Liste des documents de l’étude du bassin des lacs Turkey : 2009


09-01  Zhang, L., R. Vet, J.M. O’Brien, C. Mihele, Z. Liang, and A. Wiebe.  Dry deposition of individual nitrogen species at eight Canadian rural sites.  J. Geophys. Res. 114, D02301, 13pp, 2009.

Resumé: Le BLT était l’un de huit sites ruraux où on a prélevé des échantillons entre 2001 et 2005 pour étudier les contributions relatives des espèces azotées aux dépôts secs ainsi qu’aux dépôts secs + dépôts humides d’azote. On a surveillé les concentrations atmosphériques d’azote oxydé (NOy) et d’espèces majeures comportant du NOy ainsi que des deux espèces réduites (NH3, pNH4+) durant cette période. On a constaté que la contribution des espèces azotées non mesurées périodiquement était importante et qu’elle contribuerait jusqu’à 50 % du dépôt sec d’azote. On peut améliorer les estimations actuelles des dépôts atmosphériques d’azote en ajoutant des mesures des concentrations de NO2 et de NH3 aux modèles de la qualité de l’air.

09-02 Snider, D.M., S.L. Schiff, J. Spoelstra. 15N/14N and 18O/16O stable isotope ratios of nitrous oxide produced during denitrification in temperate forest soils.  Geochim. Cosmochim. Acta 73, 877-888, 2009.

Resumé: On a incubé, dans des conditions d’humidité et de température différentes, des échantillons de sol prélevés dans des milieux secs et sur des terres humides du BLT. La production de N2O a augmenté avec la température ainsi qu’avec l’humidité du sol dans tous les sols, et le taux de production était plus élevé dans les sols de terres humides. Le fractionnement isotopique de l’oxygène a été rendu compliqué par les échanges avec l’eau, mais la quantification des rapports18O/16O du N2O pourrait être utile pour caractériser la communauté microbienne présente dans les sols.

09-03  Muir*, D.C.G., X. Wang, F. Yang, N. Nguyen, T.A. Jackson, M.S. Evans, M. Douglas, G. Köck, S. Lamoureux, R. Pienitz, J.P. Smol, W.F. Vincent, A. Dastoor.  Spatial trends and historical deposition of mercury in eastern and northern Canada inferred from lake sediment cores.  Environ. Sci. Technol., 43, 4802-4809, 2009. (* Pour toute demande d'information, communiquer avec D.S. Jeffries).

Resumé: Le lac Batchawana a été classé parmi les lacs de latitude moyenne dans une étude des tendances spatiales et des dépôts passés de mercure pour la période allant de 1998 à 2005. Des carottes de sédiments lacustres datées ont été recueillies dans 50 lacs de l’est et du nord canadiens et analysées, et on a constaté une augmentation des dépôts de mercure avec le temps dans toutes les carottes prélevées aux latitudes moyennes. Les tendances observées confirment l’opinion qu’il y a d’importants apports anthropiques de mercure dans l’Arctique.

09-04 Murphy, P.N.C., M. Castonguay, J. Ogilvie, M. Nasr, P. Hazlett, J. Bhatti and P.A. Arp.  A geospatial and temporal framework for modeling gaseous N and other N losses from forest soils and basins, with application to the Turkey Lakes Watershed Project, in Ontario, Canada.  For. Ecol. Manage. 258, 2304-2317, 2009. (* Pour toute demande d'information, communiquer avec D.S. Jeffries).

Resumé: Un modèle hydrologique hypsographique numérique a été appliqué aux sols et bassins du BLT pour quantifier les émissions d’azote avant et après les récoltes et d’autres pertes d’azote. Le modèle étalonné porte à croire que la nitrification et la dénitrification résultant de la récolte sont plus fortes durant la première année après une récolte, mais retombent aux niveaux naturels après quatre ou cinq ans. D’autres études sont nécessaires pour déterminer si l’apport d’azote accru résultant de la récolte cause une immobilisation de l’azote dans les sols minéraux.

09-05  Creed, I.F. and F.D. Beall*Distributed topographic indicators for predicting nitrogen export from headwater catchments.  Wat. Resourc. Res. 45, W10407, 12pp, 2009. (*Auteur de correspondance).

Resumé: Dans le but de déterminer si on peut utiliser des indicateurs topographiques pour prévoir la variation spatiale des exportations d’azote dissous par les bassins hydrologiques, on a utilisé des données obtenues lors de la fonte printanière dans le BLT dans un modèle conceptuel de l’évacuation hydrologique de l’azote dissous. Les indicateurs topographiques distribués ont été de bons prédicteurs de la plus grande partie des variations des exportations d’azote et pourraient par conséquent être utiles dans l’extrapolation des variances dans les bassins hydrologiques non surveillés.

09-06  Webster, K.L., I.F. Creed, M.D. Skowronski et Y.H. Kaheil.Comparison of the performance of statistical models that predict soil respiration from forests. Soil Science Society of America Journal 73 (4), 1157-1167, doi:10.2136/sssaj2008.0310, 2009.

Resumé: De Nombreux modèles statistiques ont été élaborés pour expliquer la Rs comme étant une fonction des conditions physiques et chimiques, mais la réussite de ces modèles n’a pas été évaluée de façon précise. On a surveillé la Rs et les facteurs physiques et chimiques des sols dans le BLT et les données ont été utilisées pour correspondre aux modèles statistiques et comparer leur réussite. Un modèle exponentiel dans lequel l’exposant est un polynôme, linéaire en tenant compte de la température et du second degré en fonction de l’humidité du sol, explique 57 % de l’écart de la Rs et a été corrigé à 71 % à la suite de l’intégration de la quantité de carbone et de la qualité du substrat des sols. Ces résultats appuient la détermination des mesures de contrôle de la Rs au sein de l’écosystème afin d’évaluer la généralisation de ces contrôles de la Rs dans tous les écosystèmes grâce à des modèles et à des analyses statistiques.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :