Refuge d’oiseaux migrateurs de l’île Machias Seal

Refuge d'oiseaux migrateurs de l'île Machias Seal
>Photo : © C. Buhariwalla. Refuge d'oiseaux migrateurs de l'île Machias Seal : Macareux moines.

Le refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) de l'île Machias Seal est une petite île océanique dépourvue d'arbres s'élevant à peine à 9 mètres au-dessus du niveau de la mer. Il est situé à 20 km au large de la pointe sud-ouest de l'île de Grand Manan dans la baie de Fundy. Il s'agit d'une petite île en forme de larme qui s'étend sur seulement environ 550 mètres de long et 250 mètres de large. Autrefois, elle présentait un grave danger pour les navires jusqu'à ce qu'un phare permanent soit construit en 1832. Ce dernier est toujours opérationnel. Les régions les plus élevées de l'île sont recouvertes de prés verts luxuriants et contrastent nettement avec les côtes rocheuses sur lesquelles viennent s'écraser les vagues.

Importance du refuge d'oiseaux migrateurs

Cette petite île abrite l'une des plus importantes colonies de nidification des oiseaux de mer dans le golfe du Maine. À une certaine époque, les Sternes arctiques et les Sternes pierregarin étaient les plus nombreuses sur l'île. Toutefois, le nombre d'oiseaux nichant ici a diminué, car la nourriture était de moins en moins disponible autour de l'île, entre autres.

L'île Machias Seal abrite également l'une des colonies de Macareux moine les plus méridionales (bien plus de 1 000 couples), dont l'aire de reproduction s'étend au nord jusqu'au Groenland. Le Petit Pingouin est l'autre membre de la famille des pingouins qui niche sur l'Île Machias Seal. Il est plus grand que le Macareux moine, possède un plumage noir et blanc immaculé, et un anneau blanc distinctif autour du bec. Environ 100 couples nichent ici. L'Océanite cul-blanc niche également ici, bien que les visiteurs ne l'aperçoivent que rarement, car elle trouve sa nourriture en mer ou se cache dans ses terriers de nidification.

En plus des oiseaux marins, quelques oiseaux terrestres nichent sur l'île Machias Seal, notamment le Bruant des prés, le Chevalier grivelé, l'Hirondelle bicolore et l'Hirondelle rustique. La liste des oiseaux migrateurs et des visiteurs fortuits est extrêmement impressionnante (bien plus de 100 jusqu'à présent), et comprend plusieurs espèces peu communes et rares. Chaque année, plus de 1 200 naturalistes et photographes visitent le refuge.

Accès et activités

Les ROM ont pour objet la protection et la conservation des oiseaux migrateurs. Les activités qui pourraient nuire aux oiseaux migrateurs, à leurs nids ou à leurs œufs sont interdites.

Les ROM ont pu, et c'est encore le cas aujourd'hui, être créés sur des terres territoriales, fédérales et privées. Les conditions d'accès aux refuges varient d'un site à l'autre et sont établies par le propriétaire et le gestionnaire des terres.

Dans les ROM situés sur le territoire domanial fédéral, Environnement et Changement climatique Canada est responsable de la gestion et de la protection des oiseaux migrateurs, de leurs nids, de leurs œufs et de l'habitat. Dans les ROM situés sur le territoire domanial provincial, Environnement et Changement climatique Canada est responsable de la protection des oiseaux migrateurs et de leurs nids, tandis que le garde-chasse en chef de la province est responsable de la gestion de l'habitat. Dans les ROM situés sur des terres de propriété privée ou municipale, Environnement et Changement climatique Canada est responsable de la protection des oiseaux migrateurs et de leurs nids et la gestion de l'habitat relève du propriétaire des terres.

L'île Machias Seal est une station de phare opérationnelle gérée par la Garde côtière canadienne de Pêches et Océans Canada. L'accès public au ROM n'est pas restreint, sauf pendant la saison de nidification (juin et juillet), lorsqu'un permis d'entrée est requis. Les interdictions générales relatives au Règlement sur les refuges d'oiseaux migrateurs s'appliquent à ce site : à moins de détenir un permis délivré par Environnement et Changement climatique Canada ou que la réglementation l'autorise spécifiquement, la chasse des oiseaux migrateurs est interdite et nul ne peut déranger, détruire ou prendre leurs nids, et nul ne peut avoir en sa possession un oiseau migrateur vivant ou mort, ou le nid ou l'œuf d'un oiseau migrateur. La possession d'armes à feu ou d'engin de chasse est interdite et les chiens et les chats ne doivent pas être laissés en liberté.

Afin d'obtenir de plus amples renseignements sur l'accès, les activités et les permis dans les ROM, veuillez consulter la section Gestion et activités du site Web refuges d'oiseaux migrateurs. Afin d'obtenir de plus amples renseignements sur les aires protégées d'Environnement et Changement climatique Canada, veuillez communiquer avec le bureau régional.

Il est entendu que le présent document ne porte pas atteinte à la protection des droits existants -- ancestraux ou issus de traités -- des peuples autochtones du Canada découlant de leur reconnaissance et de leur confirmation au titre de l'article 35 de la Loi constitutionnelle de 1982.

Carte du refuge

  • Carte du refuge d'oiseaux migrateurs de l'île Machias Seal
Description longue pour la Carte

Carte indiquant l'emplacement du refuge d'oiseaux migrateurs de l'île Machias Seal par rapport à l'île Machias Seal et à la baie de Fundy. La carte indique les limites du refuge, qui renferme l'île Machias Seal et une partie des eaux environnantes de la baie de Fundy. L'échelle de la carte est en dixièmes de kilomètre.

Cette carte est à titre indicatif seulement et ne doit pas être utilisée pour définir les limites juridiques. Vous pouvez aussi utiliser Google Maps pour situer le refuge d'oiseaux migrateurs de l'île Machias Seal (en anglais seulement). Notez cependant que Google Maps est une source d’information complémentaire et ne remplace en aucun cas ni la carte ni le nom officiel du site.

Tableau sommaire

Tableau sommaire du refuge d'oiseaux migrateurs de l'île Machias Seal
Catégorie Information
Désignation de l'aire protégée Refuge d'oiseaux migrateurs
Province ou territoire Nouveau­Brunswick
Latitude/longitude 44° 30' N, 67° 06' O
Superficie en hectares (ha) 1046 ha
Date de création (publication dans la Gazette du Canada) 1944
Catégorie de gestion de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) III - Monument ou élément naturel
Désignations supplémentaires
Type d'habitat principal Terrain aménagé (4 %), zone végétalisée (50 %), roches exposées (46 %)
Espèces clés d'oiseaux Sterne arctique, Sterne pierregarin, Macareux moine, Petit Pingouin, Océanite cul-blanc, Bruant des prés, Chevalier grivelé, Hirondelle bicolore et Hirondelle rustique
Espèces inscrites sous la Loi sur les espèces en péril (LEP) Aucune
Organisme de gestion Service canadien de la faune, région de l’Atlantique
Propriétaire des terres Pêches et Océans Canada

Liens Connexes

Vidéo des Macareux moines au refuge d'oiseaux migrateurs de l'île Machias Seal

Coordonnées

Environnement et Changement climatique Canada - Région de l'Atlantique
Service canadien de la faune
Programme des zones protégées
17, allée Waterfowl
Sackville (Nouveau-Brunswick)
E4L 1G6
Sans frais : 1-800-668-6767 (au Canada seulement)
Courriel : ec.enviroinfo.ec@canada.ca
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :