Réseau mondial d’échantillonnage atmosphérique passif

Le réseau d’échantillonnage atmosphérique passif (EAP) est un programme clé qui produit des données comparables sur les polluants organiques persistants (POP) à l’échelle mondiale. Le programme a vu le jour en décembre 2004 dans le cadre d’une étude pilote de deux ans, avant d’évoluer vers un réseau qui comprend plus de 50 sites sur sept continents. Douze de ces sites sont situés au Canada et fournissent des données sur les produits chimiques d’intérêt prioritaire présents dans l’atmosphère canadienne.

Le réseau d’EAP, qui mesure les POP et les produits chimiques d’intérêt prioritaire présents dans l’atmosphère, a comme objectifs :

  1. de montrer qu’il est possible d’utiliser des échantillonneurs d'air passifs;
  2. de déterminer les tendances spatiales et temporelles dans l’atmosphère;
  3. de filtrer et d’identifier des nouveaux produits chimiques présents dans l’atmosphère;  
  4. de fournir des données utiles pour évaluer le transport atmosphérique à longue distance à l’échelle régionale et mondiale.
Échantillonneurs d'air passifs déployés à Temple Basin dans l’Arthur's Pass, en Nouvelle-Zélande.
Échantillonneurs d'air passifs déployés à Temple Basin dans l’Arthur's Pass, en Nouvelle-Zélande.


Le déploiement d’échantillonneurs d'air passifs à l’échelle mondiale au cours de plusieurs années permettra d’établir des tendances temporelles et, par conséquent, de déterminer l’efficacité des mesures antipollution visant les produits chimiques ciblés.

Le transfert de technologies et le renforcement des capacités sont des aspects clés du programme d’EAP. La collaboration avec de nombreux groupes internationaux, dans le cadre d’échanges de professionnels ou de partenariats, a permis de mettre au point des capacités d’échantillonnage et de générer de nouvelles données mondiales sur les POP et les produits chimiques d’intérêt prioritaire.


Échantillonneurs d'air passifs déployés à Gosan dans l’île Jeju, en République de Corée.
Échantillonneurs d'air passifs déployés dans les Andes boliviennes, 5 200 mètres au-dessus du niveau de la mer.
Échantillonneurs d'air passifs déployés à Gosan dans l’île Jeju, en République de Corée.
Échantillonneurs d'air passifs déployés dans les Andes boliviennes, 5 200 mètres au-dessus du niveau de la mer.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :