A propos de la force de réserve

Le Canada ne peut répondre à ses besoins en matière de défense au pays et à l’étranger sans les gens dévoués, motivés et hautement qualifiés qui travaillent sans relâche pour défendre le Canada et promouvoir les valeurs et les intérêts canadiens à l’étranger.

Il y a deux composantes des Forces armées canadiennes : la Force régulière et la Force de réserve. La Force de réserve fait partie intégrante des Forces armées canadiennes. Les réservistes viennent de toutes les sphères de la société, y compris des étudiants, des fonctionnaires, des ouvriers, des gens d’affaires, des universitaires et d’anciens membres de la Force régulière. Ce sont vraiment des militaires citoyens.

Bien que la Force de réserve soit principalement en service à temps partiel, les réservistes peuvent se porter volontaires pour un emploi à temps plein.

Organisation de la Force de réserve

La Force de réserve est organisée en quatre sous-composantes :

  • La Première réserve est le plus importante sous composante de la Force de réserve. Les réservistes s’entraînent régulièrement à temps partiel avec des périodes occasionnelles de service à temps plein.
  • Le Service d’administration et d’instruction des organisations de cadets (SAIOC). Ce service supervise, administre et forme les cadets et les Rangers juniors canadiens partout au Canada.
  • Rangers canadiens : assurent une présence militaire dans les régions peu peuplées du Nord, côtières et isolées. Ils appuient également le programme des Rangers juniors canadiens, un programme des Forces destiné aux jeunes de 12 à 18 ans vivant dans des collectivités éloignées et isolées.
  • Réserve supplémentaire : militaires ayant servi dans le passé, mais qui ne sont pas tenus de suivre une formation ou d’accomplir des tâches militaires, sauf en cas d’urgence nationale par décret en conseil.
Types de services et taux de rémunération de la Réserve

Il y a trois types de service dans la Force de réserve. Le type de service en vertu duquel une personne sert détermine si l’emploi est à temps plein ou à temps partiel, ainsi que la rémunération et les avantages sociaux que le réserviste recevra. Les réservistes peuvent servir dans plus d’un type de service à divers moments au cours de leur service dans la Force de réserve.

Les Forces armées canadiennes examinent continuellement la rémunération et les avantages sociaux du personnel de la Force régulière et de la Réserve pour s’assurer que les militaires reçoivent une rémunération équitable pour leur service au Canada.

Compte tenu de ces nouveaux rôles et responsabilités, comme il est indiqué dans la politique de défense du Canada, Protection, Sécurité, Engagement, la rémunération des membres de la Réserve est maintenant mieux alignée avec celle de la Force régulière. À l’heure actuelle, les réservistes en service de classe A et de classe B reçoivent les taux de rémunération de la Force de réserve. Les réservistes en service de classe C reçoivent les taux de rémunération de la Force régulière.

Le service de classe A est l’emploi à temps partiel le plus souvent associé au service dans la Force de réserve. La grande majorité des réservistes de tous les sous-éléments se trouvent dans cette catégorie. Dans la réserve primaire, cela est généralement associé à un niveau d’entraînement d’environ un soir par semaine et une fin de semaine par mois.

Le service de classe B est un service à temps plein, c’est-à-dire plus de 12 jours consécutifs, qui n’est pas de nature opérationnelle. Il peut s’agir, par exemple, d’un emploi comme membre du personnel d’un établissement d’instruction, d’une participation à des cours de formation ou de fonctions de nature temporaire lorsqu’il n’est pas pratique d’employer des membres de la Force régulière pour ces fonctions.

Le service de classe C est le service à temps plein, dans un poste d’établissement de la Force régulière ou dans un poste surnuméraire à un établissement de la Force régulière, ou pour le service dans le cadre d’opération régulière ou de contingence approuvées, internationales ou nationales. Ce type de service doit être approuvé par le Chef d’état-major de la Défense ou en son nom.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :