# 2019-291 Carrières, Fin d'instruction, Échec à un cours, Comité d'évaluation des progrès

Fin d'instruction, Échec à un cours, Comité d'évaluation des progrès

Sommaire de cas

Date C et R : 2021-03-10

Le plaignant a contesté la décision de mettre fin à sa formation et de l'obliger à refaire la même formation parce qu'il avait échoué le contrôle de rendement (CR), puis la reprise. Le plaignant a fait valoir qu'il y avait eu une évaluation de son niveau de grammaire dans le cadre des CR et que cela avait entrainé un échec de sa part. Or, selon le plaignant, cette formation n'était pas un cours de langue anglaise. À titre de réparation, le plaignant a demandé d'obtenir la qualification en cause.

L'autorité initiale (AI) a conclu que les étudiants avaient obtenu les critères d'évaluation au début de la formation et que ces critères comprenaient une évaluation de la grammaire et de l'orthographe. L'AI a conclu que le plaignant avait été traité équitablement et elle n'a pas accordé de mesure de réparation. 

Le Comité a conclu qu'il était justifié d'imposer un échec au plaignant lors de son CR puisqu'il n'avait pas satisfait aux exigences de la norme de qualification. Le Comité a aussi conclu que la décision de mettre fin à la formation du plaignant et de lui ordonner de la suivre à nouveau était justifiée et conforme au plan de formation établi. 

Le Comité a recommandé que l'autorité de dernière instance n'accorde pas de mesure de réparation.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :