Liste des documents de l’étude du bassin des lacs Turkey : 2003


03-01 Murray*, C.D. Snow accumulation, melt and infiltration on forested and clearcut slopes, Turkey Lakes Watershed, central Ontario. MSc thesis, Trent University, Peterborough, Ontario. 78pp, 2003. (*Pour toute demande d’information, communiquer avec D.S. Jeffries).

Résumé: Les facteurs affectant les apports en eau dans une érablière mature du BLT ont été comparés à une coupe à blanc adjacente. La fonte quotidienne était supérieure et plus variable dans le bassin de coupe à blanc que dans la forêt. L’eau près de la surface du sol atteignait souvent le niveau de saturation dans le bassin de coupe à blanc, alors que ce n’était pas le cas dans le bassin de forêt. Ces facteurs s’associent et promouvoient un détournement en aval de l’eau d’un événement de pluie dans le bassin de coupe à blanc, ce qui a des conséquences pour les cours d’eau et lacs récepteurs.

03-02 Murray*, C.D. and J.M. Buttle. Impacts of clearcut harvesting on snow accumulation and melt in a northern hardwood forest. J. Hydrol. 271: 197-212, 2003. (*Pour toute demande d’information, communiquer avec D.S. Jeffries).

Résumé: La profondeur et la fonte de la neige dans un bassin de coupe à blanc ont été comparées à celles d’une érablière non déteriorée au BLT. La fonte quotidienne était supérieur dans le bassin de coupe à blanc, mais les sites faisant face au sud fondaient plus rapidement que ceux faisant face au nord dans les deux types d’habitat. Plus d’eau de fusion est distribuée à la surface du sol et aux cours d’eau récepteurs dans les sites de coupe à blanc, et à une plus grande vitesse que dans les sites de forêt.

03-03 Jeffries, D.S., T.A. Clair, S. Couture, P.J. Dillon, J. Dupont, W. Keller, D.K. McNicol, M.A. Turner, R. Vet and R. Weeber. Assessing the recovery of lakes in southeastern Canada from the effects of acidic deposition. Ambio 32: 176-182, 2003.

Résumé: Le lac Batchawana dans le bassin des lacs Turkey est inclus dans une évaluation du rétablissement de l’acidification par des lacs dans le sud-est du Canada suite à des réductions des émissions de SO2 en Amérique du Nord. Bien que les concentrations de SO4 aient généralement faibli, le pH et l’alcalinité n’ont pas augmenté comme prévu. Des réductions supplémentaires des émissions seront nécessaires pour affecter le rétablissement chimique et biologique.

03-04 Jeffries, D.S., T.G. Brydges, P.J. Dillon and W. Keller. Monitoring the results of Canada/U.S.A. acid rain control programs: some lake responses. Environ. Monit. Assess. 88: 3-19, 2003.

Résumé: Le lac Batchawana dans le bassin des lacs Turkey est l’un des trois sites jaugés intensément dans le sud-est du Canada dans lequel la réponse aquatique aux changements dans le dépôt acide a été évaluée. Suite à des réductions des émissions, le rétablissement a été observé seulement dans certains lacs et est compliqué par la libération du SO4 stocké suite à des périodes de sécheresse, et par les concentrations réduites de cations basiques. Le contrôle et la modélisation doivent continuer.

03-05 Eimers, C.M., P.J. Dillon, S.L. Schiff and D.S. Jeffries*. The effects of drying and re-wetting and increased temperature on sulphate release from upland and wetland material. Soil Biology & Biochemistry: 35, 1663-1673, 2003. (* Auteur de correspondance).

Résumé: Des échantillons de sol des hautes-terres et des terres humides du sous-bassin 50 dans le bassin des lacs Turkey ont été inclus dans des expériences de laboratoire visant à déterminer l’effet du séchage/de la ré-humidification et de la hausse de la température sur la libération du SO4 des bassins de S primaire dans les sols des hautes-terres et des terres humides. Les concentrations de SO4 dans le matériel du tapis forestier ont augmenté faiblement, mais de façon immédiate. Le SO4 mobile dans la tourbe a augmenté de 3 à 4 fois suite au séchage et à la ré-humidification. La température a eu une influence plus faible sur la libération du SO4. Les sols minéraux qui contiennent un bassin relativement plus grand de S total ne sont pas aussi sensibles aux changements de l’humidité et de la température.

03-06 Lim*, K.P. Treitz, K. Baldwin, I. Morrison, and J. Green. Lidar remote sensing of biophysical properties of tolerant northern hardwood forests. Can. J. Remote Sensing, 29, 658-678, 2003. (*Pour toute demande d’information, communiquer avec D.S. Jeffries).

Résumé: En août 2000, des données de temps de vol lidar à petite empreinte ont été recueillies dans le bassin des lacs Turkey et utilisées pour estimer les propriétés biophysiques de la forêt. Les résultats ont démontré que les paramètres de hauteur laser sont capables de fournir une estimation des propriétés, telles que les hauteurs des parcelles et les densités des tiges, la biomasse de surface et le volume, et les mesures reliées au couvert forestier.

03-07 Laporte*, M.F., L.C. Duchesne, and I.K. Morrison. Effect of clearcutting, selection cutting, shelterwood cutting and microsites on soil surface CO2 efflux in a tolerant hardwood ecosystem of northern Ontario. Forest Ecology and Management 174, 565-575, 2003. (*Pour toute demande d’information, communiquer avec D.S. Jeffries).

Résumé: En 1998, un analyseur de gaz CO2 infrarouge portable à circulation a été utilisé dans une section du bassin des lacs Turkey dans laquelle les impacts de la récolte étaient à l’étude pour examiner les effets d’une coupe de jardinage, d’une coupe d'abri et de microstations sur le CO2 provenant de la surface du sol. Les coupes de jardinage et d’abri ont causé une baisse du CO2 provenant de la surface du sol, alors que les effets de la coupe à blanc étaient plus faibles que pour les autres traitements, mais plus fortes que pour le contrôle. Le CO2 provenant de la surface du sol était plus élevé dans les microstations non perturbées, et démontrait l’importance de la répartition des microstations dans des aires traitées.

03-08 Sampson*, P.H., P.J. Zarco-Tejada, G.H. Mohammed, J.R. Miller, and T.L. Noland. Hyperspectral remote sensing of forest condition: estimating chlorophyll content in tolerant hardwoods. Forest Science, 49, 381-391, 2003. (*Pour toute demande d’information, communiquer avec D.S. Jeffries).

Résumé: L’imageur spectrographique compact aéroporté a été utilisé au-dessus du site de récolte forestière du bassin des lacs Turkey en juillet 1998 pour tester la télédetection comme moyen d’identifier les effets de stress dans les forêts. L’imageur spectrographique compact aéroporté s’est avéré efficace pour la cartographie du contenu en chlorophylle comme indicateur de la tension physiologique de la forêt. Les changements saisonniers pour une étendue de sites ont aussi été mesurés.

03-09 Todd*, K.W., F. Csillag, and P.M. Atkinson. Three-dimensional mapping of light transmittance and foliage distribution using lidar. Can. J. Remote Sensing, 29, 544-555, 2003. (*Pour toute demande d’information, communiquer avec D.S. Jeffries).

Résumé: Les mesures lidar (détection et télémétrie par la lumière) de transmission de la lumière et de la distribution du feuillage dans le bassin des lacs Turkey suggèrent que la télédétection peut être un outil utile pour évaluer les changements spatiaux et temporaux dans la structure de la forêt.

03-10 Chan*, C.H., D.J. Williams, M.A. Neilson, B. Harrison, and M.L. Archer. Spatial and temporal trends in the concentrations of selected organochlorine pesticides (OCs) and polynuclear aromatic hydrocarbons (PAHs) in Great Lakes Basin precipitation, 1986 to 1999. J. Great Lakes Res., 29, 448-459, 2003. (*Pour toute demande d’information, communiquer avec D.S. Jeffries).

Résumé: Les pesticides organochlorés et les hydrocarbures aromatiques polycycliques de neuf stations pour les précipitations dans le bassin des Grands Lacs ont été mesurés, incluant le bassin des lacs Turkey. Les statistiques sommaires des concentrations furent rapportées pour 1995-1999. La variation des moyennes pondérées en fonction du volume s’étendait de 9 à 90%. Des différences dans la distribution spatiale de la concentration furent observées dans le bassin aussi bien du nord au sud qu’à l’intérieur des lacs. L’hexachlorcyclohexane a diminué au cours des 10 dernières années alors que l’octachlorostyrène a démontré des configurations saisonnières de concentration.

03-11 Creed*, I.E., S.E. Sanford, F.D. Beall, L.A. Molot, and P.J. Dillon. Cryptic wetlands: integrating hidden wetlands in regression models of the export of dissolved organic carbon from forested landscapes. Hydrological Processes 17, 3629-3648, 2003. (*Pour toute demande d’information, communiquer avec D.S. Jeffries).

Résumé: Des terres humiques cryptiques ou cachées contribuent fortement à l’exportation de carbone organique dissout dans le bassin des lacs Turkey. Des zones de terres humides dérivées manuellement en utilisant un système mondial de localisation expliquaient mieux la variation dans l’exportation du carbone organique dissout que les estimations dérivées automatiquement en utilisant un modèle altimétrique numérique. Ainsi la photographie aérienne et l’imagerie par satellite peuvent ne pas enregistrer précisément des zones de terres humides cachées dans des paysages boisés.

03-12 Monteith, S. Hydrologic response to clearcutting in a hardwood forest during snowmelt. MSc. Thesis, Watershed Ecosystems Program, Trent University, Peterborough. 120pp, 2003.

Résumé: La partition de l’eau, les temps de résidence de l’eau et les voies d’écoulement des averses pendant l’événement et avant l’événement ont fait l’objet d’un examen au cours d’une comparaison de deux bassins jumelés, soit C32 (non coupé) et C31 (coupé à blanc) au BLT lors de la fonte des neiges de 2001, quatre ans après la récolte. Des deux bassins, le bassin C31 présentait de plus importantes contributions quotidiennes en eau à l’écoulement fluvial et au débit de pointe pendant l’événement. Il n’y a pas eu de différence dans les temps de résidence de l’eau souterraine entre les deux bassins. La comparaison des rapports K/Si avant et après la récolte dans l’eau d’entrée, l’eau souterraine et l’écoulement fluvial dans le bassin C31 indiquent que les flux de l’eau de subsurface deviennent plus prononcés après la coupe à blanc. Les propriétés topographiques n’ont pas constitué de manière constante un facteur contributif important aux caractéristiques de l’eau souterraine.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :