Le Canada se taille une place sur le podium

Article de revue / Le 4 octobre 2019 / Numéro de projet : RCAF-Excelsior-Fall-2019-02

L’équipe de l’Aviation royale canadienne (ARC) a obtenu la troisième place [parmi les équipes étrangères] lors de la 20e édition de l’exercice Air Raid, tenue du 7 au 9 juin à la base aérienne 942 Lyon Mont Verdun, en France.

Cinq aviateurs (quatre réservistes et un régulier) de la 19e Escadre Comox, en Colombie-Britannique, représentaient l’ARC cette année, soit : le sergent Stéphane D’Aragon (chef d’équipe), recruteur de l’Escadrille de la Réserve aérienne de la 19e Escadre; le caporal-chef Donald Miller, technicien en approvisionnement du 19e Escadron de soutien de mission; l’aviateur Kent Gilroy, technicien de soutien des opérations aériennes du 442e Escadron de transport et de sauvetage; l’aviateur Miaya Cramb, technicienne de soutien des opérations aériennes du 442e Escadron de transport et de sauvetage; et l’aviateur Dax Klea (militaire de la Force régulière), technicien en plomberie et chauffage de l’Escadron du génie construction de la 19e Escadre.

Pendant un blitz de 36 heures, l’équipe composée de trois réservistes et d’un régulier de la 19e Escadre Comox, en Colombie-Britannique, a surmonté les 58 épreuves qui visaient à évaluer notamment les compétences liées aux techniques de combat, aux premiers soins, au tir et aux techniques de survie, ainsi que les connaissances militaires.

« Les épreuves étaient éprouvantes; je suis fière de moi et de ce que nous avons accompli comme équipe, dit l’aviateur Miaya Cramb, technicienne de soutien des opérations aériennes du 442e Escadron de transport et de sauvetage. Je recommencerais dès demain! »

Cette année, 44 équipes françaises et cinq équipes étrangères de la Suisse, de la Belgique, de l’Allemagne, du Canada, ainsi qu’une équipe composée d’aviateurs français affectés à l’extérieur de la France, totalisant près de 200 compétiteurs, ont participé à l'exercice, présenté sous forme de rallye. Les participants ont pu mettre à profit leurs acquis militaires théoriques et pratiques, leur agilité, leur endurance et leur résistance au stress et à la fatigue. En plus des épreuves militaires classiques, certains obstacles étaient empreints d’originalité, dont la dégustation d’insectes! L’exercice s’est révélé une entreprise de taille : pas moins de 600 personnes ont soutenu les participants tout au long de la compétition.

« La réussite d’une équipe repose sur la préparation physique de ses membres et la cohésion entre ceux-ci, explique le sergent Stéphane D’Aragon, chef de la délégation canadienne. Nous devons nous servir de l’expérience que nous avons acquise pendant cet exercice pour préparer nos prochaines participations. »

Les activités comme l’exercice Air Raid donnent aux aviateurs de l’ARC des occasions nouvelles et stimulantes de parfaire leurs compétences sous pression, de développer leurs capacités à travailler seuls et en tant que membres d’une équipe, ainsi que d’établir des liens avec des collègues d’autres forces aériennes et d’apprendre d’eux.

Après s’être dit heureux de constater que l’âge moyen des participants tend à diminuer, le colonel Arnaud Bourgignon, commandant de la base aérienne 942 Lyon Mont Verdun, a salué la participation assidue du Canada, dont l’équipe était la seule qui n’était pas européenne.

L’exercice Air Raid 2020 se tiendra à la base aérienne 125 Istres, qui est située dans le département des Bouches-du-Rhône. On dit de la piste de cette base, qui mesure cinq kilomètres, qu’elle est la plus longue d’Europe.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :