Le gouvernement du Canada soutient les personnes survivantes de la violence fondée sur le sexe au Québec

Communiqué de presse

Le 13 juillet 2020 — Saint-Jérôme (Québec) — Femmes et Égalité des genres Canada

Ces derniers mois, la vie quotidienne des organismes à but non lucratif et non gouvernementaux, y compris les organismes travaillant à soutenir les victimes et les survivants de toute forme de violence fondée sur le sexe, a été particulièrement ébranlée avec la pandémie de la COVID-19 qui a ajouté une pression supplémentaire sur leurs ressources déjà limitées et précieuses. Le gouvernement du Canada est déterminé à continuer de les soutenir le mieux possible.

Tout le monde mérite d’être en sécurité et de vivre une vie exempte de violence. Dans des situations de violence, il est essentiel que les personnes survivantes aient accès en temps opportun à de l’aide et à des services qui répondent à leurs besoins.

C’est pourquoi aujourd’hui, l’honorable Pablo Rodriguez, Lieutenant du Québec et Leader du gouvernement à la Chambre des communes, au nom de l’honorable Maryam Monsef, ministre des Femmes et de l’Égalité des genres et du Développement économique rural, a annoncé que le gouvernement du Canada investira 675 000 dollars dans Le Phare des Affranchi(e)s, un organisme qui s’efforce d’aider les survivants de la traite de personnes.

Le Phare des Affranchi(e)s créera une plateforme de liaison qui réunira plusieurs partenaires et parties prenantes pour promouvoir les références et les mesures de soutien en temps opportun aux personnes survivantes de la traite de personnes, y compris celles qui sont victimes d’exploitation sexuelle. La plateforme contribuera à renforcer la collaboration entre le secteur privé, les médias et les organismes d’intervention, pour assurer une vision partagée, ainsi que des approches durables et novatrices dans l’effort pour aider les personnes survivantes et prévenir toutes les formes de traite de personnes.

Le 3 décembre 2018, la ministre Monsef a annoncé un financement de plus de 50 millions de dollars pour près de 60 projets comme celui présenté aujourd’hui dans des communautés de tout le pays. Ce financement aidera les personnes qui ont survécu à la violence fondée sur le sexe et leurs familles, y compris celles qui ont été mal desservies, comme les femmes autochtones et leurs communautés, les enfants et les jeunes, les personnes LGBTQ2, les femmes de diverse communautés culturelles, les femmes qui sont nouvelles arrivantes, réfugiées ou sans statut, et les femmes vivant avec un handicap.

Citations

« Notre gouvernement est fier de pouvoir supporter des projet comme celui de « Le Phare des Affranchi(e)s » pour soutenir les personnes survivantes et leurs familles. L’enveloppe budgétaire pour contrer la violence fondée sur le sexe a été décidée en consultation avec les cheffes de file du mouvement des femmes dont les conseils judicieux continuent d’aider à orienter la première stratégie canadienne pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe. Les cheffes d’organismes de femmes nous ont demandé davantage de financement s’étendant sur de plus longues périodes afin de pouvoir répondre à la demande toujours grandissante pour leurs services, une simplification du processus des demandes de financement, et plus de ressources pour soutenir les personnes ayant survécu à la violence fondée sur le sexe qui sont le plus marginalisées et mal desservies. Notre gouvernement a su écouter. La violence fondée sur le sexe ne peut être tolérée, et nous continuerons de travailler avec les personnes survivantes, partenaires communautaires et autres ordres de gouvernement pour mettre fin à toute forme de violence fondée sur le sexe. »

L’honorable Maryam Monsef, C.P., députée
Ministre des Femmes et de l’Égalité des genres et du Développement économique rural

« Les survivants de la traite des personnes et leurs familles méritent non seulement d’être protégés, mais aussi de pouvoir s’épanouir et de réaliser leur plein potentiel. Pour y parvenir, nous avons besoin d’approches durables et innovantes qui rassemblent tous les partenaires afin de combler les lacunes et d’apporter un soutien opportun à chacun. Je suis heureux de faire cette annonce aujourd’hui car cet investissement du gouvernement du Canada permet au Phare des Affranchi(e)s de piloter un projet visant à mieux soutenir les survivants dans la province de Québec. »

L’honorable Pablo Rodriguez, C.P., député
Lieutenant du Québec
Leader du gouvernement à la Chambre des communes

« La traite des personnes est un problème très réel ici au Québec et, bien qu’elle touche des personnes de tous horizons, ce sont particulièrement les femmes et les filles qui en souffrent. Pour créer des mesures de soutien véritablement axées sur les personnes survivantes, nous aurons besoin d’une diversité de partenaires venant de multiples domaines d’expertise. Notre plateforme contribuera à façonner des approches de politiques stratégiques concernant la traite de personnes, à améliorer les services existants et à promouvoir une connaissance plus approfondie à l’échelle locale. Nous remercions le gouvernement du Canada de croire en notre travail. »

Nathalie Khlat, présidente du conseil d’administration et directrice des projets
Le Phare des Affranchi(e)s

Faits en bref

  • À ce jour, près de 700 maisons d’hébergement pour femmes et centres d’aide aux femmes victimes d’agression sexuelle ont reçu des fonds grâce au financement de 50 millions de dollars qui a été annoncé dans le cadre du plan d’intervention économique pour répondre à la COVID-19

  • Jusqu’à présent, le gouvernement du Canada a investi plus de 200 millions de dollars pour prévenir la violence fondée sur le sexe, soutenir les personnes survivantes et leurs familles et créer des systèmes juridiques et judiciaires plus réactifs.

  • L’appel de concepts Pratiques prometteuses pour aider les personnes survivantes et leurs familles représente le plus important montant de financement jamais annoncé pour des programmes visant spécialement à aider divers groupes de personnes survivantes de violence fondée sur le sexe et leurs familles.

  • En juin 2017, Femmes et Égalité des genres Canada (anciennement Condition féminine Canada) a annoncé la toute première stratégie fédérale visant à prévenir et à contrer la violence fondée sur le sexe.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Marie-Pier Baril
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Femmes et de l’Égalité des genres et du Développement économique rural
613-295-8123

Relations avec les médias
Femmes et Égalité des genres Canada
1-855-969-9922

Suivez Femmes et Égalité des genres Canada dans les médias sociaux :

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :