Liste des documents de l’étude du bassin des lacs Turkey : 2008


08-01  Ueno, D., C. Darling, M. Alaee*, G. Pacepavicius, C. Teixeira, L. Campbell, R.J. Letcher, A. Bergman, and G. Marsh.  Hydroxylated Polybrominated Diphenyl Ethers (OH-PBDEs) in the abiotic environment: surface water and precipitation from Ontario, Canada.  Environ.Sci.Technol. 42, 1657-1664, 2008. (*Auteur de correspondance).

Résumé: Le BLT était le « site éloigné nordique » en Ontario où on a prélevé des échantillons d’éthers de diphényle polybromés hydroxylés (OH-PBDE) dans la pluie et la neige entre 2002 et 2004. Les OH-PBDE ont été utilisés dans les ignifugeants, les mousses de polyuréthane et les supports textiles et, quand ils pénètrent dans l’environnement lors de leur utilisation et de leur élimination, peuvent nuire à la santé humaine. Les concentrations mesurées dans le BLT étaient inférieures à celles mesurées dans des zones industrielles plus au sud, mais l’étude conclut que les OH-PBDE sont présents partout dans l’environnement abiotique.

08-02  Zhang, L. A. Wiebe, R.Vet, C. Mihele, J.M. O’Brien, S. Iqbal, Z. Liang.  Measurements of reactive oxidized nitrogen at eight Canadian rural sites.  Atmos. Environ. 42, 8065-8078, 2008.

Résumé: Le BLT a été l’un de huit sites ruraux où on a prélevé des échantillons entre 2001 et 2005 pour étudier la distribution de l’azote oxydé réactif troposphérique (NOy) dans tout l’est du Canada. Des différences dans les bilans et les distributions des huit espèces chimiques comprenant le NOyont été observées entre les zones peuplées et les zones éloignées (Algoma). En moyenne, les NOxreprésentaient 50 à 80 % du total des NOydurant les saisons froides, et de 30 à 60 % durant les saisons chaudes.

08-03  White*, M.S., M.A. Xenopoulos, K. Hogsden, R.A. Metcalfe, P.J. Dillon.  Natural lake level fluctuation and associated concordance with water quality and aquatic communities within small lakes of the Laurentian Great Lakes region.  Hydrobiologia 613, 21-31, 2008. (* Pour toute demande d'information, communiquer avec D.S. Jeffries).

Résumé: Avec trois autres régions du bassin hydrologique des Grands Lacs Laurentiens, le BLT faisait partie d’une étude pour examiner les effets de la fluctuation du niveau de l’eau sur la qualité de l’eau et les communautés aquatiques. On a observé des corrélations importantes avec certains paramètres indicateurs de la qualité de l’eau (COD, Ca, conductivité, pH, SO4), mais seuls les macro-invertébrés étaient perturbés de façon importante par les fluctuations du niveau de l’eau. Par conséquent, les facteurs qui perturbent les niveaux d’eau naturels, comme le changement climatique et la réglementation des eaux, pourraient avoir des effets nuisibles sur les écosystèmes lacustres.

08-04    Webster*, K.L., I.F. Creed, F.D. Beall and R.A. Bourbonnière.  Sensitivity of catchment-aggregated estimates of soil carbon dioxide efflux to topography under different climatic conditions.  J. Geophys. Res. 113, G03040, 14pp, 2008. (* Pour toute demande d'information, communiquer avec D.S. Jeffries).

Résumé: Les régimes de respiration du sol sont importants dans l’estimation des bilans de carbone régionaux d’un paysage forestier. On a examiné deux bassins hydrologiques du BLT qui avaient des caractéristiques topographiques différentes et on a constaté qu’il fallait au moins trois caractéristiques (milieu sec, milieu de transition et terres humides) pour pouvoir obtenir des estimations précises de la respiration du sol liée aux bassins hydrologiques (« CAR »). Dans tous les scénarios climatiques, les plus forts taux de respiration du sol ont été observés dans la zone de transition critique. Les contributions à la CAR deviennent plus importantes par temps chaud et sec.

08-05 Zhang, J. Long-term patterns of dissolved organic carbon in boreal lakes. MSc. Thesis, Department of Biology, University of Saskatchewan, Saskatoon. 94pp, Appendix, 2008.

Résumé: Les variables régionales et internationales liées à la dynamique du carbone organique dissous (COD) ont été analysées sur cinq sites dans 55 lacs, dont le BLT. Parmi les variables essentielles qui expliquent le mieux la variation des modèles de COD à long terme, on a trouvé le rayonnement solaire et les précipitations complets. On ne les a pas observées sur le site du BLT. On a élaboré un modèle général pour comparer la réponse du COD aux variables régionales, mais puisque le BLT n’avait pas de variables en commun avec les autres sites, cela a été exclu. Il s’est avéré qu’en Nouvelle-Écosse, le modèle a très bien fonctionné au niveau de la réponse aux modifications des variables environnementales, alors qu’à Dorset et dans la région des lacs expérimentaux (RLE), le modèle général a mal fonctionné.

08-06 Fleming, R.L. and K.A. Baldwin.Effects of harvest intensity and aspect on a boreal transition tolerant hardwood forest. I. Initial postharvest understory composition. Canadian Journal of Forest Research 38 (4), 685-697, doi:10.1139/X07-198, 2008.

Résumé: Les effets de perturbation sur l’association végétale reflètent en grande partie le degré de suppression de l’étage dominant, la perturbation du sol et la destruction de la végétation associée. La suppression partielle et totale du couvert forestier et la perturbation du sol ont été évaluées dans le cadre de leurs effets après récolte sur la protection des plantes vasculaires, les réponses aux associations végétales, les espèces indicatrices et la diversité sur les terrains exposés au nord et au sud au BLT trois ans après la récolte. La composition et la diversité des associations ont principalement été liées à la perturbation et à l’aspect du sol lié à l’exposition aux rayonnements. L’ouverture du couvert forestier n’a pas subi de conséquence importante. La perturbation du sol liée à l’exploitation forestière semble ainsi être le facteur sylvicole prédominant (davantage que l’ouverture du couvert forestier) qui perturbe la réponse et la diversité des associations du sous-étage. L’aspect bien visible lié aux modifications indique que les réponses seront particulières à un site et aux espèces.

08-07 Webster, K.L., I.F. Creed, R.A. Bourbonnière et F.D. Beall. Controls on the heterogeneity of soil respiration in a tolerant hardwood forest. Journal of Geophysical Research 113, G03018, doi:10.1029/2008JG000706, 2008.

Résumé: La distribution spatiale et temporelle de la respiration des sols (Rs) dans les paysages forestiers et son contrôle par les conditions environnementales et les bassins de carbone n’a pas été suffisamment explorée. Une stratégie de surveillance de la Rs ciblant différentes caractéristiques topographiques au sein du BLT a révélé que des zones de transition critiques produisaient une plus grande Rs que les portions adjacentes en terrain plus élevé ou de zones humides des bassins versants. Les conditions environnementales (température et humidité du sol) expliquent la plus grande partie de la variation dans la Rs. Cette étude qualifie la zone de transition critique comme étant des sites essentiels de Rs à cause du synchronisme existant entre les conditions optimales de température et d’humidité au cours de la saison de croissance et le vaste bassin de substrat de qualité.

08-08 Creed, I.F., F.D. Beall, T.A. Clair, P.J. Dillon et R.H. Hesslien. Predicting export of dissolved organic carbon from forested catchments in glaciated landscapes with shallow soils. Global Biogeochemical Cycles 22, GB4024, doi:10.1029/2008GB003294, 2008.

Résumé: Cette étude présente un modèle simple de concentration de carbone organique dissous (COD) à la surface qui peut s’appliquer aux bassins versants en amont dans des régions forestières situées sur des paysages glaciaires. L’apport annuel en COD dans plusieurs bassins, dont le BLT, a été évalué et s’est révélé énormément variable. On a émis l’hypothèse que la proportion de zones humides au sein des bassins versants expliquerait la plupart des variations de l’apport annuel moyen en COD dans tous les bassins versants. On a eu recours à une analyse numérique de terrain pour identifier les zones humides en utilisant un modèle altimétrique numérique. La proportion de zones humides justifie 63 % de l’écart de l’apport annuel moyen en COD, qui a atteint 89 % grâce à l’intégration d’indicateurs climatiques régionaux. On peut prévoir l’apport en COD de façon précise à partir des bassins versants en amont dans des régions forestières situées sur des paysages glaciaires en utilisant un seul modèle fondé sur la proportion de zones humides et de variables climatiques.

08-09 Krezek, C.C., J.M. Buttle, F.D. Beall, R.D. Moore, I.F. Creed, P.K. Sibley, U. Silins, K.J. Devito et C.A. Mendoza. HydroEcological Landscapes and Processes Project: A National-scale Forest Hydrology Initiative. Streamline Watershed Management Bulletin 12: 33-38. 2008

Résumé: Le projet sur les processus et paysages hydroécologiques identifie les similitudes et les différences dans les relations terrestres et aquatiques dans tous les paysages forestiers du Canada au moyen d’un système de classification analytique qui permettra de quantifier les processus hydrologiques, géomorphologiques et écologiques des paysages forestiers du pays. Le projet sur les processus et paysages hydroécologiques regroupe les résultats de divers sites de recherche sur l’hydrologie forestière dans différentes écozones au Canada, dont le BLT.

08-10 Jeziorski, A., N.D. Yan, A.M. Paterson, A.M. DeSellas, M.A. Turner, D.S. Jeffries, B. Keller, R.C. Weeber, D.K. McNicol, M.E. Palmer, K. McIver, K. Arseneau, B.K. Ginn, B.F. Cumming et J.P. Smol.The widespread threat of calcium decline in fresh waters. Science 322: 1374-1377. 2008.

Résumé:Les conséquences des concentrations de calcium décroissantes dans les lacs d’eau douce boréaux sur le biote aquatique n’ont pas encore été relatées. En examinant les restes du zooplancton de crustacés conservés dans les carottes de sédiments des lacs, l’étude a documenté des quasi-extractions d’espèces de daphnie riches en calcium, qui sont des herbivores fondamentaux dans les réseaux tropiques pélagiques, parallèlement à la diminution de calcium dans l’eau lacustre. Les lacs du BLT faisaient partie des 770 lacs du Bouclier canadien étudiés. Cela a montré que 62 % des lacs dont la concentration de calcium approchait le seuil auquel les populations de daphnies de laboratoire connaissaient un taux de survie et de fécondité réduit. Il y a des chances que les effets écologiques de la perte environnementale de calcium soient étendus et marqués.

08-11 Casson, N.J. Rain induced bursts of denitrification activity account for differences in dissolved nitrogen export from forested catchments. MSc. Thesis, Department of Biology, University of Western Ontario, London. 67pp, 2 appendices, 2008.

Résumé:Cette étude visait à expliquer les écarts dans l’exportation par écoulement de N dissous entre C35 et C38 au BLT en termes d’exportation gazeuse supérieure de N à partir de sols humides plus fréquents à C38. Une émanation minimale de N2O a été observée durant les jours sans pluie. Par contre, lors des jours de pluie, une émanation de N2O a été observée, avec une augmentation linéaire du taux d’émanation de N2O à partir de sols humides par millimètre de pluie. Les données recueillies par une surveillance intensive du profil pédologique de la zone humide suggèrent que la pluie amène de l’eau sur les strates de surface de la zone humide, créant un environnement pauvre en oxygène où le NO3 accumulé se transforme en N2O et ensuite en N2. Cette étude suggère que la pluie peut produire d’importantes bouffées de N2O et de N2 provenant des sols forestiers et que l’omission de comptabiliser l’exportation gazeuse de N peut entraîner une sous-estimation de l’exportation de N à partir de bassins forestiers.

08-12 Rams, A.P. Shifts in the magnitude and partitioning of atmospheric versus aquatic carbon export in response to changing climatic conditions. MSc. Thesis, Department of Biology, University of Western Ontario, London. 64pp, 4 appendices, 2008.

Résumé:L’objectif de cette thèse était d’établir si les changements dans les conditions météorologiques ont entraîné des changements dans l’ampleur et la partition de l’exportation atmosphérique par rapport à l’exportation aquatique provenant de C38 au BLT pendant les saisons de croissance de 2003 à 2007. Les bassins de carbone organique du sol, la capacité de sorption et la saturation potentielle de la capacité de sorption par les formes dissoutes de C le long d’un transect haute terre-terre humide-écoulement ont été établis. Des échantillons d’eau du sol et des émanations de CO2 en surface du sol ont été recueillis à partir du même transect. Les échantillons d’eau du sol ont été recueillis, et la profondeur de la nappe phréatique et le débit du bassin ont fait l’objet d’une surveillance continue. L’exportation totale de C au cours de la saison de croissance a augmenté au cours des cinq années d’échantillonnage. La plus grande augmentation a été observée dans les pertes atmosphériques de C en comparaison aux pertes aquatiques sous forme de carbone organique dissous.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :