Résumé des commentaires du public reçus sur l’ébauche d’évaluation préalable de l’hexanedioate de di(8-méthylnonyle) (DIDA)

Titre officiel : Résumé des commentaires du public reçus sur l’ébauche d’évaluation préalable de l’hexanedioate de di(8-méthylnonyle) (DIDA)

Février 2019

Commentaires sur le rapport de l’ébauche d’évaluation préalable (RéÉP) de l’hexanedioate de di(8-méthylnonyle) (DIDA)

à traiter dans le cadre du Plan de gestion des produits chimiques (PGPC).

Un résumé des commentaires et des réponses est donné ci-après, organisé par sujet :

Méthodologie

Commentaire résumé Réponse résumée
Étant donné les profils de danger et d’exposition de l’hexanedioate de di(8-méthylnonyle) (DIDA), l’Approche de classification des risques écologiques (CRE) des substances organiques développée par le gouvernement du Canada est appropriée et contribue à une méthodologie sous-jacente saine. Noté
L’application d’une approche de données croisées pour l’évaluation des risques pour la santé humaine est appropriée, et le choix des analogues retenus pour cette évaluation est raisonnable. Noté

Conclusion

Commentaire résumé Réponse résumée
Les conclusions proposées dans le rapport de l’ébauche d’évaluation préalable (RéÉP) sont acceptables, étant donné que les utilisations actuelles du DIDA au Canada posent un faible risque pour la santé humaine. Noté

Consultation et engagement des parties prenantes

Commentaire résumé Réponse résumée
Les parties prenantes continuent d’être disponibles pour une collaboration avec le gouvernement du Canada, afin d’assurer une gestion du risque efficace, souple et proportionnelle des substances du secteur pétrolier. Le gouvernement du Canada s’est engagé à consulter toutes les parties affectées lors du développement d’options de gestion du risque.

Gestion du risque

Commentaire résumé Réponse résumée
Le gouvernement du Canada devrait élaborer des mesures raisonnables pour assurer un suivi et un  monitoring accrus des risques d’exposition, sans ajouter un fardeau administratif indu à toutes les parties impliquées. Le gouvernement du Canada choisit les outils les plus appropriés pour gérer les risques posés par une substance. Le choix est fait en suivant une approche cohérente et exhaustive qui tient compte des renseignements provenant du RÉP et d’autres sources, dont des intrants des parties prenantes.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :