Codes d’estimation des émissions du secteur de la potasse

Table 1 : Catégories de sources génériques du secteur de la potasse et codes d'estimation des émissions de l'Inventaire national des rejets de polluants
Identification de la source Source Catégorie Méthode de quantification des émissions actuellement utilisée par le secteur Méthode recommandée de quantification des émissions Codes recommandés d'estimation des émissions de l'Inventaire national des rejets de polluants pour la déclaration des émissions
Cheminée principale Cheminée du sécheur Cheminée ou rejets ponctuels Code M3 + Facteur de correction SPPA (MP10 et MP2,5 seulement) M3 (méthode d'essais humides à la source, avec d'autres outils d'estimation, si appropriés) M3 (l'utilisation du facteur de correction SPPA doit être mentionnée dans le champ « Commentaires »)
Sécheur à lit fluidisé Cheminée du sécheur Cheminée ou rejets ponctuels
Sécheur rotatif Cheminée du sécheur Cheminée ou rejets ponctuels
Refroidisseur de produit Cheminée du sécheur Cheminée ou rejets ponctuels
Précipitateur Cheminée du sécheur Cheminée ou rejets ponctuels
Autre Cheminée du sécheur Cheminée ou rejets ponctuels
Compactage Cheminée de poussière Cheminée ou rejets ponctuels M3, O, E1 (en supposant que le fabricant a précisé les définitions) M3 (méthode 201A de l'EPA des États-Unis pour les MP2,5 filtrables) M3 
Récupération Cheminée de poussière Cheminée ou rejets ponctuels
Chargement Cheminée de poussière Cheminée ou rejets ponctuels
Tamis de minerai brut Cheminée de poussière Cheminée ou rejets ponctuels
Courroies de répartition Cheminée de poussière Cheminée ou rejets ponctuels
Trémie de mélange Cheminée de poussière Cheminée ou rejets ponctuels
Circuit de poussière Cheminée de poussière Cheminée ou rejets ponctuels
Concassage et transfert Cheminée de poussière Cheminée ou rejets ponctuels
Dimensionnement et compactage Cheminée de poussière Cheminée ou rejets ponctuels
Chambre de transfert Cheminée de poussière Cheminée ou rejets ponctuels
Réservoir de boue de poussière Cheminée de poussière Cheminée ou rejets ponctuels
Autre Cheminée de poussière Cheminée ou rejets ponctuels
Chaudières de centrales électriques Cheminée d'aération Cheminée ou rejets ponctuels E2 (CGA), base de données « Factor Information Retrieval » (FIRE) de l'Environmental Protection Agency (EPA) des États-Unis et calculateur de l'Inventaire national des rejets de polluants relatif aux combustibles liquides E2 (calculateur CGA relatif au gaz naturel et calculateur de l'Inventaire dans la boîte à outils relatif aux combustibles liquides) E2
Générateur de réserve Cheminée d'aération Cheminée ou rejets ponctuels E2 (EPA-42 des États-Unis) E2 (calculateur de l'Inventaire dans la boîte à outils relatif aux combustibles liquides - moteurs diesel) E2
Extraction minière Extraction minière Cheminée ou rejets ponctuels M3, O, E2 (calculateur de l'Inventaire)   O ou E2
Combustion du gaz naturel - Divers (petits dispositifs de chauffage ou chaudières et sécheurs de centrales électriques qui n'ont pas été pris en compte) Combustion du gaz naturel Cheminée ou rejets ponctuels, autres rejets non ponctuels E2 (CGA) et base de données Fire de l'EPA des États-Unis E2 (calculateur CGA relatif au gaz naturel) E2
Combustion - Appareils de chauffage au propane   Autres rejets non ponctuels E2 (calculateur de l'Inventaire) E2 (calculateur de l'Inventaire relatif aux appareils de chauffage au propane dans la boîte à outils) E2
Camions à pierre, camionnettes   Poussière de routes E2 (calculateur de l'Inventaire) E2 (calculateur de l'Inventaire relatif à la poussière de routes industrielles non asphaltées dans la boîte à outils) E2
Routes non asphaltées   Poussière de routes
Construction   Poussière de routes
Travaux de terrassement   Autres rejets non ponctuels E2 (facteurs de construction?) Consulter le chapitre 13.2.3 de l'AP-42 (tableau 13.2.3-1, sections I et II). La poussière des routes est exclue étant donné qu'elle est prise en considération sous d'autres sources d'émissions. E2
Émission fugitive Émission fugitive (comprend les ventilateurs muraux, la poussière de chargement qui n'a pas été capturée par l'équipement de contrôle des émissions de poussière, les bâtiments d'entreposage, etc.) Émission fugitive E1 (SPPA), O (SPPA) E1 (SPPA) E1

Codes de méthodes d'estimation - Inventaire national des rejets de polluants

M1 - Surveillance en continu des émissions
S/O - Sans objet
M2 - Contrôle prédictif des émissions
NI - Aucune information disponible
O - Estimations techniques
E1 - Facteurs d’émission propres à l'installation
M3 - Test à la source
E2 - Facteurs d'émission publiés
C - Bilan massique

b) Orientations générales sur l'utilisation des codes d'estimation des émissions de l'Inventaire national des rejets de polluants concernant l'industrie de la potasse

Il existe quatre codes d'estimation des émissions couramment utilisés par les installations de production de potasse pour déclarer les données sur les matières particulaires dans le cadre de l'Inventaire national des rejets de polluants, à savoir : tests à la source (M3), facteurs d'émission propres à l'installation (E1), facteurs d'émission publiés (E2) et estimations techniques (O).

Le code « M3 » désigne une méthode de mesure comprenant la détermination de la concentration d'une ou de plusieurs substances, à savoir les matières particulaires totales, MP10 et MP2,5 en ce qui concerne le secteur de la potasse. La concentration de chaque substance est ensuite multipliée par le débit volumétrique afin de déterminer la quantité de la substance rejetée par unité de temps. Cette quantité peut être divisée par le débit pour obtenir une émission par unité de production ou elle peut être multipliée par le temps d'exploitation afin de calculer une émission annuelle. Les propriétaires ou exploitants de l'installation doivent déclarer les données à partir de cet ensemble de résultats de tests à la source habituellement menés dans le but de démontrer la conformité à une exigence réglementaire ou à une directive formulée par des autorités réglementaires.  

Si les tests d'échantillonnage effectués à la source sont réalisés plusieurs fois pour la même source dans une installation, les propriétaires ou exploitants de l'installation peuvent élaborer leurs propres facteurs d'émission relatifs à l'installation qui servent à établir un lien entre la quantité de substances rejetées dans l'atmosphère par cette source et une opération quelconque (p. ex. le volume de produits fabriqués au cours d'une période définie). Ces facteurs d'émission propres à l'installation « E1 » pourraient alors être utilisés aux fins de déclaration de données pour l'installation en particulier.

Le code « E2 » est destiné à être utilisé lorsque les facteurs d'émission sont établis à partir d'un grand nombre de résultats de tests effectués à la source ou d'échantillonnage dans une ou plusieurs installations pour le même secteur d'activité ou pour le même type d'équipement servant aux procédés (p. ex. équipement de combustion de combustibles) et qui sont publiés par les associations industrielles ou les organismes gouvernementaux afin de rendre l'information facilement accessible aux fins d'utilisation par les secteurs industriels ou dans une juridiction particulière..

Le code « O » est une méthode d'estimation comprenant l'utilisation des connaissances des propriétés chimiques et physiques, des propriétés de conception de l'équipement, ainsi que des principes d'ingénierie en ce qui concerne le calcul de rejets de polluant par une source d'émission. En général, cette méthode est la moins souhaitable, étant donné que les résultats sont habituellement des approximations brutes. Cependant, lorsqu'aucune autre méthode d'estimation n'est facilement accessible, il s'agit parfois de la meilleure méthode à adopter, pourvu que ces approximations soient raffinées à mesure que de meilleures données deviennent disponibles.      

Environnement Canada recommande d'utiliser des méthodes cohérentes pour estimer les émissions de polluants relatives aux mêmes sources d'émission parmi les différentes installations de production de potasse, et de préciser ces méthodes. 

De plus, les techniques de quantification standard utilisées pour estimer les émissions doivent être mentionnées et tous les documents qui s'y rapportent doivent être rendus facilement accessibles au public.  

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :