Remplacement de la section 2.6 du Programme de rétablissement du Tétras des armoises (Centrocercus urophasianus urophasianus) au Canada 2009

Loi sur les espèces en péril Série de Programmes de rétablissement Remplacement de la section 2.6 du Programme de rétablissement du Tétras des armoises (Centrocercus urophasianus urophasianus) au Canada

Lungle, K. et S. Pruss. 2008. Programme de rétablissement du Tétras des armoises (Centrocercus urophasianus urophasianus) au Canada. Série de Programmes de rétablissement de la Loi sur les espèces en péril. Environnement Canada, Ottawa. vii + 44 pp.

Exemplaires additionnels:

Vous pouvez télécharger des exemplaires de la présente publication à partir du Registre public de la Loi sur les espèces en péril (http://www.sararegistry.gc.ca/).

Photo de la couverture: U.S. Fish & Wildlife Service (domaine public)

Also available in English under the title
Replacement of Section 2.6 of the Recovery Strategy for the Greater Sage-Grouse (Centrocercus urophasianus urophasianus) in Canada
.

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le ministre de l'Environnement, 2009.
Tous droits réservés.

ISBN : 978-0-662-07891-3
No de cat: En3-4/53-2008F-PDF

Le contenu du présent document peut être utilisé sans permission, mais en prenant soin d'indiquer la source.

Le remplacement de la section 2.6 du Programme de rétablissement du Tétras des armoises (Centrocercus urophasianus urophasianus) au Canada est conforme à une ordonnance rendue par la Cour fédérale du Canada le 9 septembre 2009, numéro du greffe T-241-08.

Les auteurs remercient tous les exploitants de ranch, agriculteurs et autres gestionnaires de terre de leur participation aux efforts de conservation du Tétras des armoises et de son habitat d'armoise sur leurs terres. Ils remercient également les gouvernements de l'Alberta et de la Saskatchewan de leur importante contribution à l'élaboration du présent document.

Ce document remplace la section 2.6 du Programme de rétablissement du Tétras des armoises (Centrocercus urophasianus urophasianus) au Canada (Lungle et Pruss, 2008), qui a été publié le 14 janvier 2008 dans le Registre public des espèces en péril

Ce document contient une désignation partielle de l'habitat essentiel du Tétras des armoises en Alberta et en Saskatchewan. Le gouvernement fédéral, en collaboration avec les provinces et d'autres partenaires, poursuit les recherches déjà entreprises en vue de proposer une désignation plus exhaustive de l'habitat essentiel dans les prochains programmes de rétablissement, dans le but d'atteindre les objectifs relatifs à la taille et à la répartition des populations établis aux fins du rétablissement du Tétras des armoises au Canada.

Au paragraphe 2(1) de la Loi sur les espèces en péril (2002), l'habitat essentiel est défini comme étant " l'habitat nécessaire à la survie et au rétablissement d'une espèce sauvage inscrite, qui est désignée comme tel dans un programme de rétablissement ou un plan d'action élaborée à l'égard de l'espèce ". Idéalement, la désignation de l'habitat essentiel se basera sur une analyse faite à l'échelle de toute l'aire de répartition de l'espèce quant à l'étendue, l'emplacementet les caractéristiques de l'habitat nécessaires pour atteindre les objectifs de population et de répartition établis pour l'espèce. Toutefois, en l'absence de données couvrant l'ensemble de l'aire de répartition de l'espèce, l'habitat essentiel doit être désigné dans la mesure du possible en se fondant sur la meilleure information disponible. En pareil cas, une désignation partielle de l'habitat essentiel peut être proposée (c.-à-d. dans les régions pour lesquelles l'information est adéquate).

La détermination de l'emplacement et des caractéristiques de l'habitat essentiel est fondée sur la meilleure information disponible, y compris les résultats d'une étude de modélisation de l'habitat, d'autres connaissances scientifiques sur les besoins saisonniers en matière d'habitat de l'espèce (résumés à la section 1.4.3 du programme de rétablissement) et de données de terrain recueillies par des ministères provinciaux et fédéraux. Les approches décrites ci-dessous ont été utilisées pour la désignation partielle de l'habitat essentiel de reproduction, de nidification et d'élevage des poussins du Tétras des armoises en Alberta et en Saskatchewan.

Emplacement de l'habitat de reproduction (lek)

Les leks sont des espaces dégagés où les mâles et les femelles se rassemblent et les mâles paradent en vue de l'accouplement (Connelly et al. 2000). Aux fins de la désignation de l'habitat essentiel aux termes de la Loi sur les espèces en péril (2002), un lek actif est défini comme un endroit où au moins un Tétras des armoises mâle en parade a été observé depuis le printemps 2000. Les emplacements des leks et les données de dénombrement ont été communiqués par la Fish and Wildlife Division de l'Alberta, le Centre de données sur la conservation de la Saskatchewan et l'Agence Pars Canada. Les méthodes utilisées pour déterminer l'emplacement et l'étendue des leks différaient légèrement dans les deux provinces. La Saskatchewan a fourni des données d'occurrence d'élément (OE) pour les leks. Cette approche se fonde sur des observations répétées d'individus en parade échelonnées sur plusieurs années pour estimer l'emplacement et l'étendue de chaque lek. L'Alberta, pour sa part, a fourni des données de localisation ponctuelle pour les leks. Pour déterminer l'étendue de l'habitat essentiel correspondant à chaque lek en Alberta, chaque point de localisation a été entouré d'un cercle de 140 m de rayon, ce qui correspond à la taille du plus grand des 10 leks observés durant une saison de reproduction en Alberta.

Emplacement de l'habitat de nidification et d'élevage des poussins

Aldridge (2005) a élaboré des modèles de l'habitat de nidification et d'élevage des poussins pour son aire d'étude située près de Manyberries, en Alberta (voir également Aldridge et Boyce, 2007). Pour ce faire, il a comparé des données de localisation radiotélémétrique de Tétras des armoises aux caractéristiques de l'habitat pour obtenir des modèles statistiques permettant d'estimerla probabilité relative qu'un site soit utilisé par l'espèce. Aldridge a raffiné ces résultats pour distinguer ce qu'il a lui-même appelé des aires " sources " et des aires " puits " sur la base du succès de la nidification et des taux de survie des poussins enregistrés sur une période de quatre ans. Les aires sources correspondent à celles où la probabilité d'occurence du Tétras des armoises de même que ses taux de survie et de fécondité sont les plus élevés; les aires puits correspondent à celles susceptibles d'être occupées mais où les taux de survie et de fécondité sont plus faibles.

Les résultats d'Aldridge (2005) ont été soigneusement évalués et même si cette étude ne visait pas à désigner l'" habitat essentiel " de l'espèce, tel que défini dans la Loi sur les espèces en péril (2002), les aires classées comme " source " (tant pour la nidification que pour l'élevage des poussins) sont jugées importantes pour la survie et le rétablissement du Tétras des armoises. En conséquence, ces aires sont incluses dans la présente désignation partielle de l'habitat essentiel de nidification et d'élevage des poussins. Il s'agit là d'une première étape importante vers une désignation plus exhaustive de l'habitat essentiel du Tétras des armoises au Canada.

Caractéristiques de l'habitat

Les caractéristiques de l'habitat essentiel du Tétras des armoises ont été déterminées à partir de plusieurs sources d'information, dont des publications revues par un comité de lecture, des renseignements inédits communiqués par des ministères et des résultats de recherches récentes (Aldridge, 2000; Connelly et al. 2000; Thorpe et al., 2005). La détermination des caractéristiques de l'habitat considérées comme nécessaires à la survie et au rétablissement de l'espèce complète les résultats de l'étude de modélisation de l'habitat (Aldridge, 2005), qui a permis d'établir l'emplacement de l'habitat de nidification et d'élevage des poussins en Alberta et en Saskatchewan.

L'habitat essentiel désigné dans le cadre du présent document est considéré comme nécessaire mais insuffisant pour assurer la survie et le rétablissement du Tétras des armoises au Canada. Des travaux supplémentaires sont nécessaires pour désigner d'autres habitats essentiels à l'atteinte des objectifs de population et de répartition établis aux fins du rétablissement de l'espèce.

L'emplacement et l'étendue des parcelles d'habitat essentiel sont présentés aux figures 1 et 2. Une liste des quarts de section contenant des parcelles d'habitat essentiel est présentée à l'annexe 1. Une version à grande échelle de la figure 2 est publiée dans le Registre public de la LEP, et des renseignements plus détaillés seront communiqués sur demande aux parties intéressées. Comme seuls les leks peuvent actuellement être désignés comme faisant partie de l'habitat essentiel de l'espèce en Saskatchewan, il n'est pas fait mention à l'annexe 1 des quarts de section de cette province. Cette omission vise à protéger ces secteurs de toutes éventuelles perturbations anthropiques, conformément à l'article 124 de la Loi sur les espèces en péril (2002) et à l'avis formulé par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (Hutchings, comm. pers., 2009).

L'habitat essentiel inclut l'habitat" source " de nidification et d'élevage des poussins décrit par Aldridge (2005) dans la région de Manyberries, en Alberta, ainsi que les 29 leks actifs connus en date de 2007 (endroits où au moins un mâle en parade a été observé depuis le printemps 2000) à l'échelle de l'aire de répartition actuelle du Tétras des armoises en Alberta et en Saskatchewan. Dans ces régions, l'infrastructure en place (p. ex. routes, puits de gaz, habitations) de même que les terres cultivées et les prairies de fauche existantes ne sont pas considérées comme faisant partie de l'habitat essentiel de l'espèce.

Conformément à l'article 124 de la LEP (2002) et sur avis du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (Hutchings, comm. pers., 2009), le présent document n'indique pas l'emplacement précis des leks afin de les protéger de toutes éventuelles perturbations anthropiques.

À l'intérieur des aires délimitées, l'habitat essentiel de reproduction (leks) présente les caractéristiques biophysiques suivantes (Ellis, 1984; Aldridge, 2000; Connelly et al., 2000; Holloran, 2005; Thorpe et al., 2005):

À l'intérieur des aires délimitées, l'habitat essentiel de nidification et d'élevage des poussins présente les caractéristiques biophysiques suivantes (Garber et al., 1993; Aldridge et Brigham, 2002; Aldridge, 2005; Holloran, 2005; Aldridge et Boyce, 2007) :

Il est actuellement impossible de quantifier de façon précise les besoins du Tétras des armoises à l'égard de chacune de ces caractéristiques de l'habitat essentiel. Le gouvernement fédéral poursuit ses efforts en vue de préciser ces besoins et d'établir des seuils critiques quantitatifs pour chaque caractéristique.

La qualité de l'habitat essentiel désigné est variable, ce qui affecte la densité et le succès reproducteur des populations locales. Certaines parties de l'habitat essentiel sont de moindre qualité à cause de variations naturelles ou de la proximité d'infrastructures ou de terres agricoles, mais elles demeurent nécessaires à la survie ou au rétablissement de l'espèce.

Emplacement de l'habitat essentiel de reproduction (leks) du Tétras des armoises en Alberta et en Saskatchewan.

Figure 1. Emplacement de l'habitat essentiel de reproduction (leks) du Tétras des armoises en Alberta et en Saskatchewan.

Figure 2. Emplacement et étendue de l'habitat essentiel de nidification et d'élevage des poussins du Tétras des armoises en Alberta.

Figure 2. Emplacement et étendue de l'habitat essentiel de nidification et d'élevage des poussins du Tétras des armoises en Alberta.

L'aire de répartition actuelle du Tétras des armoises au Canada ne représente plus qu'environ 6 % de l'aire de répartition historique. Ce déclin important est principalement attribuable à la perte et à la dégradation des habitats d'armoise d'origine (Aldridge et Brigham, 2002). Certaines pratiques de gestion des terres et activités d'intendance de résidents locaux ont toutefois contribué à préserver une partie de cet habitat. Par exemple, certaines pratiques de gestion pour la production de bétail dans les prairies naturelles contribuent à la conservation de l'habitat de nidification et d'élevage des poussins du Tétras des armoises lorsqu'elles maintiennent un couvert modéré d'armoises de répartition irrégulière sans causer une augmentation importante des zones dénudées. Toutefois, comme cela s'est produit de façon généralisée à l'échelle de l'aire de répartition historique de l'espèce, d'autres activités humaines peuvent causer la destruction de l'habitat essentiel.

La destruction de l'habitat est déterminée au cas par cas. Il y a destruction si une partie de l'habitat essentiel est dégradée, de façon permanente ou temporaire, d'une manière telle qu'elle ne remplit plus son rôle lorsque l'espèce en a besoin. La destruction de l'habitat essentiel peut résulter d'une ou de plusieurs activités en un temps donné ou des effets cumulatifs d'une ou de plusieurs activités dans le temps.

Par exemple, la destruction de l'habitat essentiel de reproduction, de nidification et d'élevage des poussins peut résulter d'activités qui provoquent les effets suivants à certaines périodes de l'année (Ellis, 1987; Aldridge et Brigham, 2002; Holloran, 2005; Walker et al., 2007; Doherty et al., 2008) :

À l'intérieur de l'habitat essentiel, les activités suivantes (liste non exhaustive) peuvent entraîner la destruction de l'habitat essentiel (Holloran, 2005; Kaiser, 2006; Aldridge et Boyce, 2007; Walker et al., 2007; Doherty et al., 2008) :

À l'intérieur ou à proximité de l'habitat essentiel, les activités suivantes (liste non exhaustive) peuvent entraîner la destruction de l'habitat essentiel (Holloran, 2005; Kaiser, 2006):

Il est établi que les infrastructures en place et les pratiques d'utilisation des terres en vigueur à l'intérieur et à proximité de l'habitat essentiel ont déjà des impacts d'une ampleur variable sur cet habitat et peuvent réduire la qualité de certaines portions de cet habitat. Les zones de qualité moindre ou sous-optimale sont néanmoins incluses dans l'habitat essentiel du Tétras des armoises parce qu'elles peuvent avoir une fonction biologique pour l'espèce et parce que la quantité d'habitat optimal est actuellement insuffisante pour appuyer adéquatement les objectifs de population et de répartition. Toute activité nouvelle ou additionnelle ou toute intensification d'une activité donnée (incluant la construction de nouvelles infrastructures) peut entraîner la destruction de l'habitat essentiel. En conséquence, toute dégradation dans les portions d'habitat essentiel de grande qualité et toute dégradation supplémentaire dans les portions de faible qualité ou perturbées peuvent résulter en la destruction de l'habitat essentiel.

Certaines activités humaines à l'intérieur ou à proximité de l'habitat essentiel devront faire l'objet d'une évaluation approfondie visant à en évaluer les effets potentiels, y compris les effets cumulatifs potentiels (Huggett, 2005; Lindenmayer et Luck, 2005) sur l'habitat essentiel et le potentiel de destruction. Le gouvernement fédéral collaborera avec les organismes de réglementation des provinces concernées et les utilisateurs des terres en vue d'évaluer de façon plus précise les effets cumulatifs de ces activités, d'établir des seuils de destruction et d'élaborer des lignes directrices visant à atténuer les effets de ces activités (p. ex. restrictions visant certaines activités dans certains secteurs ou à certaines périodes de l'année).

Le présent document inclut une désignation partielle de l'habitat essentiel du Tétras des armoises. Des recherches additionnelles sont nécessaires pour désigner d'autres habitats essentiels en vue d'atteindre les objectifs de population et de répartition pour cette espèce. Les travaux additionnels nécessaires comprennent:

Aldridge, C.L. 2000. Reproduction and habitat use by Sage-Grouse (Centrocercus urophasianus) in a northern fringe population. M.Sc. Thesis. University of Regina. Regina, Saskatchewan. 109 pp.

Aldridge, C.L. and R.M. Brigham. 2002. Sage-Grouse nesting and brood habitat use in southern Canada. Journal of Wildlife Management 66(2): 433-444.

Aldridge, C.L. 2005. Identifying habitats for persistence of Greater Sage-grouse (Centrocercus urophasianus) in Alberta, Canada. Ph.D. Dissertation. University of Alberta. Edmonton, Alberta. 250 pp.

Aldridge, C.L. and M. S. Boyce. 2007. Linking occurrence and fitness to persistence: habitat-based approach for endangered Greater Sage-grouse. Ecological Applications 17(2): 508-526.

Connelly, J.W., M.A. Schroeder, A.R. Sands, and C.E. Braun. 2000. Guidelines to manage Sage-Grouse populations and their habitats. Wildlife Society Bulletin 28(4): 967-985.

Doherty, K., Naugle, D., Walker, B. and J. Graham. 2008. Greater sage-grouse winter habitat selection and energy development. Journal of Wildlife Management 72: 187-195.

Ellis, K. 1984. Behavior of lekking sage grouse in response to a perched golden eagle. Western Birds 15:37-38.

Ellis, K. 1987. Effects of a new transmission line on breeding male sage grouse at a lek in northeastern Utah (Abstract). Fifteenth Western States Sage Grouse Workshop Transactions, Utah, July 29, 1987. p. 15.

Garber, C., B. Mutch and S. Platt. 1993. Observations of wintering gyrfalcons (Falco rusticolus) hunting sage grouse (Centrocercus urophasianus) in Wyoming and Montana U.S.A. Journal of Raptor Research 27:169-171.

Holloran, M. 2005. Greater sage-grouse (Centrocercus urophasianus) population response to natural gas field development in western Wyoming (PhD Thesis). University of Wyoming, Laramie, WY.

Huggett, A.J. 2005. The concept and utility of ecological thresholds in biodiversity conservation. Biological Conservation 124: 301-310.

Kaiser, R. 2006. Recruitment by greater sage-grouse in association with natural gas development in western Wyoming (Masters Thesis). Department of Zoology and Physiology, University of Wyoming, Laramie, WY.

Lindenmayer, D.B. and G. Luck. 2005. Synthesis: Thresholds in conservation and management. Biological Conservation 124: 351-354.

Loi sur les espèces en péril. 2002. Chapitre 29 : Loi sur les espèces en péril. Gazette du Canada. Partie III. © Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2003. Publié par l'Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003. Chapitres 24 à 29.

Lungle, K. et S. Pruss. 2008. Programme de rétablissement du Tétras des armoises (Centrocercus urophasianus urophasianus) au Canada. Collection des Programmes de rétablissement de la Loi sur les espèces en péril, Agence Parcs Canada, Ottawa. vii + 44 pp.

Thorpe, J., B. Godwin, and S. McAdam. 2005. Sage-Grouse habitat in southwestern Saskatchewan: Differences between active and abandoned leks. SRC Publication No. 11837-1E05. Saskatchewan Research Council, Saskatoon, Saskatchewan. 39 pp.

Walker, B., D. Naugle and K. Doherty. 2007. Greater sage-grouse population response to energy development and habitat loss. The Journal of Wildlife Management 71: 2644-2654.

Jeffrey Hutchings. 2009. Président, Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC). Département de biologie, Université Dalhousie, 1355, rue Oxford, Halifax (Nouvelle-Écosse) B3H 4J1

La présente annexe présente une liste des quarts de section en Alberta contenant des parcelles d'habitat essentiel du Tétras des armoises.
TWP-1 RGE-2 W4M TWP-3 RGE-4 W4M
Section Quarts Section Quarts
1 NE 16 NO
12 SE 17 NE, NO
19 NE
TWP-2 RGE-3 W4M 20 NO, SE, SO
Section Quarts 21 SO
4 NO 25 SE
5 NE 29 NO, SO
8 SE 30 NE, NO, SE, SO
9 SO 31 NE, NO, SE, SO
35 SE 32 NE, NO, SO
36 SO 33 NO
35 SE
TWP-2 RGE-6 W4M 36 NE
Section Quarts
28 NE TWP-3 RGE-5 W4M
33 NE, SE Section Quarts
34 SE 4 NE, NO
6 NO
TWP-3 RGE-1 W4M 7 NE, NO, SO
Section Quarts 8 NE, SE
24 NE 9 NE, NO, SE, SO
10 NE, NO, SE
TWP-3 RGE-2 W4M 11 NE, NO, SE, SO
Section Quarts 14 NE, NO, SE, SO
23 NE 15 NE, NO, SE, SO
26 SE 16 NE, NO, SE, SO
17 NE, SE, SO
TWP-3 RGE-3 W4M 18 SO
Section Quarts 19 NE, SE
29 NE 20 NO
30 NE, SE, SO 21 NE, NO, SE, SO
31 NE, NO, SE 22 NE, NO, SE, SO
32 NE, NO, SE, SO 23 NO, SE, SO
33 NO, SO 24 NE, NO
25 NE, NO, SE, SO
26 NE, SE
27 NO, SE, SO
28 NE, NO, SE
33 SE, SO
34 NE, NO, SE, SO
35 NE, NO, SO
36 NE, NO, SE, SO
TWP-3 RGE-6 W4M TWP-4 RGE-3 W4M
Section Quarts Section Quarts
1 NE, NO 3 SE, SO
3 NO 4 NE, NO, SE, SO
4 NO, SO 5 NE, SE, SO
5 NE, NO, SE, SO 6 NE, NO, SE, SO
6 NE, SE 7 NO, SE, SO
7 NE, SE 8 NE, NO, SE
8 NE, NO, SE 9 NE, NO, SE, SO
9 NE, NO, SE, SO 16 NO, SO
10 NO, SE, SO 17 NE, NO, SE, SO
12 NE, NO, SE 19 NE, NO, SE
13 NE, NO, SE, SO 29 NE, NO
14 NE, NO, SE 30 NO, SE, SO
19 NE, NO, SE 31 NE, NO , SE, SO
20 NE, NO, SO 32 NE, NO, SE, SO
21 NE, NO, SE 33 NO, SO
22 NE, NO, SE, SO
23 NE, NO, SE, SO
24 SO
25 NO, SE, SO
26 NE, SE, SO
27 NO, SE, SO
28 NE, NO, SE, SO
29 NE, NO, SE, SO
30 NE, NO, SE, SO
31 NE, SE
32 NE, NO, SE, SO
33 NE, SO
35 NO, SE
TWP-3 RGE-7 W4M
Section Quarts
24 NE
25 NE, SE
36 NO, SO
TWP-4 RGE-1 W4M
Section Quarts
20 SE
TWP-4 RGE-4 W4M TWP-4 RGE-5 W4M
Section Quarts Section Quarts
1 NE, NO, SE 1 NE, NO, SE
2 NE, SE 2 NE, NO, SO
4 NO, SO 3 NE, NO, SE
5 SE 6 SE
6 NO, SO 9 NO
7 NE, NO, SE, SO 10 NO, SE, SO
8 NE, NO, SE, SO 11 NE, NO, SE, SO
9 NE, NO, SO 12 NE, NO, SE, SO
10 NE, NO, SE, SO 13 NE
11 NE, NO, SE, SO 14 NO
12 NE, NO, SE, SO 15 NE, NO, SE, SO
13 NO, SE, SO 16 NE, SE, SO
14 NE, NO, SE, SO 18 SO
15 NE, NO, SE, SO 21 NE, NO, SE, SO
16 NE, NO, SE, SO 22 NE, NO, SE, SO
17 NE, NO, SE, SO 23 NE, NO, SE, SO
18 NE, NO, SE, SO 24 NE, NO, SE
19 NO, SE, SO 25 NE, NO, SE, SO
20 NE, NO, SE, SO 26 NE, NO, SE, SO
21 NE, NO, SE, SO 27 NE, NO, SO
22 NE, NO, SE, SO 28 NE, NO, SE, SO
23 NE, NO, SE, SO 30 NO, SO
24 SO 31 NO
25 NE 32 NE, NO, SE
26 NE, NO, SE, SO 33 NE, NO, SE, SO
27 NE, NO, SE, SO 34 NE, NO, SE, SO
28 NE, NO, SE, SO 35 NE, NO, SE, SO
29 NO, SE, SO 36 NE, NO, SE
30 NE, NO, SE, SO
31 NE, NO, SE, SO
32 NE, NO, SE, SO
33 NE, NO, SE, SO
34 NE, NO, SE, SO
35 NE, NO, SE, SO
36 NE, NO, SE, SO
TWP-4 RGE-6 W4M TWP-4 RGE-7 W4M
Section Quarts Section Quarts
2 SE, SO 1 NE, NO, SO
3 NE, SE, SO 2 NE, NO
4 NE, SE, SO 10 NE
5 NE, NO, SE, SO 11 NE, SE, SO
6 NE, NO, SE, SO 12 NO, SE, SO
7 NE, NO, SE, SO 13 NE, NO, SE, SO
8 NO, SE, SO 14 NO, SE, SO
9 SO 15 NO, SE
10 NE, NO, SE 22 NE, NO, SE, SO
11 NE, NO, SO 23 NE, NO, SO
12 NO 25 NE, NO
13 SE, SO 26 NE, NO, SE, SO
14 NE, NO, SE, SO 27 NE, NO , SE, SO
15 NE, NO, SE, SO 35 NE, NO, SE
16 NE, NO, SE, SO 36 NO, SO
17 NE, NO, SO
18 NE, NO, SE, SO TWP-5 RGE-2 W4M
19 NE, NO, SE Section Quarts
20 NE, NO, SE, SO 22 NE
21 NE, SE 26 SO
22 NE, NO, SE, SO 27 SE
23 SE
24 NE, NO TWP-5 RGE-3-W4M
25 NE, NO, SE, SO Section Quarts
26 NO 4 SO
27 NE, NO, SE, SO 5 NO, SE, SO
28 NE, NO, SE, SO 6 NE, NO, SE, SO
29 NE, NO, SO 7 SO
30 NE 8 SE, SO
31 NE, NO, SE, SO 19 NE
32 NE, NO, SE, SO 20 NO
33 NO, SO 21 NO, SO
34 NE, SE, SO 28 NO, SO
35 NO, SO 29 NE, NO, SE, SO
36 NO, SO 30 NE, NO, SE
31 NE, NO, SE, SO
32 NE
33 NO, SO
TWP-5 RGE-4 W4M TWP-5 RGE-5 W4M
Section Quarts Section Quarts
1 NE, SE, SO 1 NO, SE, SO
2 NE, NO, SE, SO 2 NE, NO, SE, SO
3 NE, NO, SE, SO 3 NE, NO, SE, SO
4 NE, SE, SO 4 NE, NO, SE, SO
5 SE, SO 5 NE, NO, SE, SO
6 NE, NO, SE, SO 6 NE, NO, SO
7 NE, NO, SO 7 NE, NO, SE, SO
8 NE, NO, SE, SO 8 NE, NO, SE, SO
9 NE, NO, SE, SO 9 NE, NO, SE, SO
10 NE, NO, SE, SO 10 NE, NO, SE, SO
11 NE, NO, SE, SO 11 NE, NO, SE, SO
12 NO, SO 12 NE, NO, SE, SO
14 NE, NO, SE, SO 13 NE, NO, SE, SO
15 NE, NO, SE, SO 14 NE, NO, SE, SO
16 NE, NO, SE, SO 15 NE, SE, SO
17 NE, NO, SE, SO 16 NO, SE, SO
18 NE, NO, SE 17 NE, NO, SE, SO
19 NE, NO, SE, SO 18 NE, NO, SE, SO
20 NO, SE, SO 19 NE, NO, SE, SO
21 NE, NO, SE, SO 20 NE, NO, SE, SO
22 NO, SE, SO 21 NE, NO, SE, SO
23 NE, NO 22 NO
26 NE, NO, SE, SO 23 NE, NO, SE, SO
27 NE, NO, SE, SO 24 NE, NO, SE, SO
28 NE, SE, SO 25 SE, SO
30 NE, NO, SE, SO 26 NE, SE, SO
31 SE, SO 27 SE, SO
32 NE, SO 28 NE, NO, SE, SO
33 NE, SE 29 NE, NO, SE, SO
34 NE, SO 30 NE, NO, SE, SO
35 NE, NO 31 SE, SO
36 NO 32 NO, SE, SO
33 NE, NO, SE, SO
34 SE, SO
35 NE, NO
36 NE, NO
TWP-5 RGE-6 W4M TWP-5 RGE-7 W4M
Section Quarts Section Quarts
1 NE, NO, SO 1 NE, SE
2 NE, NO, SE, SO 2 SE
3 NE, NO, SE 10 SE, SO
4 NE, NO 11 NE
5 NO, SE, SO 12 NE, NO, SE
6 NE, NO, SE, SO 13 NE, NO, SE, SO
7 NE, NO, SE, SO 14 NE
8 NO, SO 15 SE
9 SE 22 NE
10 NE, NO, SE, SO 23 NE, NO, SE, SO
11 NE, NO, SE, SO 24 NO, SE, SO
12 NE, NO, SE, SO 25 NO, SO
13 NE, NO, SE, SO 26 NE, SE, SO
14 NE, NO, SE, SO 36 SE
15 NE, NO, SE, SO
17 NO, SO TWP-6 RGE-3 W4M
18 NE, NO, SE, SO Section Quarts
19 NE, SE, SO 4 NO, SO
20 NE, NO, SO 5 NE, SE
21 NO 6 NE, NO, SE, SO
22 NE, NO, SE 7 NE, NO, SE
23 NE, NO, SE, SO 8 NE, NO, SE
24 NO, SE, SO 9 NO
25 NO, SE, SO 16 NO, SO
26 NE, NO, SE 17 NE, NO, SE, SO
27 NE 18 NE, NO, SE, SO
28 NE, NO 19 NE, NO, SE, SO
29 NE, NO, SE, SO 20 NE, NO, SE, SO
30 NE, NO, SE, SO 21 SO
31 NE, NO, SE, SO
32 NE, NO, SE, SO
33 NE, NO
34 NE, NO, SE
35 NO, SE, SO
36 SO
TWP-6 RGE-4 W4M TWP-6 RGE-6 W4M
Section Quarts Section Quarts
2 SO 2 SE, SO
3 NE, SE, SO 3 NE, NO, SO
4 SE, SO 4 NO, SE, SO
8 NE 9 SO
9 NE, NO, SE, SO 10 NE
10 NE, NO, SO 11 NE, NO, SE, SO
13 NE, NO, SE 14 SE
15 NE, SE, SO
16 NO, SE, SO
17 NE, NO, SE, SO
19 SE
20 SE, SO
21 NE
22 NO, SO
23 SE
24 NE, NO, SE, SO
25 SE
TWP-6 RGE-5 W4M
Section Quarts
1 NO, SE, SO
2 NE, NO, SE, SO
3 NE
4 NE, SE, SO
5 NE, SE
7 SE
8 SE
9 NE
10 NE, SE
11 NE, SO
13 NO
14 NE, SE
17 SO
24 SE
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :