Rôle et responsabilités

Le Canada a adopté tôt des capacités spatiales et a été le troisième État à avoir une présence dans l’espace en lançant en 1962 l’Alouette I, un satellite de recherche de la Défense pour étudier les effets de l’ionosphère sur les communications radio.

Aujourd’hui, le Canada dispose de plus de 50 satellites commerciaux, civils et militaires actifs en orbite qui sont essentiels à la mission des Forces armées canadiennes (FAC).

L’ARC est l’autorité responsable du programme spatial interarmées et interallié du ministère de la Défense nationale (MDN) et des FAC pour les Forces armées canadiennes. L’Aviation royale canadienne (ARC) est responsable :

Ceux-ci comprennent la défense et la protection de capacités spatiales militaires, dont en collaboration avec ses alliés et partenaires. Les capacités spatiales sont cruciales aux activités quotidiennes des Canadiens, mais aussi aux opérations des FAC. Toutefois, elles sont de plus en plus vulnérables et menacées. Étant donné l’apparition de nouvelles technologies spatiales et le nombre grandissant d’intervenants dans le domaine spatial, l’espace devient de plus en plus congestionné, contesté et concurrentiel, ce qui fait de lui un milieu où il est de plus en plus difficile de mener des opérations. L’ARC dirige des mesures au MDN et dans les FAC afin d’accroître l’adaptabilité des capacités spatiales auxquelles se fient nos forces armées afin de mener des opérations cruciales, mais aussi pour assurer la prestation ininterrompue de services spatiaux.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :