Protection, restauration et gestion de l’habitat des espèces en péril sur l’île Salt Spring

[PDF; 348 Ko]

Avec l’appui du Programme d’intendance de l’habitat (PIH) du gouvernement du Canada (volet des espèces en péril), l’organisation Salt Spring Island Conservancy (SSIC) a mené un projet d’intendance et de protection de l’habitat de trois ans de 2013-2014 à 2015-2016 ciblant 24 espèces figurant sur la liste de la Loi sur les espèces en péril (LEP).

Pourquoi ce projet est-il essentiel?

Comptant la plus grande densité d’espèces en péril de la Colombie-Britannique, la zone biogéoclimatique côtière rare du sapin de Douglas abrite 41 populations d’espèces en péril, notamment la petite chauve-souris brune (Myotis lucifugus) et la couleuvre à queue fine (Contia tenuis), deux espèces en voie de disparition, et la grenouille à pattes rouges du Nord (Rana aurora) dont la situation est particulièrement préoccupante. Les trois espèces figurent sur la liste de la LEP. Étant donné que 75 % de la région appartient à des propriétaires privés, les espèces en péril de cette zone biogéoclimatique sont menacées par le développement urbain et d’autres activités humaines.

Ce qui a été fait

La SSIC a acquis le terrain de 13 hectares du lac Blackburn qui abrite 11 espèces en péril, et a créé la réserve naturelle du lac Blackburn. Dans le cadre de visites auprès de propriétaires fonciers, la SSIC a bâti des relations solides avec les propriétaires en vue d’ajouter 60 hectares supplémentaires de terres protégées à la réserve naturelle de Makaroff existante, une zone qui abrite 18 espèces en péril. De plus, la SSIC a discuté de recommandations concernant le plan sur les incendies avec le district de protection contre les incendies de Cowichan pour réduire l’utilisation d’ignifuges chimiques en vue de prévenir la contamination et la future perte d’habitat pour 14 espèces en péril dans la réserve écologique du mont Tuam.

Au cours de ces trois années, la SSIC a mené des activités sur le terrain dans les réserves naturelles du lac Blackburn, de Makaroff et du mont Tuam afin d’atténuer les menaces indiquées dans les documents sur le rétablissement pour 24 espèces en péril. Ces activités comprenaient la désaffectation de routes, la mise en place de clôtures et de sentiers, le retrait des déchets, la restauration de milieux humides et de tronçons de cours d’eau, l’élimination de plantes envahissantes et la plantation d’espèces indigènes.

Réalisations de ce projet

  • Acquisition du terrain de 13 hectares du lac Blackburn et création de la réserve naturelle du lac Blackburn;
  • Désaffectation de 3,5 km de routes en vue de protéger l’habitat des espèces en péril contre le camping et l’utilisation illégale de véhicules tout-terrain;
  • Restauration de 23 milieux humides et plantation de végétaux indigènes dans la réserve naturelle du lac Blackburn afin de rétablir la végétation de l’habitat des espèces en péril;
  • Mise en place de 1,9 km de sentiers dans la réserve naturelle de Makaroff afin que les visiteurs suivent des chemins balisés dans le but de limiter les répercussions de l’activité humaine et de protéger les habitats des espèces en péril.
Photo d'une Couleuvre à queue fine
Photo : Couleuvre à queue fine ( Contia tenuis) © Laura Matthias

Importance de ce projet

La SSIC a accompli des progrès considérables en matière d’amélioration de l’habitat et d’atténuation des répercussions de l’activité humaine pour 24 espèces en péril sur l’île de Salt Spring.

Investissement: 2013-2014 à 2015-2016
Investissement: 2013-2014 à 2015-2016 Total des fonds
Fonds du PIH : 466 000 $
Appui recueilli auprès de partenaires : 683 170 $
Total : 1 149 170 $

Programme d'intendance de l'habitat - Volet des espèces en péril
Courriel : ec.pih-hsp.ec@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :