# 2021-143 Paye et avantages sociaux, Aide au déplacement en congé, Déclaration inexacte faite avec négligence

Aide au déplacement en congé (ADC), Déclaration inexacte faite avec négligence

Sommaire de cas

Date C et R : 2021-07-29

Le plaignant a contesté le refus de lui accorder une Aide au déplacement en congé (ADC) pour que son épouse puisse venir le visiter durant sa formation. Selon le plaignant, le personnel de l'établissement d'enseignement avait dit aux étudiants qu'ils avaient droit à une ADC pour visiter un proche durant leur formation. Compte tenu de cette information, le plaignant a pris certaines décisions. 

L'autorité initiale (AI) a conclu que le plaignant ne satisfaisait pas à toutes les conditions d'admissibilité à l'ADC prévues au paragraphe 209.50(3) des Directives sur la rémunération et les avantages sociaux (DRAS). Selon l'AI, la formation durait seulement 54 jours alors qu'une des conditions de l'ADC était une absence de 60 jours consécutifs. L'AI n'a pas accordé de mesure de réparation.  

Le Comité a conclu que, si le plaignant avait voyagé six jours (pour aller à sa formation, puis en revenir), il aurait alors accumulé les 60 jours consécutifs d'absence pour raisons de service qui lui auraient permis de toucher l'ADC selon les DRAS

Sans cette preuve, le Comité a conclu que le plaignant n'avait pas été absent de son lieu de travail durant 60 jours consécutifs et qu'il ne satisfaisait donc pas aux conditions du par. 209.50 (3) des DRAS. Le Comité a aussi conclu que le plaignant s'était raisonnablement fié, à son détriment, aux déclarations inexactes faites par négligence des Forces armées canadiennes concernant l'ADC

Dans le cas où le plaignant démontrerait qu'il avait voyagé durant six jours pour des raisons de service pour se rendre à sa formation et en revenir, alors le Comité a recommandé qu'il obtienne l'ADC

Par contre, si la condition des 60 jours consécutifs n'est pas remplie, le Comité a recommandé que l'autorité de dernière instance accorde une mesure de réparation et renvoie le dossier du plaignant au Directeur - Réclamations et contentieux des affaires civiles pour que ce dernier l'examine comme une réclamation contre l'État

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :