Liste des documents de l’étude du bassin des lacs Turkey : 2017

17-01 Enanga, E.M., N.J. Casson, T.A. Fairweather and I.F. Creed. 2017. Nitrous Oxide and Dinitrogen: The Missing flux in Nitrogen Budgets of Forested Catchments? Environmental Science & Technology doi: 0.1021/acs.est.6b03728

Résumé : L’oxyde de diazote (N2O) et le diazote (N2) produits par la dénitrification représentent souvent des flux non mesurés qui pourraient réduire l’écart entre les entrées et les sorties d’azote expliquées dans les bassins hydrographiques forestiers. Pour obtenir de meilleures estimations du N2O et du N2 provenant du sol de paysages forestiers, il faudrait tenir compte des contrôles topographiques sur le cycle de l’azote et des processus d’acheminement. Les entrées totales d’azote et les sorties totales d’azote dissout et gazeux ont été échantillonnées dans 2 bassins hydrographiques. Ajouter le N2O et le N2 provenant du sol aux sorties d’azote réduisait l’écart entre les entrées et les sorties d’azote et entre les sorties d’azote de deux bassins hydrographiques ayant des topographies différentes. Les pertes annuelles d’azote pourraient être sous-estimées si on ne tient pas compte des produits de la dénitrification, surtout durant les épisodes de pluie estivaux.

17-02 Gibson, J.J., S.J. Birks, D.S. Jeffries and Y. Yi. 2017. Regional trends in evaporation loss and water yield based on stable isotope mass balance of lakes: The Ontario Precambrian Shield surveys. Journal of Hydrology doi: 10.1016/j.jhydrol.2016.11.016

Résumé :  La présente étude a été menée pour mieux comprendre l’hydrologie et la géochimie des bassins versants de la région afin de mieux prédire la sensibilité des lacs à l’acidité. Des isotopes stables de l’eau, l’oxygène 18 et le deutérium ont été mesurés dans des échantillons d’eau provenant de 300 lacs situés dans les environs du lac supérieur et dans le BLT. L’enrichissement isotopique causé par l’évaporation de l’eau des lacs a été observé dans toute la région et sa déviation de la composition isotopique des précipitations a été utilisée pour estimer l’évaporation/afflux dans les lacs et le ruissellement (rendement d’eau) en fonction d’un modèle simple d’équilibre de la masse isotopique. Les résultats suggèrent qu’une grande proportion des lacs ont un ruissellement assez limité. L’information de base sur la structure de drainage d’une zone pourrait donc être utile pour les évaluations hydrologiques spécifiques à un site et les évaluations des charges critiques (un système de ruissellement faible tend à être moins tamponné et donc moins sensible à l’acidification). Dans le BLT, le rendement de l’eau basé sur les isotopes est comparable en ampleur aux estimations hydrométriques, même si l’incertitude liée à la stratification peut être élevée pour des lacs particuliers, elle aurait une influence mineure sur les résultats des études régionales.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :