La Garde côtière canadienne inaugure le NGCC Gabarus Bay

Communiqué de presse

Le 30 août 2023                       

Burgeo, Terre-Neuve-et-Labrador - La Garde côtière canadienne joue un rôle essentiel en assurant la sécurité des marins et en protégeant le milieu marin du Canada. Dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale, le gouvernement du Canada s'est fixé comme priorité de fournir aux membres de la Garde côtière canadienne les navires dont ils ont besoin pour continuer à fournir ces services cruciaux aux Canadiens.

Aujourd'hui, la Garde côtière canadienne a officiellement accueilli le NGCC Gabarus Bay dans sa flotte à la station de bateaux de sauvetage de Burgeo, à Terre-Neuve-et-Labrador. Ce navire de recherche et de sauvetage à grand rayon d’action est conçu, équipé, et doté d'un équipage pour répondre aux besoins des marins ayant besoin d'aide en mer. 

Gary Ivany, commissaire adjoint de la Région de l’Atlantique de la Garde côtière canadienne, accompagné de la sage Elaine Ingram et du parrain du navire Glen Hann, a participé au bris traditionnel d'une bouteille de cérémonie sur la proue du navire.

En décembre 2022, le NGCC Gabarus Bay a été le 13e bateau de recherche et sauvetage accepté par le gouvernement du Canada, et a été livré à Burgeo en avril 2023. Ce navire est l'un des 20 nouveaux bateaux de recherche et de sauvetage qui seront mis en service par la Garde côtière canadienne partout au pays et qui seront nommés d'après les baies géographiques canadiennes.

Ces navires opéreront jusqu'à 100 milles marins de la côte, maintiendront un état de préparation maximal de 30 minutes, et seront typiquement prêts à intervenir dès la réception d'une alerte.

Citations

« Notre gouvernement sera toujours là pour protéger nos marins et, grâce au renouvellement de la flotte de la Garde côtière canadienne, leur donner les ressources dont ils ont besoin pour faire leur métier en toute sécurité. Le NGCC Gabarus Bay permettra au personnel de la Garde côtière d'intervenir de manière sécuritaire, efficace, et efficiente lors d'incidents de sauvetage grâce à un équipement à la fine pointe de la technologie. »

L’honorable Diane Lebouthillier, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Pour les habitants des monts Long Range à Terre-Neuve-et-Labrador, le NGCC Gabarus Bay stationné à Burgeo est une présence rassurante. Nous sommes des gens de la mer dans les communautés côtières. Beaucoup dépendent de l’eau pour leur subsistance, leurs loisirs, et simplement leur plaisir. Ce navire donne maintenant la tranquillité d’esprit à tous ceux et celles qui attendent à terre le retour sécuritaire de leurs proches partis en mer. »

L'honorable Gudie Hutchings, ministre du Développement économique rural et ministre responsable de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique, et députée de Long Range Mountains (Terre-Neuve-et-Labrador)

Faits en bref

  • Le NGCC Gabarus Bay est classé comme bateau de recherche et de sauvetage, avec une vitesse maximale de 25 nœuds et un équipage de quatre personnes. 

  • Les 20 navires sont construits par le Chantier naval Forillon (Gaspé, Québec) et Hike Metal Products (Wheatley, Ontario) (10 par chantier), dans le cadre du pilier de construction de petits navires de la Stratégie nationale de construction navale, pour un coût total de 180 millions de dollars. 

  • Les canots de sauvetage sont officieusement appelés de « classe Bay », car chaque navire porte le nom d'une baie canadienne.

  • Les six autres navires de la classe Bay devraient être livrés au cours des deux prochaines années, la dernière livraison étant prévue pour 2025.

  • Les navires de la classe Bay jouent un rôle clé dans la sécurité des marins et soutiennent les services essentiels sur nos côtes. Ces embarcations de sauvetage à redressement automatique stationnées à terre ont été construites pour fournir des services essentiels de recherche et de sauvetage, notamment pour :

    • effectuer des recherches sur l'eau
    • répondre aux appels de détresse maritime
    • fournir une assistance aux navires désemparés
    • opérer jusqu'à 100 milles marins de la côte
    • remplacer les navires de recherche et de sauvetage existants de la Garde côtière canadienne
  • Chaque année, la Garde côtière canadienne répond à plus de 6 000 appels d'assistance maritime. Au cours d'une journée moyenne, elle coordonne la réponse à 19 incidents de recherche et de sauvetage, assiste 68 personnes et sauve 18 vies.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Jérémy Collard 
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
Jeremy.Collard@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada, Terre-Neuve et Labrador
709-772-3375
DFO.NLMedia-MediasTNL.MPO@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés

Détails de la page

Date de modification :