Refuge d’oiseaux migrateurs de Senneville

Le refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) de Senneville est localisé dans le sud-ouest de l'Île de Montréal, au Québec. Il comprend plusieurs habitats importants pour les oiseaux.

Importance du refuge : oiseaux migrateurs et espèces sauvages

Le refuge d’oiseaux migrateurs de Senneville est situé à l’extrémité ouest de l’île de Montréal et chevauche le village de Senneville et la ville de Sainte-Anne-de-Bellevue. Créé en 1936 pour protéger la grande diversité d’oiseaux qui fréquentent ce secteur durant leur nidification ou leur migration, le refuge comporte un éventail d’habitats, y compris une grande zone boisée.

Image d'un nid d'oeufs de bécasse d'Amérique
Bécasse d’Amérique

Plusieurs espèces d’oiseaux nichent dans le refuge, notamment :  

  • le grand pic
  • le chevalier grivelé
  • la bécassine de Wilson
  • la bécasse d’Amérique
  • le busard Saint‑Martin
  • le petit-duc maculé
  • le grand‑duc d’Amérique
Image d'un pivert pilé dans un arbre
Grand Pic. Photo: Benoit Audet

De nombreuses autres espèces d’oiseaux sont observées dans cette aire protégée, entre autres des hirondelles, des oiseaux chanteurs (passereaux) et des pics. La diversité d’oiseaux et la présence d’espèces en péril, comme le goglu des prés, témoignent de l’importance du refuge dans la région.

Paysage

Le refuge, d’une superficie de 555 hectares, est principalement couvert d’une forêt où, parmi la grande variété d’espèces d’arbres, on compte l’érable rouge, l’érable à sucre, le frêne de Pennsylvanie, l’orme d’Amérique, le peuplier faux-tremble, le saule fragile, le saule noir, le chêne bicolore, le micocoulier occidental et le tilleul d’Amérique. Le refuge comprend une superficie plus restreinte d’arbustaies composées surtout d’aulnes rugueux et de nombreuses plantes herbacées comme la spirée à larges feuilles, le cassandre caliculé et le céphalante occidental. La diversité des habitats du refuge se complète par la présence de champs et de pâturages.

Le saviez-vous?

Le goglu des prés effectue chaque année une impressionnante migration d’environ 20 000 kilomètres pour aller en Amérique du Sud et en revenir. Il s’agit d’une des plus longues distances parcourues annuellement par un oiseau chanteur (passereau). Durant sa vie, un goglu peut parcourir une distance équivalente à quatre ou cinq fois la circonférence de la Terre! 

Carte du refuge

Carte de Senneville ROM
Carte du ROM de Senneville
Description longue

Carte montrant l'emplacement du refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) de Senneville par rapport au Québec, à Senneville, au Pont de l'Île-aux-Tourtes, au lac Saint-Louis, à la baie de Vaudreuil et au lac des Deux Montagnes. Le ROM est traversé par l'autoroute 40 et est situé au nord de l'autoroute 20. La carte indique les limites du refuge, qui renferme une parcelle de terre près de Senneville. Les eaux permanentes, les routes et les autoroutes sont indiquées sur la carte. Un médaillon montre l'emplacement du refuge au Canada.

Accès au refuge

Les refuges d’oiseaux migrateurs, comme celui de Senneville, sont établis à la grandeur du pays afin de protéger les oiseaux migrateurs durant les périodes critiques de leur cycle vital. Que ces refuges soient utilisés par les oiseaux pour s’alimenter, se reposer ou nicher, ils jouent un rôle important dans la survie de nombreuses espèces. Les conditions d'accès aux refuges varient d'un site à l'autre et sont établies par le propriétaire et le gestionnaire des terres. Veuillez-vous assurer de savoir comment protéger les habitats du refuge et veuillez lire les restrictions (notamment en ce qui concerne les armes à feu et la chasse) qui s’y appliquent afin de préserver la faune qui y vit. N’oubliez pas que les chats et les chiens ne peuvent circuler librement dans les refuges d’oiseaux migrateurs.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les activités autorisées dans les refuges d’oiseaux migrateurs, veuillez consulter la page Gestion et activités du site Web. Pour en savoir plus sur le refuge d’oiseaux migrateurs de Senneville, veuillez communiquer avec notre bureau régional.

Faits saillants concernant le refuge d’oiseaux migrateurs de Senneville

Tableau sommaire
Catégorie Information
Désignation de l'aire protégée Refuge d'oiseaux migrateurs
Province ou territoire Québec
Latitude/longitude 45° 26' 00" N 73° 57' 00" O
Superficie en hectares (ha) 555 ha
Date de création (publication dans la Gazette du Canada) 1936
Catégorie de gestion de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) Monument ou élément naturel (III)
Désignations supplémentaires Réserve naturelle en milieu privé (en partie)
Type d'habitat principal Forêt de feuillues
Espèces clés d'oiseaux Grand pic
Autres espèces

Oiseaux : Chevalier grivelé, bécassine de Wilson, bécasse d'Amérique, busard Saint-Martin, petit-duc maculé, and grand-duc d’Amérique

Plantes: chêne bicolore, micocoulier occidental, érable rouge, frêne de Pennsylvanie, orme d'Amérique, peuplier faux-tremble, saule fragile, saule noir, chêne bicolore, érable à sucre, tilleul d'Amérique, aulne rugueux, spirée à larges feuilles et liparis à feuilles de lis.

Amphibiens et reptiles : couleuvre tachetée et rainette versicolore

Espèces inscrites sous la Loi sur les espèces en péril (LEP) Goglu des prés
Organisme de gestion Service canadien de la faune, Région du Québec

Lien connexe

Refuge d’oiseaux migrateurs de Senneville sur Google Maps (Google Maps est une source d'information complémentaire qui aide à situer le refuge d’oiseaux migrateurs et ne remplace en aucun cas ni la carte ni le nom officiel du site.)

Coordonnées

Environnement et Changement climatique Canada – Région du Québec
Service canadien de la faune
Section des Aires protégées
801-1550 avenue d’Estimauville
Québec QC G1J 0C3

Numéro sans frais : 1-800-668-6767 (au Canada seulement)
Courriel : ec.enviroinfo.ec@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :