dans les précipitations et de SO4, de Ca et de Mg dans l'eau du sol montrent des tendances négatives importantes. De 1991 à 1998, seules les concentrations de SO4du sol ont diminué durant la fonte printanière.

02-08  McNicol, D.K. Relation entre l'acidification et le rétablissement des lacs et l'occurrence du poisson, du plongeon huard et du grand harle dans la région d'Algoma 2, 151-168, 2001.

Résumé: Des modèles de régression logistique ont été conçus pour prévoir la présence de poissons, du Plongeon huard et du Grand Harle en rapport avec les caractéristiques physiques et chimiques des lacs d'Algoma (dont les lacs Turkey). Les modèles ont été utilisés conjointement avec le modèle de la réponse de la sauvagine à l'acidification afin d'évaluer l'incidence probable sur la qualité de l'habitat dans la région d'Algoma des réductions prévues et hypothétiques des émissions de SO2en Amérique du Nord.

02-09 Jeffries D.S., R.G. Semkin, F.D. Beall, and J. Franklyn. Temporal trends in water chemistry in the Turkey Lakes Watershed, Ontario, Canada. Focus : pollution aquatique, terrestre et atmosphérique 2, 5-22, 2002.

Résumé: Depuis 1980, les concentrations de SO4ont baissé dans le BLT à cause, semble-t-il, de la réduction des émissions; pourtant il y a peu d'indication du rétablissement du taux d'acidité. La baisse des concentrations de cations basiques compense la diminution des concentrations de SO4. On observe une augmentation des concentrations de NO3dans les eaux souterraines. Le soufre emmagasiné se mobilise dans les milieux humides et les sols après les sécheresses, ce qui influe sur les tendances.

02-10 Smokorowski, K.E., and J.R.M. Kelso. Trends in fish community structure, biomass, and production in three Algoma, Ontario lakes subject to moderate acid deposition. Focus : pollution aquatique, terrestre et atmosphérique 2, 129-150, 2002.

Résumé: Les données sur les pêches recueillies sur une période de 20 ans dans les lacs Little Turkey et Wishart dans le BLT et dans le lac Quinn, au sud-ouest du BLT dénotent une variabilité interannuelle élevée, mais une stabilité de la biomasse et de la production. La diversité des espèces est demeurée stable, bien que la composition en espèces ait changé. Les captures par unité d'effort ne se sont pas avérées une bonne mesure du déclin des pêches puisque cette méthode ne reflète pas les interactions biotiques.

02-11 Hazlett, P.W. and N.W. Foster. Topographic controls of nitrogen, sulfur, and carbon transport from a tolerant hardwood hillslope. Focus : pollution aquatique, terrestre et atmosphérique 2, 63-80, 2002.

Résumé: Pour examiner le bilan nutritif dans les terrains à forte pente, on a mesuré le mouvement latéral de l'eau et des éléments nutritifs sur une surface d'un hectare dans le BLT entre 1987 et 1990. Les concentrations et les flux d'éléments nutritifs ont varié en fonction de la position sur la pente, reflétant ainsi les horizons du sol où passait l'eau. Du NO3, du SO4et duCODont été transportés par l'eau en concentrations plus élevées depuis le haut des pentes, tandis que des sols minéraux moins aménagés du bas des pentes ont retenu le SO4, l'azote et le carbone, influant ainsi sur l'apport en éléments nutritifs au lac.

02-12 Creed, I.F., C.G. Trick, L.E. Band, and I.K. Morrison. Characterizing the spatial heterogeneity of soil carbon and nitrogen pools in the Turkey Lakes Watershed: a comparison of regression techniques. Focus : pollution aquatique, terrestre et atmosphérique 2, 81-102, 2002.

Résumé: Les modèles de régression linéaire multiple montrent que la topographie du BLT joue un rôle important dans l'hétérogénéité spatiale des bassins de carbone organique et d'azote total dans les sols du bassin. Les modèles de régression arborescente expliquent une plus grande proportion de la variance. Les forêts et la topographie sont importantes dans le développement des propriétés du sol, mais sont tributaires de l'échelle de grandeur utilisée.

02-13 Semkin, R.G., P.W. Hazlett, F.D. Beall, and D.S. Jeffries. Development of stream water chemistry during spring melt in a northern hardwood forest. Wat. Air Soil Pollut.: Focus 2, 37-61, 2002.

Résumé: Le rôle de la fonte des neiges et de l’hydrologie de subsurface dans la détermination de la chimie d’un petit ruisseau de tête dans le Bassin des Lacs Turkey (BLT) a été évalué durant les périodes printanières de 1992 à 1996. L’écoulement du ruisseau avant la fonte des neiges représentait 9% de la moyenne de la fonte printanière mesurée au point de sortie du bassin, alors que l’eau s’écoulant à travers le sol forestier et le sol minéral supérieur y contribuaient respectivement 28% et 63%.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :