Dangers de la foudre

Dans la plupart des esprits, être victime de la foudre signifie être frappé directement, avec blessures ou perte de vie. Toutefois, seulement un faible pourcentage des blessures résulte d’une atteinte directe par la foudre, comparativement à d’autres causes.

Les blessures peuvent être causées par :

  • un courant tellurique;
  • un éclair latéral;
  • un contact (avec un objet frappé par la foudre);
  • un traceur ascendant;
  • un foudroiement direct;
  • un traumatisme contondant.
Ce graphique montre la fréquence des principales causes de décès liés à la foudre (Holle et Cooper, 2008)
Fig. 1 - Ce graphique présente les six façons dont la foudre peut causer des fatalités ou des blessures.
Dangers de la foudre
Les façons dont la foudre peut causer des fatalités ou des blessures Pourcentage des blessures
Courant tellurique 40-50%
Éclair latéral 20-30%
Contact 15-25%
Traceurs ascendants 10-15%
Foudroiement direct 3-5%
Traumatisme contondant inconnu

Voici comment : un éclair qui se dirige vers le sol frappe généralement un objet, comme un arbre ou un grand poteau. Puis, le courant se disperse dans le sol et s’y dissipe. Les recherches démontrent qu’un éclair qui entre en contact avec le sol peut voyager jusqu’à 10 mètres. Des personnes ont même été blessées à 15 à 30 mètres du point d’impact.

Les courants telluriques et les éclairs latéraux sont responsables de 60% des blessures ou décès causés par la foudre. Lorsqu’on ajoute le pourcentage de personnes blessées par contact avec un poteau de clôture ou un arbre frappé par la foudre, cette proportion passe à 75%.

Explication des dangers de la foudre

Courants telluriques

La foudre pénètre dans la terre et s’y déplace, établissant ainsi des tensions de courant. Le corps peut se trouver en contact avec deux tensions différentes. C’est la différence de tension qui fait passer le courant à travers le corps. Dans l’image, lorsque la foudre frappe un arbre, vous pouvez voir le courant se propager le long du tronc, jusqu’aux racines. Même si vous n’êtes pas directement en dessous de l’arbre, la foudre peut se déplacer par les racines et créer un courant tellurique.

Fig. 2 - Exemple de la foudre qui frappe un arbre et de la façon dont cela occasionne des blessures dues au courant tellurique.

La foudre frappe l’arbre, descend dans le tronc et se rend dans les racines. La foudre entre en contact avec une personne qui se tient debout au-dessus des racines, à environ 10 mètres de l’arbre. Le courant de la foudre suit les racines jusqu’à la personne. L’image représentant la personne devient un squelette.

Éclairs latéraux

La foudre peut descendre le long d’un objet, puis changer de trajectoire et atteindre une victime proche. Dans l’image, la foudre frappe un arbre et se déplace jusqu’à la moitié de sa hauteur avant d’en sortir et d’atteindre la personne qui se tient près de l’arbre. Ne jamais chercher refuge sous un arbre isolé ou un autre objet haut, étant donné qu’un éclair latéral peut être projeté vers un autre objet situé à proximité pour rejoindre la terre.

Fig. 3 - Exemple de la foudre qui frappe un arbre et de la façon dont cela provoque des blessures dues aux éclairs latéraux.

La foudre frappe l’arbre et descend dans son tronc. La foudre sort à la moitié du tronc et touche une personne qui se tient debout à proximité. La personne est frappée par la foudre sur le côté de son corps. L’image représentant la personne devient un squelette.

Contact par le toucher d’un conducteur

La foudre peut créer un contact par l’intermédiaire d’un objet qu’une personne touche ou auquel elle s’agrippe, comme un arbre, un grillage ou un poteau de téléphone. Dans l’image, la foudre frappe l’arbre, descend le long du tronc, sort et atteint la personne qui est appuyée sur l’arbre. Dans une maison, les téléphones à fil et les conduites d’eau, comme les robinets, peuvent aussi entraîner ce type de blessures causées par la foudre.

Fig. 4 - Exemple de la foudre qui frappe un arbre et de la façon dont cela crée des blessures dues au contact par le toucher d’un conducteur.

La foudre frappe l’arbre et descend dans son tronc. Une personne appuyée sur l’arbre entre en contact avec la foudre. L’image de la personne devient un squelette.

Traceurs ascendants

Lors d’un orage, l’atmosphère autour et en dessous des nuages de tempête est électrifiée. Les traceurs ascendants surviennent lorsque du courant positif commence à monter du sol le long d’objets hauts. Si un courant descendant (connu comme étant un traceur par bonds) et un traceur ascendant se connectent, il y a une conduction et un éclair se produit. Les autres traceurs ascendants dans les environs de l’éclair principal ont quand même une charge électrique. Cette charge est beaucoup plus faible que celle de l’éclair principal, mais elle est suffisante pour entraîner des blessures ou la mort. C’est pourquoi il est toujours plus prudent de demeurer à l’intérieur lors d’un orage.

Foudroiement direct

La foudre frappe directement une victime. Le foudroiement direct n’est la cause que de 3 à 5 % des décès causés par la foudre.

Traumatisme contondant

Le traumatisme contondant est le résultat d’une onde de choc qui peut projeter une personne jusqu’à trois mètres, entraînant des blessures. Un traumatisme contondant peut également résulter d’un incendie, d’une explosion ou de la chute d’un objet causés par la foudre. Lorsqu’un arbre est touché par la foudre, les branches peuvent exploser et atteindre une personne qui se tient sous l’arbre.

Fig. 5 - Exemple de la foudre qui frappe un arbre et de la façon dont cela cause des blessures dues à un traumatisme contondant. 

La foudre frappe l’arbre. Une grosse branche de l’arbre se casse et tombe sur une personne qui se tient debout sous l’arbre. La personne tombe par terre.

Arcs en surface

Les arcs en surface, à courant élevé, résultent des courants telluriques. Sur les photos ci-dessous, ils apparaissent comme des arcs de lumière brillants qui irradient tout juste au-dessus de la surface du sol là où la foudre est tombée.

Le graphique ci-dessous illustre certains de ces phénomènes.

 

Photo: © Johnny Autery, 1984; Illustration: © John Gookin, 2010

Fig. 6 - Exemples des arcs en surface

Image A : Un éclair type qui frappe un arbre élevé. Deux traceurs ascendants ne rejoignent pas le traceur descendant.

Image B : Certains traceurs ascendants ne rejoignent pas le traceur descendant cependant leur courant est élevé, ce qui les rend très dangereux.

Image C : Un arc en surface provient de courants telluriques et il peut se propager à des dizaines de mètres du point où la foudre est tombée.

Image D : Un éclair latéral saute vers un objet voisin alors que le courant cherche à atteindre le sol.

Il n’est pas prudent de s’abriter sous un arbre lors d’un orage. Quand le tonnerre gronde, rentrez vite!

Pour plus de renseignements sur les moyens de se protéger contre la foudre, veuillez consulter notre section sur les mesures de sécurité en cas de foudre.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :