Refuge d’oiseaux migrateurs de l’Île-Eleanor

Le refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) de l'île-Eleanor est situé au nord de Gravenhurst, Ontario. Il permet aux oiseaux aquatiques coloniaux de nicher et de se reposer.

Importance du refuge : oiseaux migrateurs et espèces sauvages

Le refuge d’oiseaux migrateurs de l’Île-Eleanor couvre une petite île rocheuse située dans la partie inférieure du lac Muskoka, en Ontario, à environ 1,6 km de la partie continentale. L’île est la propriété et est géré par Environnement et Changement climatique Canada, en tant que réserve nationale de faune. Ce refuge est reconnu pour abriter l’une des rares colonies de goélands et de hérons dans la région.

En 1970, on a signalé que le refuge comptait de 20 à 30 couples de grands hérons nicheurs et environ 300 couples de goélands nicheurs, principalement des goélands à bec cerclé et quelques goélands argentés. En 1983, 23 nids de grands hérons ainsi que 30 grands hérons ont été observés (cinq oiseaux se trouvaient dans leur nid et 25 autres étaient en train de voler). Puis, en 2009, 238 nids de cormorans à aigrettes et 30 nids de grands hérons ont été relevés dans les arbres, tandis que 266 nids de goélands argentés ont été trouvés au sol. Aucun goéland à bec cerclé n’a été aperçu au cours de cette visite et cette espèce semble avoir abandonné le site entre 1983 et 2009. Bien qu’il soit très improbable que la présence des cormorans ait amené cette espèce à quitter le site, il est intéressant de noter que l’apparition des cormorans nichant dans les arbres ne semble pas avoir de répercussions négatives sur le nombre de hérons nicheurs. L’un des facteurs qui auraient pu amener les goélands argentés à ne plus considérer l’île comme une aire de nidification appropriée pourrait être l’expansion des arbustes et des herbes denses qui réduisent considérablement l’espace de nidification disponible au sol.

Grand Héron
Grand héron dans le ROM de l’Île-Eleanor. Photo : Serena Keay
 

Le saviez-vous?

À la fin du XIXe siècle, alors considérées comme de nouveaux accessoires de mode populaires, les plumes blanches étaient utilisées pour décorer les chapeaux et les robes. Cette nouvelle tendance fut d’ailleurs à l’origine du déclin important de la population des goélands à bec cerclé ainsi que de celle de nombreuses autres espèces de goélands. Le Traité sur les oiseaux migrateurs de 1916 conclu entre le Canada et les États-Unis a mis un frein à la chasse à ces oiseaux. Le goéland à bec cerclé est par ailleurs aujourd’hui redevenu un oiseau très abondant au Canada.

Paysage

Le côté ouest de cette minuscule île constitue son point le plus élevé, avec un terrain qui descend progressivement en pente vers l’est. La paroi rocheuse de l’ouest est escarpée et descend abruptement dans l’eau. Cette partie plus élevée de l’île est composée de rochers de granite principalement dénudés et arrondis, avec des mottes d’herbes et des arbustes dispersés. La partie est de l’île est couverte d’un mélange de chênes rouges, de thuyas occidentaux, de pins blancs et de différents arbustes, dont le sureau. Près de la moitié des pins présents sur l’île sont morts. La partie centrale de l’île est recouverte de graminées et de framboisiers.

Paysage
Paysage du refuge d’oiseaux migrateurs de l’Île-Eleanor. Photo : Blake A. Mann

Carte du refuge

Carte du refuge d'oiseaux migrateurs de l'île-Eleanor
  • Description longue

    Carte montrant l'emplacement du refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) de l'île Eleanor par rapport à l'Ontario, à l'île Browning et au lac Muskoka. La carte indique les limites du ROM de l'île-Eleanor ainsi que celles de la réserve nationale de faune (RNF) de l'île-Eleanor. Ces deux aires protégées se superposent entièrement. Elles sont situées au sud-est de l'île Browning et au nord-ouest de Muskoka Beach. L'échelle de la carte est en demi-kilomètre. Les eaux permanentes ainsi que les routes sont indiquées sur la carte. Un médaillon montre l'emplacement du refuge dans le Canada.

Accès au refuge

Des refuges d’oiseaux migrateurs, comme celui de l’île Eleanor, sont établis à la grandeur du pays afin de protéger les oiseaux migrateurs pendant les périodes critiques de leur cycle vital. Que ces refuges servent de lieu d’alimentation, de repos ou de nidification, ils jouent un rôle important dans la survie de nombreuses espèces d’oiseaux. L’accès du public au refuge d’oiseaux migrateurs de l’Île-Eleanor est interdit. L’île Eleanor est une Réserve nationale de faune (RNF) et selon la législation, Environnement et Changement climatique Canada a le pouvoir d'interdire toute activité dans une RNF qui pourrait nuire à la conservation des espèces sauvages.

Si vous souhaitez obtenir de plus amples renseignements sur les activités permises dans les refuges d’oiseaux migrateurs, veuillez consulter la section Gestion et activités du site Web. Pour obtenir de plus amples renseignements sur le refuge d’oiseaux migrateurs de l’Île-Eleanor, veuillez communiquer avec notre bureau régional.

Éléments clés au sujet du refuge d’oiseaux migrateurs de l’Île-Eleanor

Désignation de l’aire protégée Refuge d’oiseaux migrateurs
Province ou territoire Région de l’Ontario
Latitude et longitude 44°59' N, 79°30' O
Taille 0,6 hectare
Date de création (publication dans la Gazette du Canada) 1971
Catégorie de gestion de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) Réserve naturelle intégrale (disponsible en anglais seulement)
Autre désignation Réserve nationale de faune de l’Île-Eleanor
Type d’habitat principal Arbustes/arbres, rochers dénudés/arbustes et graminées dispersés, graminées/arbustes
Espèces clés d’oiseaux Grand héron, goéland argenté et cormoran à aigrettes
Autre espèce Goéland à bec cerclé
Espèces inscrites sous la Loi sur les espèces en péril (LEP) Aucune
Organisme de gestion Service canadien de la faune, région de l’Ontario
Propriétaire foncier Service canadien de la faune, région de l’Ontario

Lien connexe

Refuge d’oiseaux migrateurs de l’Île-Eleanor sur Google Maps (Google Maps est une source d'information complémentaire qui aide à situer le refuge d’oiseaux migrateurs et ne remplace en aucun cas ni la carte ni le nom officiel du site)

Coordonnées

Environnement et Changement climatique Canada – région de l’Ontario
Service canadien de la faune
Conservation des écosystèmes
4905, rue Dufferin
Toronto (Ontario)  M3H 5T4

Sans frais : 1-800-668-6767 (au Canada seulement)
Adresse électronique : ec.enviroinfo.ec@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :