Mesures de sécurité en camping en cas de foudre

Sécurité en camping en cas de foudre. Télécharger la version PDF ci-dessous.

Au Canada, l'on compte plus de deux millions d’éclairs par an, dont un toutes les trois secondes environ pendant l’été. Nombreux sont les Canadiens qui ont hâte à la saison de camping, mais c'est aussi durant cette période que la fréquence de blessures et de décès causés par la foudre est la plus élevée.

Plus de 65 pour cent des blessures et des décès causés par la foudre surviennent lorsque les gens s'adonnent à des loisirs en plein air. Les campeurs et randonneurs comptent parmi ceux les plus exposés à la foudre et sont souvent foudroyés durant un orage alors qu'ils se trouvent dans un espace découvert (courant tellurique) ou s'abritent sous un arbre (éclair latéral).

Les recherches démontrent que là où un éclair frappe le sol, il y a danger pouvant être fatal, sur une distance jusqu'à 10 mètres. Des personnes ont été blessées de 15 à 30 mètres du point d’impact. Se coucher dans une tente durant un orage augmente les risques de foudroiement.

Une manière de réduire les risques de foudroiement est de consulter les cartes canadiennes du risque de foudre sur un appareil mobile portable. Si les zones de danger, indiquées en rouge, chevauchent l'endroit où vous vous trouvez ou s'en approchent, réfugiez-vous en lieu sûr et restez-y au moins 30 minutes après le dernier grondement du tonnerre.

Camping sous la tente

Évitez de monter votre tente sous un arbre isolé ou sous l'arbre le plus haut, près d'une clôture métallique ou au sommet d'une colline. 

Camping au lac Wapizagonke


Ce semble être un bel endroit pour monter une tente. Toutefois, en raison du terrain surélevé et de la présence d'un arbre isolé près de la tente, cet endroit ne serait pas sûr en cas d'orage.

Si le tonnerre est audible, vous risquez d’être frappé par la foudre. Réfugiez-vous rapidement en lieu sûr, soit dans un immeuble entièrement fermé, qui comprend câblage et plomberie, soit dans une automobile à toiture métallique. Votre tente n'est pas un lieu sûr.

Exemples de bâtiments n'offrant aucune protection :

  • Abris de pique-nique - qui n'ont pas de murs ni mode de conduite de la foudre à la terre.
  • Toilettes extérieures - qui n'ont ni câblage ni plomberie pouvant conduire la foudre à la terre.

Si vous êtes piégé à l’extérieur loin d’un abri, tenez-vous à l’écart des objets élevés. Il s’agira, par exemple, d’arbres, de poteaux, de câbles et de clôtures. Abritez-vous dans une dépression de terrain.

Demeurez dans un lieu sûr pendant au moins 30 minutes après le dernier grondement du tonnerre. Environ un tiers des accidents ont lieu après l'orage, parce que les gens reprennent trop rapidement leurs activités en plein air.

Camping en arrière-pays

Camping en arrière-pays au lac Lorna, C.-B., 1998


Un lieu sûr, tel un immeuble avec câblage et plomberie ou un véhicule, est difficile à trouver dans l'arrière-pays. Voici quelques suggestions qui réduiront les risques de foudroiement en cas d'orage dans l'arrière-pays. Toutefois, il n'existe aucun lieu sûr à l'extérieur durant un orage.

  • Surveillez les conditions météorologiques et sachez à quel moment des orages sont prévus dans votre région.
  • Prévoyez vous éloigner de lieux à haut risque, tels que sommets, crêtes et terrain surélevé avant l'arrivée de l'orage.
  • Si vous entendez gronder le tonnerre alors que vous grimpez une montagne ou un versant exposé, dirigez-vous rapidement vers une dépression de terrain.
  • Évitez les endroits dégagés d'une largeur de 100 mètres ou plus.
  • Avant que n'éclate un orage, repérez un ravin sec ou une dépression, et, si vous êtes plusieurs, dispersez-vous pour réduire le risque de blessures multiples.
  • Si la foudre frappe à proximité, évitez d'être près d'arbres à gros tronc.

Un terrain montagneux ou un vent fort peut souvent réduire la distance à laquelle le tonnerre est audible. Planifiez à l'avance les mesures de sécurité à prendre, observez le ciel et dirigez-vous vers un lieu sûr pour réduire les risques d'être frappé par la foudre.

Autocaravanes et véhicules récréatifs

Évitez d'installer votre autocaravane ou véhicule récréatif (VR) sous un arbre isolé ou sous l'arbre le plus haut, près d'une clôture métallique ou au sommet d'une colline.

Si vous entendez le tonnerre, vous êtes à distance de frappe de la foudre. Réfugiez-vous rapidement en lieu sûr, soit dans un immeuble entièrement fermé, qui comprend câblage et plomberie, soit dans une automobile à toiture métallique. 

La foudre est conduite autour de la surface extérieure d'un véhicule à châssis métallique, ce qui a pour effet de protéger les occupants contre le risque d'électrocution. C'est ce qu'on appelle l'effet de cage de Faraday. À la condition que le passager n'entre pas en contact avec la coquille métallique extérieure, c'est-à-dire en touchant des pièces intérieures, telles que le volant, un bouton de l'autoradio ou la poignée d'une portière, il sera hors de danger.

Exemples de véhicules n'offrant aucune protection :

  • Tentes-caravanes avec parois de toile.
  • Véhicules récréatifs fabriqués en fibre de verre. Un éclair traverse ces types de véhicules.

Par contre, un véhicule récréatif en acier ou en aluminium protège ses occupants de la foudre.

Un véhicule récréatif peut être frappé par la foudre s'il est connecté à un réseau électrique (courant de stationnement) ou lorsque ses vérins sont en contact avec le sol durant un orage.

Si vous êtes piégé à l’extérieur loin d’un abri, tenez-vous à l’écart des objets élevés. Il s’agira, par exemple, d’arbres, de poteaux, de câbles et de clôtures. Abritez-vous dans une dépression de terrain.

Demeurez dans un lieu sûr pendant au moins 30 minutes après le dernier grondement du tonnerre. Environ un tiers des accidents ont lieu après l'orage parce que les gens reprennent trop rapidement leurs activités en plein air.

Il n'y a pas de lieu sûr à l'extérieur durant un orage, alors :

Quand le tonnerre gronde, rentrez vite!

Restes d'un pin brisé en éclats après avoir été frappé par la foudre.

Restes d'un pin brisé en éclats après avoir été frappé par la foudre.
Photo gracieusement fournie par le National Lightning Safety Institute

Les renseignements présentés ici proviennent des sources suivantes.

  • Lightning Injuries in Sports - Michael Cherington, 2001
  • Safety in the Presence of Lightning - Holle RL, Lopez RE, Howard KW et al., 1995
  • Lightning-cause death and injuries in the vicinity of trees - Holle RL
  • NOLS Backcountry Lightning Safety Guidelines - John Gookin, directeur des programmes d’études, National Outdoor Leadership School
  • Lightning and Recreational Vehicles - John McHale, septembre 2005
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :