Le gouvernement du Canada investit 230 000 $ dans deux projets d’aide aux femmes et aux familles du Nouveau-Brunswick

Communiqué de presse

Le 26 juillet 2021 — Ottawa (Ontario) — Femmes et Égalité des genres Canada

Tout le monde a le droit de vivre à l’abri de la violence. Toutefois, bon nombre de personnes continuent d’en subir tous les jours en raison de leur sexe et de leur genre, de leur expression de genre, de leur identité de genre ou de leur genre perçu. En effet, la pandémie de COVID-19 a exacerbé ce problème dans les collectivités du pays. C’est pourquoi le gouvernement du Canada collabore avec des organismes qui offrent un soutien permanent aux femmes et aux familles, aux Autochtones et aux personnes sous-représentées afin de renforcer leur autonomie pour que chacune et chacun puisse vivre en sécurité et à l’abri de la violence.

Aujourd’hui, la députée de Fredericton, Jenica Atwin, a annoncé au nom de l’honorable Maryam Monsef, ministre des Femmes et de l’Égalité des genres et du Développement économique rural, l’octroi de 200 000 $ au New Brunswick Aboriginal Peoples Council et de 30 000 $ aux Champions des droits des enfants du Nouveau-Brunswick inc. Dévoués et efficaces, ces deux organismes travaillent sans relâche pour mettre fin à la violence fondée sur le sexe au Canada.

Ces fonds aideront les deux organismes à augmenter l’offre de services aux populations sous-desservies de leur région. Le New Brunswick Aboriginal Peoples Council travaille à mettre sur pied une ligne d’assistance téléphonique (1-833-MMI-FIND) dans les provinces de l’Est à l’intention des Autochtones aux prises avec les répercussions combinées de la pandémie de COVID-19 et de la tragédie des femmes, des filles et des personnes 2ELGBTQQIA+ autochtones disparues et assassinées. Les Champions des droits des enfants du Nouveau-Brunswick inc., pour leur part, établiront un plan pour accroître l’accès à des programmes adaptés à la culture et inclusifs de la diversité de genre, en plus de créer des services de soutien à l’intention des populations sous-desservies de la province, pour les aider à se remettre des séquelles de la violence fondée sur le sexe.

Il y a encore fort à faire pour lutter contre la violence fondée sur le sexe dans notre pays. Le gouvernement du Canada poursuit donc la collaboration avec les provinces, les territoires, ses partenaires autochtones, les prestataires de services, les victimes, les personnes survivantes et les spécialistes pour que toutes les personnes aux prises avec la violence fondée sur le sexe aient accès rapidement à des services et à une protection efficaces, qui qu’elles soient et où qu’elles vivent.

Citations

« L’une des grandes priorités du gouvernement du Canada est de voir à ce que les femmes, les enfants, les Autochtones et les populations sous-représentées se sentent en sécurité dans leur milieu. Les deux projets importants que nous finançons aujourd’hui donneront un accès constant et fiable aux mesures de soutien et aux services dont les victimes et les personnes survivantes de la violence fondée sur le sexe ont besoin pour continuer de se rétablir, ici même au Nouveau-Brunswick. Depuis 2015, le gouvernement du Canada a soutenu directement 400 projets comme ceux-là dans l’ensemble du pays. Je suis très reconnaissante à ces organismes dévoués de tout ce qu’ils font pour nous donner un Canada plus sûr et rebâtir de solides communautés. »

 

Jenica Atwin, députée de Fredericton

Faits en bref

  • Depuis novembre 2015, Femmes et Égalité des genres Canada (FEGC) a financé plus de 400 projets visant à combattre et à prévenir la violence fondée sur le sexe (VFS), grâce à une enveloppe dépassant les 149 millions de dollars.

  • En juin 2020, le Canada a été reconnu par l’organisme CARE comme le pays ayant le plan le plus sexospécifique pour lutter contre la COVID-19.

  • Pour que toute personne confrontée à la violence fondée sur le sexe ait un accès fiable et rapide à la protection et à des services, peu importe où elle habite, le budget de 2021 prévoit un investissement de 601,3 millions de dollars sur cinq ans afin d’élaborer un nouveau plan d’action national pour mettre fin à la violence fondée sur le sexe qui comprendra de nouveaux fonds destinés à la lutte contre la traite des personnes.

  • Depuis novembre 2015, Femmes et Égalité des genres Canada a versé en tout plus de 95 millions de dollars à quelque 200 organismes œuvrant pour l’égalité des femmes et des filles autochtones, la commémoration de la vie des femmes, filles et personnes 2ELGBTQQIA+ autochtones, ainsi que pour l’innovation, l’entrepreneuriat et le leadership des femmes autochtones. De ce montant, plus de 13 millions de dollars ont servi à appuyer 110 projets dans le cadre du Fonds de commémoration des femmes et des filles autochtones disparues et assassinées.

  • Le 3 juin 2021, le Groupe de travail cadre pour les femmes, les filles et les personnes 2ELGBTQQIA+ autochtones a publié le Plan d’action national 2021 : Mettre fin à la violence faite aux femmes, aux filles et aux personnes 2ELGBTQQIA+ autochtones, qui donne suite aux questions soulevées dans le rapport final de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées.

Liens connexes

Personnes-ressources

Marie-Pier Baril
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Femmes et de l’Égalité des genres et du Développement économique rural
613-295-8123

Relations avec les médias
Femmes et Égalité des genres Canada
1-855-969-9922
CFC.Media.SWC@cfc-swc.gc.ca

Suivez Femmes et Égalité des genres Canada :

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :