Refuge d’oiseaux migrateurs d’Esquimalt-Lagoon

Refuge d'oiseaux migrateurs d'Esquimalt-Lagoon - Paysage
Photo : © Environnement et Changement climatique Canada. Refuge d'oiseaux migrateurs d'Esquimalt-Lagoon : Paysage.

Le refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) d'Esquimalt-Lagoon est situé à 10 km à l'ouest de Victoria, en Colombie-Britannique. Esquimalt-Lagoon est une lagune d'eau salée située à l'extrémité sud de l'île de Vancouver. Les hautes terres environnantes sont peuplées de forêts de conifères côtières parsemées de terres défrichées pour les bâtiments et les utilisations connexes. La végétation est composée de douglas de Menzies, de sapins grandissimes et de cèdres rouges de l'Ouest au niveau des arbres, et de fougères de Boston, d'achlydes à trios folioles, de trilles, et de tiarelles cordifoliées dans le sous-étage. Un petit cours d'eau, le ruisseau Glen, entre dans la lagune à partir du nord, et les parties inférieures du cours d'eau alimentent la truite fardée qui utilise la lagune comme principal habitat d'alimentation. La lagune est reliée à la mer par un étroit chenal au bout d'une longue flèche de sable et de gravier qui s'étend sur toute la longueur de la lagune en direction du nord-est. Dans la lagune elle-même, des bivalves, des laitues de mer et des zostères marines sont abondants.

Importance du refuge d'oiseaux migrateurs

La lagune, en raison de son emplacement abrité et de l'accès facile à la nourriture qu'elle offre, attire un grand nombre d'oiseaux aquatiques comme le Foulque d'Amérique, le Canard colvert, le Canard pilet et la Sarcelle d'hiver, qui se trouvent le plus souvent le long des rives de la lagune et à l'extrémité nord-est, où les eaux sont peu profondes. Des canards plongeurs comme le Fuligule à dos blanc, le Petit Garrot et l'Érismature rousse fréquentent les eaux plus profondes de la lagune, en particulier le long du côté nord. Deux îles de bancs de gravier constituent des aires de repos importantes pour la sauvagine et les goélands, et un affleurement rocheux fournit un site de repos pour les Cormorans et les Grands Hérons.

Des oiseaux rares dans la zone se trouvent aussi souvent près de la lagune; ces oiseaux comprennent le Canard siffleur, le Harle couronné, l'Huîtrier de Bachman, le Pluvier bronzé, la Sterne pierregarin, et la Sturnelle de l'Ouest. La lagune inférieure devient extrêmement importante pour la sauvagine, en particulier pour les individus qui hivernent dans l'arrière-pays pendant les périodes de temps froid lorsque les lacs et les étangs d'eau douce gèlent.

Accès et activités

Les ROM ont pour objet la protection et la conservation des oiseaux migrateurs. Les activités qui pourraient nuire aux oiseaux migrateurs, à leurs nids ou à leurs œufs sont interdites.

Les ROM ont pu, et c'est encore le cas aujourd'hui, être créés sur des terres territoriales, fédérales et privées. Les conditions d'accès aux refuges varient d'un site à l'autre et sont établies par le propriétaire et le gestionnaire des terres.

Dans les ROM situés sur le territoire domanial fédéral, Environnement et Changement climatique Canada est responsable de la gestion et de la protection des oiseaux migrateurs, de leurs nids, de leurs œufs et de l'habitat. Dans les ROM situés sur le territoire domanial provincial, Environnement et Changement climatique Canada est responsable de la protection des oiseaux migrateurs et de leurs nids, tandis que le garde-chasse en chef de la province est responsable de la gestion de l'habitat. Dans les ROM situés sur des terres de propriété privée ou municipale, Environnement et Changement climatique Canada est responsable de la protection des oiseaux migrateurs et de leurs nids et la gestion de l'habitat relève du propriétaire des terres.

Les interdictions générales relatives au Règlement sur les refuges d'oiseaux migrateurs s'appliquent au ROM d'Esquimalt-Lagoon : à moins de détenir un permis délivré par Environnement et Changement climatique Canada ou que la réglementation l'autorise spécifiquement, la chasse aux oiseaux migrateurs est interdite et nul ne peut déranger, détruire ou prendre leurs nids, et nul ne peut avoir en sa possession un oiseau migrateur vivant ou mort, ou le nid ou l'œuf d'un oiseau migrateur. La possession d'armes à feu ou d'engin de chasse est interdite et les chiens et les chats ne doivent pas être laissés en liberté.

Des interdictions ou restrictions d'accès imposées par les propriétaires fonciers du ROM, y compris l'Université Royal Roads (en anglais seulement) et des propriétaires privés, peuvent également s'appliquer.

Afin d'obtenir de plus amples renseignements sur l'accès, les activités et les permis dans les ROM, veuillez consulter la section Gestion et activités du site Web Refuges d'oiseaux migrateurs. Afin d'obtenir de plus amples renseignements sur les aires protégées d'Environnement et Changement climatique Canada, veuillez communiquer avec le bureau régional.

Il est entendu que le présent document ne porte pas atteinte à la protection des droits existants -- ancestraux ou issus de traités -- des peuples autochtones du Canada découlant de leur reconnaissance et de leur confirmation au titre de l'article 35 de la Loi constitutionnelle de 1982.

Carte du refuge

  • Carte des limites du refuge d'oiseaux migrateurs d'Esquimalt-Lagoon
Description longue pour la Carte

Carte indiquant l'emplacement du refuge d'oiseaux migrateurs d'Esquimalt-Lagoon par rapport à la Colombie-Britannique, à Colwood, à Esquimalt, à Esquimalt-Lagoon et au détroit de Juan de Fuca. La carte indique les limites du refuge, qui renferme Esquimalt-Lagoon et une petite parcelle des terres avoisinantes. L'échelle de la carte est en centaines de mètres.

Cette carte est à titre indicatif seulement et ne doit pas être utilisée pour définir les limites juridiques. Vous pouvez aussi utiliser Google Maps pour situer le refuge d'oiseaux migrateurs d'Esquimalt-Lagoon (en anglais seulement). Notez cependant que Google Maps est une source d'information complémentaire et ne remplace en aucun cas ni la carte ni le nom officiel du site.

Tableau sommaire

Tableau sommaire du refuge d'oiseaux migrateurs d'Esquimalt-Lagoon
Catégorie Information
Désignation de l'aire protégée Refuge d'oiseaux migrateurs
Province ou territoire Colombie-Britannique
Latitude/longitude 48° 25 'N, 123° 28' O
Superficie en hectares (ha) 134 ha
Date de création (publication dans la Gazette du Canada) 1931
Catégorie de gestion de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) N/A
Désignations supplémentaires Aucune
Type d'habitat principal Lagune à marée (90 %), flèche marine (> 5 %), forêt côtière (< 5 %)
Espèces clés d'oiseaux Foulque d'Amérique, Canard colvert, Canard pilet, Sarcelle d'hiver, Canard d'Amérique, Fuligule à dos blanc, Petit Garrot, Érismature rousse, Cormorans, Grand Héron, Canard siffleur, Harle couronné, Huîtrier de Bachman, Pluvier bronzé, Sterne pierregarin et Sturnelle de l'Ouest
Espèces inscrites sous la Loi sur les espèces en péril (LEP) Grand Héron
Organisme de gestion Service canadien de la faune, région du Pacifique et du Yukon
Propriétaires des terres Université Royal Roads, province de la Colombie-Britannique et propriétaires privés

Coordonnées

Environnement et Changement climatique Canada - Région du Pacifique et du Yukon
Service canadien de la faune
Conservation des écosystèmes
5421, chemin Robertson
Delta (Colombie-Britannique)
V4K 3N2
Sans frais : 1-800-668-6767 (au Canada seulement)
Courriel : ec.enviroinfo.ec@canada.ca
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :