Les médicaments biosimilaires au Canada : un élan dans le sillage des récentes politiques de substitution

Présentation au Symposium de l’ACMTS 2021 - Novembre 2021

Version PDF (442 Ko)

SNIUMP, Direction générale des politiques et de l’analyse économique
Conseil d’examen du prix des médicaments brevetés

Divulgation

Je n’ai aucun conflit d’intérêt réel ou potentiel à déclarer en relation avec ce sujet ou cette présentation.

Contexte et objectifs

Approche et sources de données

Aperçu

Les ventes de médicaments biologiques ont triplé au cours de la dernière décennie

Ventes de médicaments biologiques au Canada, de 2011 à 2020

Figure 1

Description longue

Le diagramme en barres illustre la croissance des ventes de médicaments biologiques au Canada. Les ventes annuelles sont exprimées en milliards de dollars pour chaque année, de 2011 à 2020. Le tableau ci-dessous présente la part des ventes de médicaments biologiques en pourcentage du marché total des médicaments d’ordonnance pour chaque année, ainsi que les ventes annuelles de médicaments biologiques par habitant. Le taux de croissance des ventes de 2019 à 2020 (14,6 %), ainsi que les taux de croissance annuels composés sur 5 ans (13,7 %) et 10 ans (13,2 %), sont également indiqués.

  2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020

Ventes au Canada en milliards de dollars

3,3 $

3,8 $

4,5 $

4,9 $

5,4 $

6,0 $

6,7 $

7,7 $

8,7 $

10,0 $

Part des médicaments biologiques dans les ventes de produits pharmaceutiques

17,2 %

19,9 %

22,7 %

24,1 %

24,7 %

25,9 %

27,5 %

30,1 %

32,2 %

33,9 %

Ventes de médicaments biologiques par habitant

96 $

112 $

129 $

141 $

153 $

167 $

185 $

208 $

233 $

262 $

Remarque : Comprend tous les médicaments biologiques d’ordonnance, conformément à l’Annexe D, figurant dans la Liste des drogues sur ordonnance et la liste des médicaments d’ordonnance dans la Base de données sur les produits pharmaceutiques (BDPP) de Santé Canada, ainsi que les médicaments biologiques à base d’insuline au Canada en 2020.
Source des données : Base de données MIDAS®, Marchés des ventes sur ordonnance dans le secteur du détail et le secteur hospitalier, 2020, IQVIA (tous droits réservés)

Le Canada s'est placé parmi les pays les mieux classés de l'OCDE pour les dépenses en médicaments biologiques

Part des ventes totales de médicaments biologiques et ventes par habitant, OCDE*, 2020

Figure 2

Description longue

Un diagramme en barres fractionnées illustre la part des médicaments biologiques dans les ventes totales de produits pharmaceutiques et les ventes de médicaments biologiques par habitant pour chaque pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques en 2020. La médiane des ventes pour tous les pays était de 27,4 %, tandis que la médiane des ventes par habitant était de 156 $.

Pays Part des ventes de médicaments biologiques Ventes de médicaments biologiques par habitant

États-Unis

36,0 %

767 $

Belgique

34,2 %

267 $

Canada

33,9 %

262 $

Australie

33,3 %

156 $

Slovénie

31,4 %

150 $

Irlande

31,2 %

204 $

France

30,3 %

205 $

Suisse

30,2 %

280 $

Nouvelle-Zélande

29,6 %

84 $

République tchèque

28,3 %

111 $

Autriche

27,9 %

220 $

Suède

27,8 %

170 $

Allemagne

27,4 %

200 $

Norvège

27,1 %

181 $

Hongrie

25,8 %

91 $

Slovaquie

25,6 %

90 $

Espagne

25,0 %

180 $

Royaume-Uni

24,6 %

134 $

Finlande

24,1 %

162 $

Italie

21,3 %

151 $

Portugal

18,3 %

94 $

Pologne

15,8 %

37 $

Japon

15,8 %

130 $

Turquie

15,7 %

18 $

Corée du Sud

10,1 %

38 $

* Les pays pour lesquels les données sur les ventes sont limitées ont été exclus de cette analyse.
Remarque : Comprend tous les médicaments biologiques d’ordonnance, conformément à l’Annexe D, figurant dans la Liste des drogues sur ordonnance et la liste des médicaments d’ordonnance dans la Base de données sur les produits pharmaceutiques (BDPP) de Santé Canada, ainsi que les médicaments biologiques à base d’insuline au Canada en 2020.
Source des données : Base de données MIDAS®, Marchés des ventes sur ordonnance dans le secteur du détail et le secteur hospitalier, 2020, IQVIA (tous droits réservés)

La disponibilité des biosimilaires au Canada s’est accrue récemment, sans incidence majeure sur les coûts globaux

Nombre cumulé de médicaments* dont les versions biosimilaires ont été approuvées en Europe, aux États-Unis ou au Canada, de 2006 à 2020

Figure 3

Description longue

Un diagramme en barres illustre le nombre cumulé de médicaments avec des biosimilaires approuvés de 2006 à 2020 par chacun des trois organismes de réglementation : Secrétariat américain aux produits alimentaires et pharmaceutiques (FDA), l’Agence européenne des médicaments et Santé Canada. Le tableau ci-dessous illustre le nombre total cumulé de médicaments dont les biosimilaires ont été approuvés dans les trois juridictions, ainsi que les ventes de biosimilaires au Canada, en millions de dollars, et la part des ventes de biosimilaires dans les ventes de médicaments biologiques.

  2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020

Agence européenne des médicaments

1

2

3

3

3

3

3

5

6

6

8

13

15

15

17

Secrétariat américain aux produits alimentaires et pharmaceutiques (FDA)

1

1

1

1

1

1

1

1

1

3

6

9

12

12

12

Santé Canada

1

1

1

1

1

2

4

5

6

9

11

14

Nombre cumulé de médicaments dont les biosimilaires ont été approuvés

1

2

3

3

3

3

3

5

6

6

9

14

15

15

17

Ventes de biosimilaires au Canada, en millions de dollars

0,1 $

0,9 $

2,0 $

3,3 $

4,3 $

5,7 $

12,5 $

60,6 $

145,3 $

262,0 $

542,4 $

Part des ventes de médicaments biosimilaires par rapport aux ventes de médicaments biologiques au Canada

0,1 %

0,1 %

0,1 %

0,1 %

0,2 %

0,9 %

1,9 %

3,0 %

5,4 %

* Plusieurs noms commerciaux de médicaments biosimilaires faisant référence au même médicament biologique d’origine sont comptés comme un seul médicament biosimilaire.
Source des données : Bases de données du Secrétariat américain aux produits alimentaires et pharmaceutiques (FDA), de l’Agence européenne des médicaments (EMA) et de Santé Canada.
Base de données MIDAS®, Marchés des ventes sur ordonnance dans le secteur du détail et le secteur hospitalier, 2006-2020, IQVIA (tous droits réservés)

L’adoption des biosimilaires au Canada est modérée par rapport aux autres marchés de l’OCDE

Figure 4

Description longue

Un diagramme en barres illustre l’adoption des biosimilaires, en part d’unités, pour le Canada, le CEPMB7 et l’Organisation de coopération et de développement économiques au quatrième trimestre de 2020. Le graphique compare l’adoption de médicaments biologiques à la disponibilité de biosimilaires au Canada. La valeur totale des ventes au Canada en 2020 pour chaque médicament est également indiquée.

Médicament biologique Ventes au Canada en 2020, en millions de dollars Adoption des biosimilaires, T4 2020, part d’unités
Médiane de l’OCDE Médiane du CEPMB7 Canada

Infliximab

1,218 $

74 %

77 %

20 %

Adalimumab

953 $

28 %

58 %

0 %

Trastuzumab

294 $

40 %

51 %

75 %

Étanercept

281 $

37 %

66 %

36 %

Rituximab

252 $

63 %

69 %

20 %

Insuline glargine

242 $

8 %

20 %

22 %

Époétine alfa*

115 $

90 %

76 %

0 %

Filgrastim*

110 $

91 %

90 %

88 %

Bévacizumab

103 $

78 %

45 %

15 %

Insuline lispro

91 $

13 %

14 %

0 %

Pegfilgrastim*

86 $

71 %

74 %

96 %

Énoxaparine sodique

60 $

21 %

14 %

0 %

Somatropine

43 $

14 %

21 %

21 %

Follitropine alfa*

15 $

33 %

28 %

0 %

Tériparatide

15 $

22 %

14 %

3 %

* Médicaments biologiques prescrits pour des pathologies aiguës.
Le Canada est exclu de la médiane.
Source des données : Base de données MIDAS®, Marchés des ventes sur ordonnance dans le secteur du détail et le secteur hospitalier, 2020, IQVIA (tous droits réservés)

L’adoption des biosimilaires dans les régimes publics d’assurance-médicaments a été modeste en 2019-2020 en raison d’un certain nombre de facteurs contraignants

Plusieurs facteurs clés ont une incidence sur l’adoption des biosimilaires au Canada.

Interchangeabilité

Les biosimilaires ne sont pas interchangeables avec le produit biologique de référence.

Substitution pour les patients

La substitution n’est pas obligatoire. Santé Canada recommande que la décision de faire passer un patient d’un médicament biologique de référence à un biosimilaire soit prise par le médecin traitant, en consultation avec le patient, et qu’elle tienne compte de toutes les politiques en vigueur dans l’administration concernée.

Maintien des parts de marché

Les stratégies et initiatives entreprises par le fabricant du produit biologique d'origine peuvent limiter l’adoption des biosimilaires.

Biosimilaires récemment approuvés au Canada et remboursés par les régimes publics d’assurance-médicaments du SNIUMP, 2019-2020

Médicament biologique d’origine Médicament biosimilaire
Nom commercial (ingrédient médicamenteux) Coût du médicament, en millions de dollars
(part en %)
Nom commercial Approbation de mise en marché Premier remboursement Réduction de prix† par rapport au médicament biologique de référence Part des prescriptions d’un ingrédient médicamenteux

Remicade (infliximab)

372 $ (3,7 %)

Inflectra

15 janvier 2014

T1 2016

46,8 %

18,4 %

Renflexis

1er décembre 2017

T3 2018

50,1 %

Enbrel (étanercept)

119,3 $ (1,2 %)

Brenzys

31 août 2016

T3 2017

33,7 %

30,6 %

Erelzi

6 avril 2017

T4 2017

37,2 %

Lantus
(insuline glargine)

117,3 (1,2 %)

Basaglar

1er septembre 2015

T3 2017

25,0 %

15,3 %

Neupogen (filgrastim)

4,2 (<0,1 %)

Grastofil

7 décembre 2015

T4 2016

25,0 %

94,0 %

Neulasta (pegfilgrastim)

1,7 (<0,1 %)

Lapelga

5 avril 2018

T2 2019

25,0 %‡

94,4 %

Selon le prix courant figurant sur le formulaire du Programme de médicaments de l’Ontario au moment de l’inscription du médicament biosimilaire. Ce prix peut changer au fil du temps; par exemple, le prix courant de Brenzys a récemment été réduit pour égaler celui d’Erelzi.
D’après la valeur indiquée dans le Dossier sommaire de biosimilaire de l’ACMTS, qui a tiré les prix de la liste des médicaments remboursés de l’Alberta, puisque l’Alberta était la seule province participant au PCEM à disposer de prix publics pour le Neulasta au moment de l’inscription du biosimilaire.
Source des données :
Base de données du Système national d’information sur l’utilisation des médicaments prescrits, Institut canadien d’information sur la santé.

Approches nationales et pancanadiennes relatives aux biosimilaires

Approches nationales relatives aux biosimilaires :

Réglementation et prix

Santé Canada - Examen réglementaire des médicaments et des dispositifs, qui comprenait un projet visant à améliorer l’accès aux médicaments biologiques (biosimilaires et non biosimilaires).

Conseil d’examen du prix des médicaments brevetés - En vertu des Lignes directrices d’octobre 2020 qui rendent effectif le Règlement modifiant le règlement sur les médicaments brevetés (dont l’entrée en vigueur est prévue le 1er janvier 2022), les biosimilaires brevetés seront toujours classés dans la Classe II; en outre, une enquête sur le prix des biosimilaires brevetés ne sera ouverte que si une plainte est déposée.

Remboursement

Évaluations des technologies de la santé - Pour simplifier l’accès, depuis le mois de juin 2019, l’ACMTS n’examine plus les biosimilaires.

Alliance pancanadienne pharmaceutique (APP) - Elle a lancé une politique plus complète sur les biosimilaires et a publié en 2018 une directive d’orientation en matière de médicaments biologiques qui stipule que les médicaments biologiques pour lesquels des biosimilaires sont déjà remboursés, ainsi que tout nouveau biosimilaire, ne seront pas pris en compte pour le remboursement à moins qu’il n’y ait des réductions de prix transparentes par rapport au prix courant le plus bas.

Politiques provinciales et territoriales en matière de médicaments biologiques :

Politiques d’inscription

Même statut d’inscription et critères de remboursement pour les médicaments biologiques/biosimilaires : Saskatchewan, Nouvelle-Écosse, Île-du-Prince-Édouard, et le Programme des services de santé non assurés (SSNA)

Accès privilégié aux biosimilaires pour les patients n’ayant jamais reçu de traitement : Ontario, Québec, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Terre-Neuve-et-Labrador, Île-du-Prince-Édouard, Yukon, Nunavut et Territoires du Nord-Ouest.

Politiques de remplacement de certains médicaments biologiques par leurs versions biosimilaires

Depuis le mois de mai 2019, les régimes publics d’assurance-médicaments de quatre provinces ont lancé des politiques de remplacement de certains médicaments biologiques par leurs versions biosimilaires pour des raisons non médicales, notamment en Colombie-Britannique, en Alberta, au Nouveau-Brunswick et au Québec, exigeant que les patients utilisent des biosimilaires dont les indications ont été approuvées.

Ces politiques font l’objet de nombreux débats et devraient être introduites dans tout le Canada.

Plusieurs payeurs canadiens ont annoncé ou entrepris des initiatives visant à accroître l’adoption des biosimilaires

Payeur Initiative

Payeurs publics

Colombie-Britannique

Aux phases 1 et 2 de son programme de transition vers les biosimilaires, qui ont eu lieu en mai et septembre 2019, la Colombie-Britannique est devenue la première province canadienne à avoir amorcé une transition vers les biosimilaires pour les patients couverts par le Régime d’assurance-médicaments. En vertu de cette politique, les patients qui sont sous Enbrel, Remicade ou Lantus pour des indications particulières doivent obligatoirement passer à leurs versions biosimilaires.

À la phase 3, qui a débuté en août 2020, le gouvernement a étendu sa politique de substitution au Rituxan pour des indications particulières.

À la phase 4, qui a débuté en avril 2021, les personnes sous Humira ont dû remplacer leur médicament par l’un des cinq biosimilaires disponibles avant le 6 octobre 2021.

En 2019, la BC Cancer Agency a mis en œuvre une politique d’utilisation des biosimilaires en oncologie. Les personnes commençant un nouveau traitement par bevacizumab, trastuzumab et rituximab ne bénéficieront que de la couverture de leurs versions biosimilaires.

Alberta

En janvier 2021, l’Alberta a annoncé que tous les patients sous Enbrel, Remicade, Lantus, Neupogen, Neulasta, Rituxan ou Copaxone pour des indications allant de la polyarthrite rhumatoïde au diabète et à la sclérose en plaques devront changer pour leur biosimilaire.

La politique de substitution pour des raisons non médicales a été élargie pour inclure les médicaments Humira, Lovenox et Hamlog depuis le 1er mai 2021.

Nouveau-Brunswick

Depuis avril 2021, le Nouveau-Brunswick ne rembourse que les versions biosimilaires pour les indications approuvées des médicaments Humira, Enbrel, Remicade, Lantus, Humalog, Rituxan, Copaxone et Lovenox.

Depuis le 8 décembre 2020, ils ne couvrent que les biosimilaires de Grastofil et de Rituxan pour des indications particulières.

Québec

Depuis avril 2021, le gouvernement du Québec a interdit les programmes de fidélisation des fabricants (c.-à-d. les cartes de quote-part), qui paient la différence entre le coût du médicament novateur et la version générique/biosimilaire.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a annoncé une politique de substitution pour des raisons non médicales : entre le 7 juillet 2021 et le 13 avril 2022, les patients couverts par le régime public d’assurance-médicaments du Québec qui sont traités avec des médicaments biologiques seront tenus de passer à des versions biosimilaires lorsque celles-ci sont disponibles et de façon continue. Cette politique s’applique aux versions biosimilaires des médicaments biologiques d'origine figurant sur la liste des médicaments de la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ).

Manitoba, Ontario, Nouvelle-Écosse, Île-du-Prince-Édouard, Terre-Neuve-et-Labrador, Yukon, services de santé non assurés (SSNA)

Planification de la mise en œuvre de stratégies de remplacement de certains médicaments biologiques par leurs versions biosimilaires.

Payeurs privés

Green Shield Canada (GSC) a lancé en 2018 un programme pilote qui ciblait les patients sous Remicade et Enbrel pour trois affections rhumatismales et réduisait le remboursement au prix du biosimilaire. Dans le cadre du programme, le patient peut passer au biosimilaire ou continuer à utiliser le produit biologique et payer la différence de coût. Depuis lors, GSC a ouvert son programme de transition vers les biosimilaires à tout commanditaire qui souhaite y participer.

La Sun Life a lancé son Programme de médicaments de référence (PMR) pour certaines classes thérapeutiques de médicaments afin de promouvoir l’utilisation de médicaments biosimilaires. La mise en œuvre a été reportée au 1er octobre 2020, en raison de la pandémie de COVID-19.

La Pacific Blue Cross (PBC) s’est alignée sur l’Initiative sur les biosimilaires du Régime d’assurance-médicaments de la Colombie-Britannique, visant à faire passer les patients sous médicaments d'origine coûteux à leurs versions biosimilaires.

Les initiatives sur les biosimilaires mises en œuvre laissent entrevoir des résultats positifs en termes d'utilisation accrue

Adoption des biosimilaires (part d’unités), infliximab, de janvier 2017 à juin 2021

Figure 5

Description longue

Canada

Un diagramme en barres superposées illustre l’adoption des biosimilaires de l’infliximab en tant que part de toutes les unités d’infliximab vendues au Canada de janvier 2017 à juin 2021. Les résultats sont présentés mensuellement pour cette période.

Année Mois Part des médicaments d’origine dans les unités vendues Part des médicaments biosimilaires dans les unités vendues

2017

Janvier

99 %

1 %

Février

99 %

1 %

Mars

98 %

2 %

Avril

98 %

2 %

Mai

98 %

2 %

Juin

97 %

3 %

Juillet

97 %

3 %

Août

97 %

3 %

Septembre

97 %

3 %

Octobre

96 %

4 %

Novembre

95 %

5 %

Décembre

96 %

4 %

2018

Janvier

95 %

5 %

Février

95 %

5 %

Mars

94 %

6 %

Avril

95 %

5 %

Mai

93 %

7 %

Juin

94 %

6 %

Juillet

94 %

6 %

Août

93 %

7 %

Septembre

93 %

7 %

Octobre

90 %

10 %

Novembre

91 %

9 %

Décembre

95 %

5 %

2019

Janvier

93 %

7 %

Février

92 %

8 %

Mars

92 %

8 %

Avril

91 %

9 %

Mai

91 %

9 %

Juin

91 %

9 %

Juillet

90 %

10 %

Août

91 %

9 %

Septembre

91 %

9 %

Octobre

89 %

11 %

Novembre

87 %

13 %

Décembre

89 %

11 %

2020

Janvier

87 %

13 %

Février

85 %

15 %

Mars

83 %

17 %

Avril

82 %

18 %

Mai

81 %

19 %

Juin

79 %

21 %

Juillet

80 %

20 %

Août

80 %

20 %

Septembre

79 %

21 %

Octobre

79 %

21 %

Novembre

80 %

20 %

Décembre

79 %

21 %

2021

Janvier

76 %

24 %

Février

77 %

23 %

Mars

77 %

23 %

Avril

80 %

20 %

Mai

77 %

23 %

Juin

74 %

26 %

Colombie-Britannique

Un diagramme en barres superposées illustre l’adoption des biosimilaires de l’infliximab en tant que part de toutes les unités d’infliximab vendues en Colombie-Britannique de janvier 2017 à juin 2021. Les résultats sont présentés mensuellement pour cette période. La Phase I de l’Initiative sur les biosimilaires a débuté en mai 2019 et la Phase II a débuté en septembre 2019.

Année Mois Part des médicaments d’origine dans les unités vendues Part des médicaments biosimilaires dans les unités vendues

2017

Janvier

98 %

2 %

Février

98 %

2 %

Mars

97 %

3 %

Avril

96 %

4 %

Mai

96 %

4 %

Juin

96 %

4 %

Juillet

95 %

5 %

Août

94 %

6 %

Septembre

94 %

6 %

Octobre

93 %

7 %

Novembre

92 %

8 %

Décembre

95 %

5 %

2018

Janvier

93 %

7 %

Février

94 %

6 %

Mars

91 %

9 %

Avril

91 %

9 %

Mai

88 %

12 %

Juin

91 %

9 %

Juillet

90 %

10 %

Août

89 %

11 %

Septembre

87 %

13 %

Octobre

84 %

16 %

Novembre

87 %

13 %

Décembre

93 %

7 %

2019

Janvier

87 %

13 %

Février

85 %

15 %

Mars

84 %

16 %

Avril

86 %

14 %

Mai

85 %

15 %

Juin

82 %

18 %

Juillet

80 %

20 %

Août

81 %

19 %

Septembre

78 %

22 %

Octobre

70 %

30 %

Novembre

56 %

44 %

Décembre

54 %

46 %

2020

Janvier

27 %

73 %

Février

19 %

81 %

Mars

14 %

86 %

Avril

12 %

88 %

Mai

8 %

92 %

Juin

8 %

92 %

Juillet

8 %

92 %

Août

9 %

91 %

Septembre

8 %

92 %

Octobre

9 %

91 %

Novembre

9 %

91 %

Décembre

8 %

92 %

2021

Janvier

8 %

92 %

Février

11 %

89 %

Mars

10 %

90 %

Avril

12 %

88 %

Mai

9 %

91 %

Juin

8 %

92 %

Source des données : Bases de données de l’Audit des achats des pharmacies et des hôpitaux canadiens, Marchés des ventes sur ordonnance dans le secteur du détail et le secteur hospitalier, IQVIA (tous droits réservés).

Les Canadiens ne réalisent qu’une fraction des économies potentielles qu’il serait possible de réaliser grâce aux biosimilaires

Conséquences financières d’une plus grande adoption* des biosimilaires grâce aux initiatives de transition vers les biosimilaires*, 2020

Médicaments biologiques** Scénarios Ventes sur le marché national canadien† C.-B. ALB. SASK. MAN. ONT. QC N.-B. N.-É. Î.-P.-É. +
T.-N.-L.

Infliximab

Coût du médicament - situation actuelle

1 245,3 M$

65,4 M$

158,5 M$

49,0 M$

40,8 M$

408,5 M$

388,7 M$

50,7 M$

50,2 M$

33,5 M$

Estimation des répercussions sur les coûts de l’adoption de biosimilaires dans le cadre d’initiatives de substitution (part du coût total des médicaments)

452,2 M$

49,7 M$

20,7 M$

14,9 M$

166,2 M$

141,2 M$

22,3 M$

22,3 M$

14,9 M$

36 %

31 %

42 %

37 %

41 %

36 %

44 %

44 %

45 %

Étanercept

Coût du médicament - situation actuelle

287 M$

30,3 M$

31,8 M$

10,5 M$

13,9 M$

106,9 M$

66,4 M$

9,8 M$

11,3 M$

6,1 M$

Estimation des répercussions sur les coûts de l’adoption de biosimilaires dans le cadre d’initiatives de substitution (part du coût total des médicaments)

64,2 M$

7,1 M$

2,7 M$

4,1 M$

28,4 M$

13,8 M$

2,9 M$

3,5 M$

1,7 M$

22 %

22 %

26 %

29 %

27 %

21 %

30 %

31 %

28 %

Insuline glargine

Coût du médicament - situation actuelle

204,5 M$

26,1 M$

26,1 M$

12,3 M$

8,2 M$

77,6 M$

30,2 M$

7,7 M$

9,2 M$

7,0 M$

Estimation des répercussions sur les coûts de l’adoption de biosimilaires dans le cadre d’initiatives de substitution (part du coût total des médicaments)

29,5 M$

4,4 M$

2,5 M$

1,8 M$

15,1 M$

3,7 M$

0,8 M$

0,9 M$

0,4 M$

14 %

17 %

20 %

21 %

19 %

12 %

11 %

10 %

6 %

Total^ des répercussions sur le coût des médicaments biologiques dans le cadre des initiatives de transition vers les biosimilaires ($, %)

545,9 %

61,3 M$

25,9 M$

20,8 M$

209,6 M$

158,6 M$

26,0 M$

26,7 M$

17 M$

31 %

28 %

36 %

33 %

35 %

33 %

38 %

38 %

37 %

Économies réalisées par le Canada par rapport aux économies potentielles, 2020

Figure 6

Description longue

Un diagramme en barres horizontales illustre la différence entre les économies potentielles réalisées et non réalisées résultant d’une plus grande adoption des biosimilaires et/ou d’une baisse des prix au Canada en 2020. Les résultats sont exprimés en pourcentage du total des économies potentielles et en dollars.

En 2020, les économies réalisées s’élevaient à 168 millions de dollars (soit 23 % des économies potentielles totales), laissant 546 millions de dollars (77 %) d’économies potentielles non réalisées.

* Basé sur l’adoption des biosimilaires en Colombie-Britannique, résultant de l’Initiative sur les biosimilaires, Phases I et II, du Régime d’assurance-médicaments.
** Les médicaments biologiques visés par l’Initiative sur les biosimilaires, Phases I et II, du Régime d’assurance-médicaments de la Colombie-Britannique.
† Marchés des ventes sur ordonnance dans le secteur du détail et le secteur hospitalier, ventes effectuées directement auprès du fabricant ou par l’intermédiaire d’un grossiste et pouvant comprendre des marges bénéficiaires. Les escomptes et rabais en espèces ne sont pas pris en compte.
^ Résultats totaux pour les médicaments biologiques et les provinces présentés dans ce tableau.

Source des données : Bases de données de l’Audit des achats des pharmacies et des hôpitaux canadiens, Marchés des ventes sur ordonnance dans le secteur du détail et le secteur hospitalier, IQVIA (tous droits réservés).

Méthodologie et limites de l’estimation des répercussions sur les coûts et des économies potentielles résultant d’une plus grande adoption des biosimilaires

Données :

Sélection des médicaments :

Méthodologie :

Limites :

* La part agrégée des unités biosimilaires sur le total des unités du même ingrédient biologique pour l’année 2020.

Conclusions

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :