Restauration écoculturelle de la sagittaire latifoliée comme aliment traditionnel sur le territoire Katzie

[PDF; 328 Ko]

Avec l’appui du Fonds autochtone pour les espèces en péril (FAEP) du gouvernement du Canada (volet sur la prévention), la Première Nation Katzie (PNK) a mené un projet échelonné sur un an en 2014-2015 pour évaluer les habitats des milieux humides et des zones riveraines, planifier le rétablissement de la sagittaire latifoliée et établir la capacité interne visant à concevoir et à mettre en œuvre des projets de restauration écoculturelle.

Pourquoi ce projet est-il essentiel?

La sagittaire latifoliée (Sagittaria latifolia) ou sagittaire à larges feuilles est une plante qui croît dans le bassin versant du bas Fraser, en Colombie-Britannique, et qui a une importance culturelle en tant que source de nourriture historique et sacrée pour la PNK. À une époque, la sagittaire latifoliée était abondante dans une grande partie du bassin versant de la rivière Pitt et de la rivière Alouette, mais il n’en reste plus aujourd’hui que quelques parcelles. Le déclin de la sagittaire latifoliée est en grande partie attribuable à la perte de milieux humides adéquats.

Ce qui a été fait

La PNK a ciblé des zones prioritaires à des fins de restauration dans les réseaux hydrographiques des rivières Pitt et Alouette en tablant à la fois sur des données scientifiques occidentales et sur le savoir autochtone traditionnel transmis par les aînés de la PNK, ainsi que sur d’autres détenteurs de connaissances. Trois membres de la PNK et un biologiste spécialiste de la restauration qui a été embauché à cette fin ont recueilli des tubercules de sagittaire latifoliée et dans le cadre d’une expérimentation, les ont plantés dans des contenants pour déterminer les meilleures conditions de croissance. Les membres de la PNK ont également commencé à effectuer des recherches et à rédiger un plan de restauration écoculturelle pour le territoire traditionnel Katzie. Les renseignements colligés seront étayés de façon à mobiliser des groupes communautaires dans les pratiques clés de restauration et à combler les lacunes dans les connaissances sur la sagittaire latifoliée et sur d’autres espèces précieuses sur le plan culturel pour les Katzie et d’autres Premières Nations.

Réalisations dans le cadre de ce projet

  • Détermination d’environ 20 hectares d’habitats riverains prioritaires pour la restauration et le rétablissement de la sagittaire latifoliée.
  • Conception d’un protocole pour l’expérimentation de la culture en pots, assorti des détails nécessaires aux activités actuelles et futures de restauration de la sagittaire latifoliée.
  • Plantation et surveillance de 16 pots d’expérimentation dans lesquels ont été plantés des tubercules de sagittaire latifoliée recueillis à l’état sauvage afin de déterminer les conditions de croissance optimales.
Photo d'une Sagittaire latifoliée, ou sagittaire à larges feuilles
Photo : Sagittaire latifoliée, ou sagittaire à larges feuilles ( Sagittaria latifolia) © Roma Leon

Importance de ce projet

La PNK a accru la capacité communautaire de mettre en œuvre des projets de restauration écoculturelle pour rétablir la sagittaire latifoliée et d’autres plantes précieuses sur le plan culturel qu’on trouve traditionnellement dans le bassin du bas Fraser.

Investissement: 2014 à 2015
Investissement: 2014 à 2015 Total des fonds
Fonds du FAEP : 16 350 $
Investissement recueilli auprès de partenaires : 44 050 $
Total : 60 400 $


Fonds autochtone pour les espèces en péril - Volet sur la prévention
Courriel: ec.faep-afsar.ec@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :